29 juin 2014

Soleil et Cuisine ...


Mosaïque Juin 2014

Bon, eh bien il semblerait que nous soyons entrés dans la saison chaude, maintenant ... Dommage, j'aime bien le printemps, moi ...

école antibes

Avril et Mai sont mes mois préférés, je crois ... Ce sont ceux de mes plus agréables promenades ...

vacances de printemps

Ceux où j'explore la région sans relâche ... où après 25 ans, je fais encore de jolies découvertes ... comme cette plaque remarquée seulement très récemment dans une des petites rues d'Antibes où je me gare régulièrement, me rendant compte après tout ce temps que Graham Green vécut ici pendant près de 25 ans lui aussi. Eh bien, ça m'a fait quelque-chose, l'autre jour ! Et pour la peine, j'en ai relu d'une traite le délicieux"Voyages avec ma tante" ... Un régal !

Graham Green

Promenade et littérature vont bien ensemble, c'est sûr ...

ruelle dans Antibes

On sait que notre région a inspiré plus d'un auteur ... Et quand je me promène, je me rends compte qu'il y a bien de quoi. Regardez ces montagnes encore enneigées derrière les mâts des bateaux du port d'Antibes. C'est juste magique, non ?

les montagnes à Antibes

Il y a même des éléphants cascadeurs, pour les amateurs d'exotisme. ;o)

éléphants à Antibes

Au printemps, quand je ne suis pas dans les rues, je me prends à rêver d'une maison toute propre et bien rangée ... Parfois, je me dis que, certes, je n'ai ni chèvres ni cochons dans l'appartement mais que ça y ressemble bien quand même ! Voilà donc un avertissement amical à tous mes "cochonneurs" de maison ! ;o)))

ménage de printemps

Mais bon, ne nous attardons pas trop sur les petits désagréments de la vie quotidienne. Le plus important, c'est, pour chasser la fatigue de l'hiver, de réunir quelques copains ... et de leur cuisiner un petit truc qui remettra le moral de tout le monde au beau fixe. Et pour cela, quoi de mieux que la cuisine italienne ? Allez, sautez sur votre Vespa et allons piocher quelques idées dans les rues de Rome ...

voyage à Rome

Une Focaccia au Romarin, ça vous dit ?

fougasse au romarin crue

Ingrédients :

- 500 g de farine
- 2 sachets de levure de boulanger
- De l'eau tiède
- 10 cl d'huile d'olive + 3 cuillerées à soupe
- 2 cuillerées à soupe de romarin sec, émietté + 1 belle branche de romarin frais effeuillé
- 2 cuillerées à café de sel fin
- Quelques cristaux de fleur de sel

 Préparation  :

1. Versez la farine dans un saladier. Formez un puits et versez 10 cl d'huile d'olive, le sel, le romarin et la levure délayée dans un peu d'eau tiède. Mélangez, ajoutez de l'eau tiède, juste ce qu'il faut pour avoir une pâte qui ne colle plus mais qui soit néanmoins molle. Pétrissez à la main jusqu'à ce que le mélange forme une pâte lisse et élastique. Vous pouvez bien évidemment préparer cette pâte dans votre robot-pétrisseur. Couvrez d'un torchon humide et laissez cette pâte lever pendant 1 heure dans un endroit tiède.

2.  Préchauffez le four à 180°C.

3. Dans le saladier, pétrissez à nouveau la pâte pour la faire retomber. Étalez-la avec les mains sur la plaque du four que vous aurez huilée. Répartissez dessus les feuilles de romarin frais et saupoudrez de quelques cristaux de fleur de sel. Arrosez du reste de l'huile d'olive.

4. Laissez lever à nouveau 20 min.

5. Mettez à cuire dans le four pour une vingtaine de minutes. Attention à ne pas faire trop cuire la fougasse. Elle doit être moelleuse, surtout pas trop sèche !  Servez chaud ou à température ambiante, si possible le jour de sa confection, cependant.



Sinon, on peut vous préparer quelques bruschette ... Des toutes simples au pesto alla genovese et à la mozzarella ...

bruschette

... ou bien d'autres plus complètes, mais tout aussi simples à réaliser, avec de la tomate fraîche, de la mozzarella aussi et du basilic ...

Avec ou sans jambon cru, c'est vous qui voyez ... ;o) Le seul truc important est que j'emploie du vrai pain à bruschette ...  Il est, une fois passé au four avec toutes ces délicieuses garnitures, merveilleusement croquant ... et tendre sous la dent à chaque bouchée ... ce que je n'arrive pas à obtenir avec les autres pains ...

bruschette jambon

L'Aubergine à la Parmesane accompagne bien les repas des beaux jours, aussi ...

aubergines à la parmesane

Pour 6 personnes :

- 3 belles aubergines fermes et brillantes
- Pas mal d'huile d’olive
- 1 oignon, émincé et finement coupé
- 3 gousses d'ail nouveau pelée et finement émincée
- 1 grosse cuillère à café d’origan séché
- 2 boîtes de 400g de tomates pelées de bonne qualité ou 1kg de tomates fraîches bien mûres, pelées et épépinées
- Sel, poivre
- 1 grosses poignée de feuilles de basilic
- Une cuillerée à soupe de vinaigre de Xérès
- 3 belles poignées de Parmesan fraîchement râpé
- quelques feuilles d’origan frais, hachées.
- 2 boules de 150g de mozzarella de bonne qualité
- 3 cuillerées à soupe de parmesan fraîchement râpé

Commencez par enlever la queue des aubergines, coupez-les en rondelles ou en longues lamelles de 1 cm d'épaisseur.

 Versez deux ou trois bonnes giclées d'huile d'olive dans une poêle et faites chauffer à feu moyen. Mettez dans l'huile l'ail, l'oignon, l'origan sec et faites cuire quelques minutes, jusqu'à ce que l'oignon soit translucide. ajoutez les tomates que vous aurez concassées grossièrement. Rajoutez une pincée de sucre si vous utilisez des tomates en boîtes. Remuez et couvrez. Laissez cuire à feu doux une quinzaine de minutes. Lorsque la sauce a bien réduit, ajoutez le vinaigre et le basilic.

Faites pendant ce temps griller vos tranches d'aubergines des deux côtés sur un grill en fonte ou un barbecue  vraiment très chaud. Rectifiez l'assaisonnement.

Tapissez un plat à four de 25 x 15 cm d'une fine couche de sauce tomate, saupoudrez de Parmesan et recouvrez d’une couche d’aubergines. Répétez jusqu’à épuisement des ingrédients, en terminant par une couche de sauce tomate et de Parmesan. Couvrez de fines tranches de mozzarella, saupoudrez de parmesan et enfournez le plat à 180°C pour une demi-heure, jusqu’à ce qu’il devienne doré, croustillant et bouillonnant. Servez chaud, tiède ou froid. C'est très bon dans les trois cas !


Je sers aussi très facilement, en cas de dîner impromptu, des planches de charcuteries et fromages italiens.

antipasti 2

Je les achète chez l'Italien du marché Forville ...

charcuteries italiennes

Celui qui vient de San Remo ... Tellement sympathique !

antipasti 1

Je les accompagne d'aubergines à l'huile et au vinaigre ...

aubergines

... et de tomates séchées par mes soins, toujours selon la méthode de VEB ...

tomates séchées

Quand il me reste un pot de chanterelles au vinaigre, je le mets aussi sur la table ... ;o)

champignons au vinaigre

Si le dîner se doit d'être un peu plus consistant, je prépare en plus des fritelle de spaghetti ...

fritelle

Fritelle de Spaghetti ... d'après Jamie Oliver ...

Ingrédients pour 4 personnes :

- 200 gr de spaghettis
- 2 œufs + 1 jaune d'œuf
- 3 gousses d'ail finement hachées
- 1 poignée de persil plat finement haché
- 2 poignées de parmesan fraîchement râpé
- 3 pincées de piment
- de l'huile d'olive
-  du sel et du poivre

Préparation :

1. Dans une casserole d'eau bouillante salée, faites cuire les spaghettis en les gardant al dente. Égouttez les pâtes et refroidissez-les tout de suite sous un filet d'eau froide.

2. Dans un saladier, mettez l'ail et le persil hachés, les œufs entiers, le sel, le poivre et le piment. Mélangez puis ajoutez le jaune d'œuf et le parmesan. Mélangez à nouveau.

3. Ajoutez les spaghettis et coupez-les grossièrement. Mélangez bien. Dans une poêle, mettez de l'huile d'olive et faites cuire les beignets sur feu vif. L'extérieur devra être croustillant et l'intérieur, moelleux. Évitez de les faire trop épais.  Quand ils sont dorés, retournez-les délicatement à l'aide de deux fourchettes.  Disposez les beignets sur du papier absorbant. Renouvelez l'opération tant qu'il reste des spaghettis. Salez et poivrez légèrement juste avant de servir. Dégustez bien chaud ... Cela dit, quand il m'en reste, on les mange froid en pique-nique le lendemain et c'est très bien aussi !

fritelle de spaghetti

Avec tout ça, un bon pichet de Pimm's ...

Pimm's

Quelques bons copains et de francs moments de rigolade ... Tout ce que j'aime !

les amis

S'il reste des aubergines à la parmesane, mon déjeuner du lendemain au boulot est assuré ! Du ciel bleu, un bon bouquin, une petite roquette et des aubergines froides, un régal aussi ! ;o)

restes au jardin

Et si l'on partait faire un tour à Nice ?

cimiez

Chaque année, je vous y emmène à la même époque ...

Regina

La piqûre de rappel me semble indispensable ...

regina 2

Dans les arènes de Cimiez, vous savez ?

les arènes de cimiez

La Fête des Mai ... Lu Mai, en niçois ...

lu festin

Un incontournable, vous dis-je ...

guirlandes

Le premier mai, d'abord, puis chaque dimanche du mois de mai ...

muguet

... le moment d'aller déguster le vrai pan bagnat ...

pan bagnat 2

... ce sandwich typiquement niçois rempli de bons légumes tout frais ...

pain garni

... de thon, aussi ... et baigné d'une bonne dose d'huile d'olive ... Le meilleur du Comté de Nice dans un petit pain ...

pan bagnat 3

On le mange assis sur l'herbe, à l'ombre des oliviers ...

pique-nique

La jeunesse s'amuse ...

jeu de l'oie niçois

Une vraie fête populaire. Les authentiques Niçois ne la louperaient pour rien au monde ...

manège Cimiez

Nous tâchons de ne jamais la manquer ... Même grands, les garçons se réservent un dimanche pour aller y faire un tour.

paul cimiez

Pour la petite histoire, la fête des Mai a une histoire ... Au temps des Romains, déjà, on célébrait à Nice, au printemps, le renouveau de la Nature en plantant un « mai » (en général un grand pin abattu dans la forêt) dans un temple et en le décorant de guirlandes de fleurs. Au fil des siècles, on prit l'habitude de "vira lou mai", c'est-à dire de danser autour des "mais" dressés dans des endroits symboliques du Vieux-Nice, en mangeant des spécialités locales et en jouant à des jeux populaires tel le "pilou" ou le "vitou". Et aussi en élisant une "Reine des Mai".

panier cimiez

Le "festin" se déroule aujourd'hui au  milieu des oliviers centenaires des jardins des arènes de Cimiez, construits sur les ruines de l’ancienne cité romaine de Céménelum.

archéologie

C'est l'occasion de découvrir la langue et la culture niçoises ...

lou trident

... à travers la musique, les chants ...

folklore

... et les danses du Comté de Nice.

Nice la Belle

L'occasion aussi, donc, de déguster quelques spécialités de la cuisine niçoise ... La socca, par exemple ...

socca la bella

... cette fine galette de farine de pois chiches littéralement frite dans l'huile d'olive, dans de grands fours à bois ...

socca

...  et pour laquelle on peut faire des heures de queue ! ;o)

les garçons font la queue

Les panisses sont très prisées aussi ... Même si c'est à l'origine une spécialité de la Ligurie, elle a passé la frontière depuis plusieurs siècles et les Niçois l'ont fait leur sans aucune difficulté ... On détaille cette bouillie de farine de pois chiches en grosses frites que l'on passe à l'huile bouillante ... C'est croustillant à l'extérieur, moelleux dedans, un vrai délice !

panisse

Entre deux bouchées, on assiste à des spectacles ... Faut comprendre, tout est en nissart !

lu mai

Pour la danse, ça pose moins de problème, même si des codes existent ...

danses

Mais bon, c'est joli, enlevé ...

danses 2

... et des plus grands aux plus petits, tout le monde est conquis !

rayures

Vive les Festins de Nice !

lu festin de nissa 3

Juste derrière le jardin des Arènes, il y a le monastère de Cimiez, qui fut fondé au IXème siècle par les moines bénédictins de l'abbaye de Saint-Pons.  Depuis 1546, il est occupé par les Franciscains. L'ensemble du monastère est classé au titre des Monuments Historiques.

monastère

Le jardin possède une magnifique roseraie à laquelle nous allons toujours rendre visite lors de la Fête des Mai ...

roses 3

C'est beau ...

roses 2

... et puis surtout, ça sent bon ! Les rosiers rivalisent avec ...

roses blanches

... les orangers en fleurs et embaument l'air de parfums tout à fait envoûtants ...

lfeur d'oranger

Petite digression, puisque l'on parle de roses ...

 roses

Je vous laisse ici ma recette de guimauves à la rose ... Une vraie délicatesse, facile à réaliser ... et à déguster ...

Vraies Guimauves à la Rose ... d'après une recette de Martha Stewart ...

 Ingrédients :

- 2 tasses de sucre
- 1 cuillère à soupe de glucose liquide ou de golden syrup
- 4 paquets (7g chacun) de gélatine en poudre
- Extrait de rose (quantité selon goût)
- 2 gros blancs d'œufs
- Colorant alimentaire rose (quantité selon couleur souhaitée)

Pour l'enrobage : Un mélange de sucre glace (50 g) et de fécule ou de maïzena (40 g).

Préparation :

1.  Huilez légèrement le fond et les côtés d'un moule carré de 20 x 20 cm, à l'aide d'un aérosol d'huile si vous en avez un. Tapissez le fond du moule de papier sulfurisé. Huilez aussi le papier sulfurisé. Mettez de côté.

2. Dans une petite casserole, mettez le sucre, le glucose et 3/4 tasse d'eau. Faites cuire à feu moyen, en remuant, jusqu'à ce que le sucre soit dissous. Arrêtez de remuer. Laissez le mélange venir à ébullition. Augmentez le feu à moyen-élevé. Laissez cuire jusqu'à ce que le mélange atteigne 127°C.

3. Pendant ce temps, saupoudrez la gélatine au-dessus de 3/4 tasse d'eau dans un bol résistant à la chaleur. Laisser reposer 5 minutes pour que la gélatine ramollissent. Placez le bol avec le mélange de gélatine sur une casserole d'eau frémissante. Fouettez constamment jusqu'à ce que la gélatine soit dissoute. Retirez du feu et incorporez l'extrait de rose. Mettez de côté.

4. Battez les blancs d'œufs dans le bol de votre processeur jusqu'à ce que des pics fermes (mais pas secs) se forment. Ajoutez le mélange de gélatine dans le mélange de sucre à 127°C et ajoutez petit à petit aux blancs d'œufs. Mélanger à haute vitesse jusqu'à ce que le mélange devienne très épais, de 12 à 15 minutes. En cours de route, ajoutez le colorant.

5. Versez le mélange dans le moule préparé.  Laissez reposer la guimauve, à découvert et à température ambiante jusqu'au lendemain. Coupez en carrés. Enrobez chaque cube du mélange de sucre glace et d'amidon.

 guimauve 2

Allez, on en croque une et on retourne au monastère de Cimiez ... La Paroisse Sainte-Marie des Anges organise chaque année, à cette époque, un vide-grenier que j'essaye de ne pas rater.

brocante

Tout se passe dans le beau cloître du XVIème siècle ...

 cloître du monastère de 
Cimiez

Un cadre magnifique ...

fresques

On chine de jolis objets vraiment pas chers ...

vide grenier

Une mention spéciale au vieil et beau linge brodé de maison ...

Grille

On boit un petit café au beau milieu du cloître ...

café au monastère

 Un peu de farniente ... à défaut de recueillement... ;o)

paul au monastère

... et l'on peut repartir ensuite dans les arènes ...

lu festin de nissa 2

... refaire un tour des différents stands ...


Pastis

... en faisant un arrêt prolongé ...

Pastis du Comté

... devant ceux que l'on préfère ! ;o))

anisette d'aqui

Si l'envie de quelque-chose de sucré vous prend, essayez sans hésiter ...

pissaladière

... notre fougassette à la fleur d'oranger ...

fougassette

... ou notre célèbre tourte aux blettes ... La torta de blea est une vraie spécialité niçoise, que vous ne trouverez pas ailleurs, faite de deux couches de pâte sucrée entre lesquelles repose une couche de feuilles de blettes mélangées à de la pomme, des raisins secs et de la poudre d'amande ... On y ajoute parfois un peu de grappa ou de rhum ... Là encore, un vrai délice.

torta de blea

Et puisque l'on parle de gastronomie niçoise, voici un livre que je me dois de vous montrer ici ... À lui tout seul un délice !

recettes du comté de Nice

j'ai eu l'occasion de le relire il y a peu ... Je vous ferai des trucs de ce bouquin-là, un de ces jours ... Les souvenirs culinaires des vieux Niçois, c'est tout un poème ... Un délicieux poème ...

estocafic

On baigne dans la cuisine niçoise, ici, que voulez-vous ? ;o))

déjeuner au soleil

La fleur de courgette ne coûte rien au marché ...

fleurs de courgettes

On en profite et on les enrobe d'une fine pâte à beignet ( 75 g de farine, 1 jaune d'oeuf, 12,5 cl de lait, 1 cuillerée à café d'huile d'olive, sel, poivre et thym frais). On passe ensuite à la grande friture ... et on déguste en se brûlant les doigts !

beignets

Les oignons et les anchois, ça fait partie de notre patrimoine aussi. Alors la pissaladière, on en prépare souvent ... pour les petites ... et les grosses faims ! ;o) Vous en retrouverez la recette, celle de notre regrettée Hélène Barale, dans ce billet-là ...

pissaladière 2

Avec les petits artichauts poivrades qui pullulent au marché Forville, je fais et je refais ce plat divin ... Les artichauts façon "notre grand-mère", comme les appelle Philippe et ses frère et soeurs ! La recette, je vous l'ai donnée il y a peu. Pour la retrouver, repartez par là-bas ! ;o)

artichauts

Le mesclun, on en a toute l'année et on en abuse ...

mesclun

Les fraises, par contre ... La saison est plus courte et on s'emploie à en manger des tonnes ...

gâteau coco et fraises

Les fraises et les premières séances de plage ...

plage

... ont de quoi remettre de bonne humeur !

joueurs de cartes

La virée à la frontière italienne est aussi un must, dès que reviennent les beaux jours ... C'est tout une ambiance, l'Italie ...

faire-part

Un Americano à la terrasse d'un café devant le marché de Vintimille, avant la grande foule de l'été, c'est un truc que j'adore ...

campari

Les plages sont encore désertes ...

 plage vintimille

Il faut dire que même si l'air se réchauffe, l'eau n'en reste pas moins glaciale ! Bon, à moins de 28°C, pour moi, elle est glaciale ! ;o)

père et fils

On peut quand même tremper ses pieds et aller ramasser de jolis bouts de bois flottés ... Une de mes activités favorites en bord de mer ...

bois flotté

Tiens, le couple de cygnes a eu ses bébés ...

cygne et bébés

Il ya quelques fêtes en perspective ... celle des artichauts est tentante ...

fête de l'artichaut

Celle-là, qui m'aurait pourtant beaucoup tentée, nous la louperons ... Dommage !

riviera food festival

Alors oui, ça commence à sentir l'été, vous voyez, mais en bien plus supportable,  quand même ...

hôtel garage

Ce qui est quand même bien plaisant, vous l'avouerez, c'est de pouvoir s'attabler en plein air et grignoter des trucs sympathiques, que l'on a pas passé cinq heures à préparer en cuisine. Moi, dès qu'arrive la chaleur, je condamne mon four au repos forcé ! Ou presque ... parce que malgré tout, j'ai besoin de lui pour cuire mes bruschette express ...

bruschette

Idem pour mon crumble fraise et amandes ... La recette de Nigella. Toujours la même ...

crumble

J'y ajoute parfois un peu de rhubarbe fraîche, quand elle est belle, au marché ...

crumble fraise et rhubarvbe

Mes bricks au thon, pommes de terre et câpres, j'aime bien les cuire aussi au four. C'est quand même moins gras qu'à la friture ...

brick au thon et carotte

Ma salade de carottes râpées à l'Orientale, noyée dans le jus fraîchement pressé de grosses oranges sucrées et de fleur d'oranger, ne requiert que l'usage du réfrigérateur. On la sert glacée et c'est un régal !

salade de carottes à l'orientale !

Un petit coup de four, encore, pour cette Tarte feuilletée aux légumes rôtis ...

tarte feuilletée aux légumes

Des tas de légumes d'été sur une plaque, arrosés d'huile d'olive, de thym et d'origan frais, de sel et de paprika fumé ... Une pâte feuilletée cuite à blanc ... Lorsqu'elle commence à dorer, on la couvre des légumes rôtis. On couvre de lamelles de mozzarella ... Ou de halloumi, si l'on en a sous la main ... On saupoudre de sumac, d'encore un peu de thym et l'on enfourne juste pour que le fromage fonde ... Quelques feuilles de menthe fraîche au moment de servir ... Savourez ...

tarte aux légumes

Je la sers avec une salade toute fraîche de tomates bien mûres juste assaisonnées de jus de citron, d'huile d'olive, de sumac, encore, de feuilles de menthe et d'une pincée de fleur de sel ... L'été dans l'assiette ...

tomates sumac et menthe

Sinon, dans le registre "bonnes choses", la citronnade libanaise de chez Al Charq, au 20 de la rue Rouaze, est un must des beaux jours ... De l'eau, du citron, zeste et pulpe, de la menthe et de la fleur d'oranger ... 

citronnade libanaise

Cette année, pour en avoir toujours sous la main, je l'ai préparée en sirop à la maison ... Un sirop bouillant fait d'1 kg de sucre et d' 1 litre d'eau dans lequel on plonge 4 gros citrons non traités coupés en très fines tranches, un beau bouquet de menthe toute fraîche et un peu d'eau de fleur d'oranger. 50 g d'acide citrique, aussi, pour la conservation et pour l'acidité supplémentaire qui permet de ne pas mettre beaucoup de sirop dans un verre d'eau, histoire d'avoir plus de goût ...

Sirop façon Citronnade Libanaise ...

sirop libanais 1

Je laisse macérer au frais deux jours et je filtre avant de mettre en bouteille. Je garde au frais. Il part vite, ce sirop-là ! Et il est juste divin pour aromatiser une salade de fraises ou de pêches ...

sirop libanais 2

Le thé à la menthe d'Al Charq en est un autre, de passage obligatoire ... Et ses gâteaux libanais sont juste à tomber ... Avis aux amateurs de passage à Cannes ... ;o)

thé à la menthe

Ces petits passages successifs chez Al Charq peuvent donner certains comportements compulsifs ! Tout comme la lecture du blog de Joumana ! ;o) L'envie de manger des plats aux accents Moyen-orientaux devient irrépressible ... L'occasion pour moi de vous parler de ces choux-fleurs rôtis dégustés il n'y a pas très longtemps à Paris, au Miznon, dans la rue des Écouffes, avec mes copines Rachel et Hélène. Servis entiers ou dans un petit pain pita chaud et moelleux, arrosés de délicieuse sauce Tarator, voilà un régal que j'ai eu envie de reproduire, au moins succinctement, à la maison ... Alors là, pour le coup, ce n'est pas un truc à faire en plein cagnard, ou alors au milieu de la nuit ... Ça vous transforme une maison en enfer en quelques heures . ! ;o)

choux fleurs1

J'ai donc arrosé mes choux-fleurs d'un bon filet d'huile d'olive, je les ai saupoudrés de sumac, les ai légèrement salés et les ai enfournés, bien couverts d'une double-feuille de papier alu pour éviter qu'ils ne crament trop vite !:o))

choux fleurs 2

Lorsque je les ai ressortis, quelques heures plus tard (les recettes trouvées me donnaient une bonne heure de cuisson ... il m'en a fallu bien deux ...), ils étaient tout grillés, presque caramélisés par endroits ... Pas tout à fait assez souples à mon goût, si je me réfère à ceux que j'avais mangés au Mizon, mais très, très bons quand même !

chou fleur rôti

On a détaché les fleurettes du bout des doigts,  que l'on a glissées dans des pitas. On les a arrosées de sauce tarator (Un mélange à parts égales de tahini, qui est une crème de sésame que l'on achète en pot dans les épiceries orientales, et de jus de citron, le tout allongé d'eau et aromatisé de plus ou moins d'ail pilé, selon ce que l'on aime ...)

chou fleur et tarator

Pour en faire un véritable repas complet, j'ai préparé un "jewelled rice" à ma façon ... Il me restait un peu d'agneau accroché au manche d'un gigot ... Je l'ai fait bouillir un moment et en ai récupéré la chair devenu très moelleuse ... La recette est plus persanne que libanaise mais à table, toutes les cohabitations sont permises !

jewelled rice


Ingrédients :

- 100 g de riz basmati
- 1 cuillerée à soupe de beurre
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 3 gousses de cardamome écrasées
- 1 feuille de laurier
-  ½ bâton de cannelle
- 1 grosse orange non traitée
- 2 dosettes de safran en poudre
- 1 grosse cuillerée à soupe de baies d'épine-vinette séchées ( vous en trouverez peut-être dans les magasins vendant des produits Moyen-orientaux ... Sinon, remplacez-les par des airelles séchées, si possible non sucrées ...)
- 1/4 tasse de raisins secs blonds
- 1/4 tasse d'abricots secs
- 1/2 tasse d'amandes effilées, torréfiées à la poêle
- 1/2 tasse de pistaches hachées, torréfiées à la poêle
- 1 cuillère à café de graines de cumin
- 2 oignons, émincés finement
- Sel, poivre, sumac

Feuilles de coriandre et les graines d'une grenade pour servir ...

Préparation :

1.  Faites fondre le beurre et ½ cs d'huile d'olive dans une petite casserole, puis faites revenir dedans la cardamome, la cannelle et le laurier pendant 2 minutes. Incorporez le riz et laissez-le griller pendant 1 min, puis couvrez avec 200 ml d'eau. Râpez dans le riz le zeste de l'orange. Ajoutez le safran. Portez à ébullition, couvrez, puis baissez le feu et laissez mijoter pendant 5 minutes.

2. Incorporez les baies d'épine-vinette, ou bien les cranberries suivant ce que vous aurez trouvé, et aussi les abricots et les raisins blonds, et laissez cuire 5 minutes de plus. Lorsque presque toute l'eau a été absorbée par le riz, remuez, rectifiez l'assaisonnement en poivre, sel et sumac, couvrez à nouveau, éteignez le feu et attendez 5 minutes.

3. Pendant ce temps, faites frire les graines de cumin, les oignons et un peu de sel dans l'huile restante jusqu'à ce que l'ensemble soit doré et commence à être croustillant. Cela prendra environ 15 minutes. Puis renversez les oignons sur du papier absorbant pour enlever l'excès d'huile. Pour servir, retirez les épices entières si vous le voulez, dispersez les oignons, les amandes et les pistaches sur le dessus. Parsemez pour servir de feuilles de coriandre fraîche et de graines de grenade ... Je sers tout de suite ou bien je réserve pour plus tard, mais alors sans la coriandre ni les graines de grenade, qui ne doivent être mises qu'au dernier moment ... Je réchauffe alors le tout rapidement dans une poêle bien chaude ... C'est vraiment ultra-simple et ultra-pratique, vous voyez ?

PS :  Si j'ai fait bouillir un reste de gigot pour en récupérer la chair, je garde le bouillon et cuis mon riz dedans. J'effiloche la viande et l'ajoute au riz. C'est délicieux aussi !

 Bon, et si nous parlions pitas, maintenant ? Moi, le plus souvent, je les achète chez notre Libanais, Al Charq ... Mais ce n'est pas bien difficile à faire et parfois, je me sens d'attaque pour m'y coller ... Je prends alors la recette de Paul Hollywood ...

Paul Hollywood's bread

Superbe ! Et elle marche à tous les coups !

pitta breads

Les Pitas de Paul Hollywood ...

Pitas 2

Ingrédients pour 4 à 6 pitas : 

- 250g farine T65, et un peu plus pour le saupoudrage
- 5g de sel
- 7g de levure lyophilisée à action rapide
- 20 g de graines de nigelle (facultatif) 
- 160 ml d'eau tiède
- 2 cuillerées à café d'huile d'olive, et un peu plus pour huiler le plan de travail

Préparation :

1. Placez la farine dans un grand bol et ajoutez le sel d'un côté du bol et la levure à l'autre. Ajoutez les graines de nigelle, versez 120 ml d'eau et ajoutez les deux cuillerées d'huile. Mélangez les ingrédients ensemble, en utilisant les doigts d'une main. Ajoutez le reste d'eau un peu à la fois jusqu'à ce que vous ayez une pâte lisse et douce. Vous pourrez n'avoir pas besoin de toute l'eau.

2. Versez un peu d'huile sur la surface de travail et déposez la pâte dessus. Pétrissez pendant 5-10 minutes ou jusqu'à ce que vous ayez une pâte lisse et élastique. Lorsque la pâte est souple, douce et extensible, façonnez-la en boule et placez-la dans un bol légèrement huilé. Couvrez et laissez lever jusqu'à ce que la pâte ait au moins doublé de taille, soit au moins 1 heure.

3. Pendant ce temps, préchauffez votre four à au moins 220°C ( plus si vous le pouvez) et mettez 2 plaques de cuisson à l'intérieur pour les chauffer. Renversez la pâte sur une surface légèrement farinée et frappez la pâte de la main en la repliant sur elle-même jusqu'à ce que tout l'air en soit sorti. Divisez la pâte en 4 à 6 morceaux égaux et façonnez chaque morceau en une boule. Aplatissez chaque boule puis roulez-les chacune en un ovale d'1cm d'épaisseur. Sortez les plaques bouillantes du four, saupoudrez-les de farine et posez rapidement les pitas dessus. Faites cuire au four pendant 5-10 minutes jusqu'à ce que les pains gonflent et commencent à prendre un peu de couleur. Enveloppez les pitas dans un torchon dès la sortie du four pour piéger la vapeur et les garder souples, puis laissez-les refroidir. Les pitas seront excellentes le jour de leur confection et peuvent être congelées si vous voulez les conserver.

Pitas PH

Tiens, si vous aimez, vous pouvez les servir avec des boulettes de poulet assaisonnées au curry thaï et à la citronnelle. Quand je vous parle de mélange des cultures ... Ici, les continents ne s'entrechoquent pas mais se caressent, dirons-nous ...

boulettes de poulet thaï

Boulettes de Poulet au Curry Thaï ...

Ingrédients pour 4 personnes :

- 500 g de filets de poulet sans peau et coupés en morceaux
- 1 cuillère de curry vert thaï (attention, c'est vachement fort ! )
- 1 petit oignon
- 2 cuillerées à café de feuilles de coriandre
- 1 branche de citronnelle coupée en rondelles fines
- Sel, Poivre
- Un peu de farine
- Huile d'olive

Pour servir, du citron vert ...

Préparation :

Mixez le poulet dans le bol de votre processeur avec la pâte de curry vert, l'oignon, la coriandre et les tranches de citronnelle. Salez et poivrez.

Formez des boulettes avec vos mains et farinez-les très légèrement. Mettez-les à cuire dans une poêle très chaude avec un peu d'huile d'olive. Laissez dorer mais ne faites pas surcuire pour garder des boulettes cuites mais néanmoins moelleuses. Servez avec un filet de jus de citron vert, dans vos pitas home made. Et régalez-vous, surtout !

Après un passage au Moyen-Orient et un autre en Orient tout court, revenons en Provence. Je veux vous faire partager une trouvaille récente ... Suivez-moi dans le village de Belgentier, au coeur du Var ...


place village belgentier

 C'est joli, Belgentier.

façade belgentier

 La vraie Provence ...

monument belgentier 2

... avec ses placettes tranquilles, plantées de platanes sous lesquels on vient prendre le frais ...

soleil

Hommes et bêtes ... ;o)

le chat de belgentier

Ses ruelles étroites ...

ruelle de belgentier

L'église aussi est un bon endroit pour se cacher des ardeurs du soleil ...

église belgentier 1

Celle de Belgentier est charmante, en plus ...

église belgentier 2

Nous voici maintenant dans le Jardin Peiresc ... ainsi nommé en hommage à Nicolas-Claude Fabri de Peiresc (1580-1637) ...

jardin peresc

... qui fut un intellectuel de l'époque baroque, conseiller au Parlement de Provence, scientifique, homme de lettres et astronome. On le connaît  notamment pour avoir entrepris de dresser la première carte de la Lune fondée sur ses observations télescopiques et pour avoir découvert la nébuleuse d'Orion.

le gapeau

Ses parents, Aixois, s'étaient réfugiés à Belgentier pour échapper à la peste qui sévissait alors.

vieux pont sur le gapeau

Il naquit donc ici.

bastide 2

Il reste dans le domaine une très jolie bastide et un grand parc ... dans lequel les enfants s'amusent ! ;o))

paul dans les arbres

Tiens, quand je vous disais que j'avais des enfants qui, malgré leur grand âge, aimaient encore faire les couillons ! ;o)

ikea 1

En voici la preuve en image ...

ikea 2

Paul se livre à cet exercice chez le géant suédois du meuble depuis qu'il est tout petit ... et il a quand même bien grandi ! En taille, en tout cas ! ;o)))

ikea 3

En retournant vers Cannes, on découvre un autre village du Var ... Garéoult ... Une fête bat son plein ...

fête du terroir gareoult

Une fête provençale, bien sûr, avec ses dames en costume ...

provençales

... et puis ses musiciens ...

musiciens à Gareoult

Ses animaux, aussi ... De jolis petits ânes ...

petit âne

Et la chèvre du Rove, remarquable ...

chèvre

... pour son lait qui sert à la fabrication de la fameuse brousse du Rove ...

la brousse du rove

À la fête du terroir de Garéoult, on vend aussi beaucoup de plantes ...

la libre

C'est superbe !

plantes et fleurs

Que diriez-vous maintenant de me suivre dans cette petite pizzeria nichée dans une ruelle du vieil Antibes ?

chez Sandra

De la vraie bonne pizza al taglio comme à Rome ... La salle est minuscule. Juste quelques toutes petites tables rondes et quelques tabourets ...

pain amour et fantaisie

On les prend donc sur place, si on a la chance de trouver un siège, ou bien l'on en emporte quelques morceaux à la plage ou sur les remparts ...

pizza 5

Celle à la julienne de courgettes et aux fleurs de courgettes est fabuleuse ...

pizza 3

La tomate cerise-burrata-basilic, idem !

pizza 1

Et si je vous faisais goûter la "cèpe et truffe", vous tomberiez de votre chaise. Sans rire !

pizza 2

La pâte est divine, la pizza, brûlante et merveilleuse ... Si vous passez par la minuscule rue des Casemates, ne manquez pas l'occasion : Arrêtez-vous !

pizza 4

Des fois, des copains, ou des copines, passent nous voir à la maison. Cette année, ni Canadiens ni Australiens mais une Cavaillonnaise que l'on a grand plaisir à recevoir ... Entre un tour des Îles de Lérins en bateau et une virée nocturne dans les rues du vieux Nice, un ou deux petits repas à la maison ...

dîner à la maison

Le premier, un déjeuner ... encore une fois aux accents Moyen-Orientaux ... Une citronnade libanaise ouvre le bal ...

broc de citronnade

... accompagnée de houmous et de caviar d'aubergines ...

sauces

À côté des pitas, du pain arabe à la semoule et à la menthe séchée ... La recette de Fatéma Hal, dans son "Ramadan, Cuisine du Partage" ...

pain à la semoule

Et le shawarma d'Ottolenghi ... dont vous retrouverez la recette, un peu chronophage mais qui vaut le coup d'être essayée, par ici ! Elle est dans ce billet accompagnée de pas mal d'autres, toutes des choses également merveilleuses ... Ne loupez pas les croquettes d'aubergine, soit dit en passant ...

shawarma

Encore un chou-fleur rôti. Je vous disais bien que ce serait un classique de ma table, cet été ... ;o) Cette fois-ci, je l'ai passé quelques minutes à la vapeur, pour commencer à le ramollir un peu, avant la longue cuisson au four ...

chou-fleur grillé 5

Pour le dessert, de petits mouhallabieh ... Voilà un dessert que j'aime vraiment beaucoup. tout simple à réaliser et tellement savoureux ...

mouhallabieh 1


Mouhallabieh ... Ou petits flans aux parfums orientaux ...

Ingrédients pour 6 personnes :

- 1 l de lait entier
- 100 g de maïzena (ou de farine de riz, plus classiquement)
- 125 g de sucre en poudre
- Eau de fleur d'oranger (de la vraie de bonne qualité, pas de l'arôme artificiel)
- 1 cuillerée à café de gomme arabique pilée
- Pistaches non salées grossièrement hachées pour décorer

Préparation :

1.  Diluez la maïzena avec un peu d'eau et mélangez bien pour éviter les grumeaux. Ajoutez alors le reste du lait et le sucre en poudre. Faites chauffer sur feu moyen et tournez jusqu’à épaississement. Ajoutez alors la gomme arabique et l'eau de fleur d'oranger (goûtez au fur et à mesure que vous en ajoutez, les différentes marques ont des puissances aromatiques très différentes et si l'on en met trop, le dessert prend une amertume pas forcément plaisante ...). Laissez bouillir encore 2 minutes en mélangeant encore. Attention à ne pas laisser brûler le fond de la casserole. Baissez le feu et continuez à laisser épaissir cette crème selon votre goût. Si elle est très épaisse, vous pourrez démouler vos flans lorsqu'ils auront refroidi. Si elle est plus légère, vous les servirez tels quels ...

2. Versez dans des ramequins passés rapidement sous l'eau froide et égouttés mais non séchés et mettez au frais une nuit au moins.

3. Pour servir, je confectionne un sirop avec du miel liquide au parfum pas trop prononcé (le miel d'oranger se prête bien à cet exercice ...) et un peu d'eau de rose ... Je démoule mes petits mouhallabieh bien frais et je les arrose de ce sirop bien frais ... Je parsème de pistaches concassées ... et on se régale !

Mouhalabieh

Après cela, rien de tel qu'une balade en bateau pour laisser les premiers bons rayons de soleil lécher vos épaules ...

En rentrant le soir, c'est Pimm's Time ...

La recette est simplissime ... Du Pimm's, des tranches de fraises, d'orange et de ... concombre ! De la menthe fraîche, pas mal ... et puis, au moment de servir, de la limonade ou, encore meilleur, du Ginger Ale ... La Canada Dry, vous savez ? Ça, c'est la boisson des Rois ... et des Reines !

Pimm's Time !

Avec une bruschetta ou deux, c'est le bonheur assuré!

bruschette

Mais bon, avec un wok fait de nouilles chinoises, rumsteak, citronnelle, ail, piment vert, coriandre et menthe ... ça ne va pas mal non plus !

wok au rumsteak

Et si vraiment, après l'Europe et l'Asie, c'est le Nouveau Monde qui vous tente, servez avec vos Pimm's de jolis hamburgers à la mode cajun avec de la très bonne viande de boeuf, des lanières de poitrine fumée grillée et un cheddar de qualité.

burgers 2

Servez-les avec des patates douces enrobées d'un peu d'huile et d'épices cajuns et rôties au four, à la façon des wedges de pommes de terre ... Salez au moment de servir ... et régalez vos copains !

burgers et papates douces

Voilà, vous avez je l'espère quelques idées pour vos dîners d'été ... De quoi se sentir un peu en vacances même quand on bosse ... ;o)))

À très vite pour de nouvelles aventures ... gourmandes, bien sûr ! ;o)

64 commentaires:

  1. Tellement envie de faire un peu de vos pas..
    De manger plein de bonnes choses !
    Un gros merci pour les recettes..photos..
    La plage..
    Billet magnifique..de A.. right up to Z~

    RépondreSupprimer
  2. Tu me donnes faim, même de bonne heure le matin! De beaux plats et spécialités, et de merveilleux endroits.

    Bises et bonne semaine,

    Rosa

    RépondreSupprimer
  3. Comme j'aime toutes ces ambiances !
    Tu m'as donné envie de préparer des beignets de fleurs de courgettes, entre beaucoup d'autres !
    Amitiés d'Isa-Marie

    RépondreSupprimer
  4. Des plats alléchants et de très jolies photos pour rêver de voyage!! Un cocktail parfait ;-)
    Merci. Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
  5. qu'est ce que j'aime me ballader chez toi, heyyyyy Gareoult est mon village voisin......j ai mis en favoris toutes les recettes, je vais avoir du boulot (mais j'aime tellement) par zazardddd tu n as pas la recette des merda di can....(lol) bisous ma belle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu nes vraiment pas loin d'ici, alors ... Il est sympa, ce village ! Bisous

      Supprimer
    2. POur les merda de can, regarde cette recette-là ... Elle est traditionnelle ...
      http://lacuisineaucjps.over-blog.com/2013/11/merda-de-can-gnocchi-aux-blettes.html
      Traduction : "merde de chien", à cause de leur forme allongée. Gnocchi verts à la pomme de terre (avec des blettes).

      Pour 6 personnes
      Temps de préparation : 1 h

      Ingrédients :

      1 kg de pommes de terre vieilles (farineuses type bintje)

      2 bottes de blette (environ, pour 400 g de feuilles)

      400 g de farine (voire 500 g)

      2 oeufs

      Huile d'olive

      Sel

      Préparation :

      Faire blanchir les feuilles de blette 5 minutes dans de l'eau bouillante, bien les égoutter et les hacher.
      Cuire les pommes de terre dans de l'eau salée.
      Une fois cuites, les passer à la moulinette encore chaude. Les déposer en tas avec les blettes et disposer tout autour la farine.
      Faire un puits avec les pommes de terre, ajouter les oeufs battus, une cuillère d'huile d'olive et du sel.
      Prendre au fur et à mesure la farine sur les côtés et l'additionner aux pommes de terre/blettes. La pâte doit être souple. S'il y a trop de farine, ces gnocchi verts seront durs.
      Couper des morceaux de pâte (de la taille d'une pomme) et les rouler en boudins. Ensuite recouper en petits morceaux de façon à avoir des gnocchi. Façonner les "merda de can" en les roulant avec les doigts, de manière à leur donner une forme allongée (ne pas les rouler à la fourchette car ils sont plus fragiles).
      Les plonger dans une grande quantité d'eau salée bouillante avec un filet d'huile d'olive. Lorsque les gnocchi remontent à la surface, c'est qu'ils sont cuits. Les égoutter.
      Servir avec une sauce tomate/basilic ou une sauce daube avec du parmesan.

      Supprimer
    3. merci tu es adorable, je vais essayer de voir si je trouve des bintje et des blettes... merci merci tu es un ange

      Supprimer
  6. Tu sais que mamy a vécu des années à Garéoult et que j'y ai passé tous mes étés de 4 à 18 ans??? C'était juste avant Grasse. Le monde est minuscule ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OUi, le monde est minuscule, Cath. Grasse, le Pin, Garéoult ... Mais où s'arrêteront les coïncidences ??? ;o))) Bisous à tous

      Supprimer
  7. Pour une fois, je regarde donc ton sud sous le ciel bleu lavé par le mistral......je vois que nous avons la même idée de la juste température de l'eau pour la baignade.....pour l'instant je me contente de marcher avec de l'eau jusqu'aux cuisses, ça fait du bien il parait.....et la tête au soleil c'est assez agréable!
    Ton four a quand même l'air de fonctionner pas mal......ici, j'ai toujours un peu de craintes à l'utiliser car on n'a pas été élevés ensemble......mais hier, j'y ai réchauffé une pizza (oui, je sais, la honte....) sans trop de problème et je ne vais sans doute pas tarder à l'utiliser un peu plus.....peut être quelques buschettas?.....

    RépondreSupprimer
  8. C'est un festival de belles recettes, merci Hélène.
    J'ai pensé à toi hier car j'ai fait des confitures et j'imprime toujours tes superbes étiquettes...
    @+++

    RépondreSupprimer
  9. Tu as le don de me faire envie et même de baver derrière l'écran avec toutes ces belles choses que tu cuisines.
    Pour la limonade au citron peux-tu me dire combien de temps je peux la conserver au frais? merci.
    Les photos sont belles et donnent envie d'aller se dépayser de ton côté.
    Qui sait...Un prochain jour?
    merci pour ce beau reportage.
    Bises et à plus tard Hélène

    RépondreSupprimer
  10. Comme d'habitude tes promenades m'enchantent et que dire de tes recettes!!! Bisous Hélène

    RépondreSupprimer
  11. tous me donne envie de dévorer ces merveilles.
    bizou Hélène et vraiment ravie de te lire.

    RépondreSupprimer
  12. Quel magnifique reportage!! Merci pour ces sublimes recettes.
    Amicalement, Laurence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci surtout à vous pour vos gentils passages, Laurence.

      Supprimer
  13. que de belles et de bonnes choses...merci pour ce beau partage
    bonne soirée
    bisous

    RépondreSupprimer
  14. Merci pour ce billet estival qui me permet de visiter ta région sans bouger de mon fauteuil...et pour les bonnes recettes que j'ai copiées au passage et que je vais tester sans tarder. Bel été à toi et à ta famille. A très bientôt.

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour :-) ah oui, pas de problème je te pique toutes tes idées et tes recettes. C'est tout ce que j'aime !
    Merci Helene. Bel été à toi et tes hommes (qui grandissent en effet, enfin les petits ;-) j'aime a farfouiller sur ton blog, et retourner en 2006, 2007 ... ). Bises. Emmanuelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Emmanuelle, sais-tu que je retourne farfouiller dans les années passées moi aussi ... Un vrai livre de souvenirs ... en plus d'un livre de recettes ! Passe un bel été. Bises

      Supprimer
  16. Merci encore une fois de toutes ces belles et bonnes choses , moi aussi je fais le four pour plusieurs plats , le 15 juin j'avais ma fille et famille , j'ai fait des légumes rôtis et ton pain de viande , ma fille est repartie avec les deux recettes.
    Bonnes vacances
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Françoise, les recettes que je mets sur mon blog sont faites pour ça ! ;o) Bisous

      Supprimer
  17. wahouuuuu j'ai envie de manger tout ce qui se trouve dans cet article, juste fabuleux !!!! bises

    RépondreSupprimer
  18. Waouh que de belles photos et destinations que l'on a tout de suite envie de visiter!
    Merci pour ce partage de jolis moments.

    RépondreSupprimer
  19. Ahh tu t'es surpassée dans ce billet côté recettes .... :)) avec une grosse préférence pour les italiennes ! lol ! je ne sais plus où donner de la tête ! et toutes ces spécialités niçoises que tu présentes ! çà me rappelle que j'ai le livre de Marie Chioca "le carnet de cuisine du pays niçois" et qu'il faut que je m'y plonge sérieusement cet été ;-) ouais en voilà une délicieuse idée ! si çà t'intéresse je te mets le lien pour le livre :) allez le voilà, zou : http://mariechioca.canalblog.com/archives/2013/06/11/27377056.html
    tu seras pas déçue ! hé hé !
    Bon et maintenant je retourne me balader dans tes ruelles, tes jardins et parcs parce que c'est trop beau ce que tu partages à chaque fois !
    Un grand merci à toi Hélène <3
    Bises et @ bientôt ! Sandy


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je connais ce livre, Sandy. Il contient aussi de somptueuses photos de Nice, non ? Bises et à très vite

      Supprimer
    2. Oui absolument ! d'ailleurs si tu suis le lien, tu en auras une petite démonstration ... ;-)
      @ très vite ! Sandy

      Supprimer
  20. (^‿^) ❀

    Oh! Que c'est BEAU ! Merci chère Hélène pour ce superbe partage !

    BISES de Normandie jusqu'à toi !!! ❀ ❀ ❀

    RépondreSupprimer
  21. Un beau moment de bonheur en lisant ton article, merci pour toutes ces découvertes tant dans de jolis villages et de recettes savoureuses.
    bises
    sicacoco

    RépondreSupprimer
  22. Wouhhaa !! Et voilà, j'ai dégainé largement le chapardage intensif !! hihihi .. Histoire de régaler les potes bientôt de nouvelles recettes, humm, je m'y vois déjà !!
    Encore des balades sympathiques, qui me donnent des fourmis dans les jambes ..
    Quant à ton Paul, il s'entendrait bien avec mon Quentin qui est aussi fou fou et drolatique !! Des enfants bien dans leurs baskets, heureux de vivre tout simplement, c'est bonheur !
    Mercii encore Hélène pour ce billet que j'aime tant à lire ...
    Bisousssss
    kiki

    RépondreSupprimer
  23. Que de découvertes chez toi ma chère Hélène, c'est à chaque fois un magnifique voyage, je me régale devant toutes tes photos gourmandes mais également avec tes balades, ton oeil de photographe repère toutes les curiosités, c'est un grand plaisir de te suivre, trop rarement pour moi malheureusement ! Pas mal de travail avec notre gîte et le fiston qui déménage aujourd'hui !!!!!!
    Bref, la vie quoi !!!!!! En attendant, je glisse dans mes favoris ton billet, la focaccia me fait de l'oeil, ainsi que les aubergines à la parmesane et les fritelles de spaguetti, alors, là, c'est une surprise pour moi hi, hi, hi !!! Merci de ces superbes partages!!!! Bises, excellent we, à bientôt. Jeanne

    RépondreSupprimer
  24. Une jolie promenade dans le sud de la France qui, comme d'habitude, m'a beaucoup plu.
    Comme toi, j'adore la cuisine libanaise! Grâce à toi, je viens d'élargir mon emploi du sumac que je n'utilisais que pour la fattouche. Merci!
    Bises estivales,
    Lou

    RépondreSupprimer
  25. Les traditions, il n'y a rien de mieux, j'adore tes photos. Et par la même occasion, je vais tenter ta recette de spaghetti, j'adore l'idée! Merci, bisous

    RépondreSupprimer
  26. Une belle promenade dans le su de la France, et de magnifiques recettes qui me font saliver !

    RépondreSupprimer
  27. Oh la la!! Merci Hélène pour toutes ces délicieuses idées!! Les frit elles aux spaghettis de Jamie me plaisent beaucoup!! Une bien jolie ballade!! Bises et bonne soirée

    RépondreSupprimer
  28. Tu m'as fait voyager ce matin depuis le bureau ... ça fait du bien ! Merci !!!

    RépondreSupprimer
  29. Tes articles sont généralement gourmands mais j'ai l'impression que je gouterais à tout dans celui la !!!!!!!

    RépondreSupprimer
  30. Que de belles et bonnes choses! Que demander de mieux? :) Bises.

    RépondreSupprimer
  31. La foccacia a l'air fabuleuse et tes billets sont un régal pour les yeux!

    RépondreSupprimer
  32. Coucou ma chère Hélène
    J'aime venir humer ce qui se trame par chez toi. Jamais je ne pars déçue, la densité, la qualité de tes articles, et ta générosité à sans nulle autre pareille pour preuve ces plats somptueux que tu nous présentes. Après t'avoir emprunté la recette des croquettes de yottam O (devenue un classique chez moi) je vais t'emprunter la recette de tes aubergines. Pendant mes dernières vacances je suis passée par chez toi (comme c'est bô !!!) aussi beau que tes photos o°) avec une escale à Mougins avant d'attérrir en Toscane d'où j'ai ramené des gourmandises (aubergines, mozza et pecorino) tout ce qu'il faut pour tenter ton gratin. Merci pour ton clin d'oeil, généreux à ton image pour ta gentillesse no limit.
    Sinon je fais chaque été une citronnade (tunisienne) que je congèle par litre pour désaltérer les gourmands de passage. Je vais tenter ta recette pour varier les plaisirs et surtout que je peux résister ni aux effets de la menthe ni à ceux de l'eau de fleur d'oranger. Bref je pars avec mille idées de ballades, des adresses à tester des recettes à savourer comme d'hab quoi ! Biz bien cordiale et bel été à toi et aux acteurs (charmants de surcroît) de qu'est ce qu'on mange ce soir.

    RépondreSupprimer
  33. Coucou Hélène,
    Merci pour ton gentil passage; aujourd'hui je fais ta tarte aux légumes rôtis;)
    je n'écris pas plus longuement, je viens de me faire opérer de la cataracte;)
    Bises pluvieuses ici. Tu m'envoies un peu de ton soleil?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Volontiers, Brigitte, mais pas trop pour ne pas t'éblouir, hein ? ;o)) Bisous

      Supprimer
  34. Que du beau et du bon comme d'habitude, je rêve devant ces photos ensoleillées alors qu'ici ce matin c'est la pluie.

    RépondreSupprimer
  35. Mais ne serait ce pas GARANCE a votre table ! Merci pour votre blog........................

    RépondreSupprimer
  36. Un joli reportage des recettes gourmandes et savoureuses les photos sont magnifiques bravo
    bon week-end

    RépondreSupprimer
  37. Super, tout est très beau et a l'air délicieux !!! Un régal pour les yeux
    Bises

    RépondreSupprimer
  38. Miam, c'est magnifique ... J'adore la foccacia, tout à l'air super bon !! :D

    RépondreSupprimer
  39. En effet, que de bonnes idées, tout me donne envie! Je pense que tu m'as donné mes recettes pour les 2 prochains mois! C'est nul, j'ai beaucoup trop faim maintenant!

    RépondreSupprimer
  40. Tous ces mets m'ont mis l'eau à la bouche !!

    RépondreSupprimer
  41. Pas le meme climat ici, mais les memes envies de tout ca, ces petits legumes, l'huile d'olive, la belle charcuterie, les pizze, ah les pizze...
    Que cette cuisine de mediterrannee est belle!

    RépondreSupprimer
  42. une jolie balade niçoise et des mets excellents à savourer...hum!

    RépondreSupprimer
  43. Les aubergines à la Parmesane me font très envie ainsi que les différentes pizzas. Sans oublier la foccacia, hum, on se régale chez toi, et de toutes les façons, gustativement et par les balades dans ta région. Merci et à bientôt.

    RépondreSupprimer
  44. Grâce à toutes tes belles photos, on est parti ce WE sur un coup de tête à Nice et on a adoré, c'était la première fois que mon chéri et moi allions sur la Côte d'Azur. Le marché est très tentant, la socca est un délice(c'est vraiment le truc qu'on a adoré!), la pissaladière très bonne, et j'ai ramené de la tourte de blettes, surprenant mais délicieux(mon chéri a plus de mal, le simple fait de voir les blettes, ça le bloque, tant pis pour lui, j'en ai plus pour moi!).On a fait de très belles ballades, d'ailleurs on y retourne dans 15 jours, toujours pour un long WE.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une excellente nouvelle, Ingrid ! Nice est devenue une ville très attachante, en quelques années ! Bises et bonnes balades, alors !

      Supprimer
  45. fantastique ton billet, ton superbe billet devrais je dire !! cuisine et soleil, une merveille toutes ces recettes, quel travail pour preparer un billet de ce niveau ! des recettes du Sud, bravo je ne saurais les enumérer toutes, elles sont toutes parfaites, tous mes compliments chere Hélène et je te prie de m'excuser pour le retard à etre venu te visiter , bon été à toi et les tiens, grosses bises

    RépondreSupprimer
  46. Je suis toujours ébloui par des agréable promenade gourmande, ça donne tellement envie. Et tes plats sont si gourmands (gros coup de coeur pour les burgers cajuns ^^) PS: Je t'ai tagué pour les Liebster Awards ! Jettes un oeil ici riricuisine.canalblog.com/archives/2014/07/15/30209288.html Bisous :)

    RépondreSupprimer
  47. Une reportage toujours aussi intéressant illustré par de très belles photos et de recettes gourmandes. Garéoult, mon Dieu que de souvenirs. Je connais très bien. J'ai en effet avant de partir au Canada vécu 6 ans à Toulon, mon second fiel est né à Ollioules en 79 et oui le temps passe et a passé. Bises e telle soirée

    RépondreSupprimer
  48. Toutes ces merveilles... Je ne sais plus où donner de la tête!

    RépondreSupprimer
  49. À chaque fois, je ne sais pas par où commencer ! Ta foccacia et ton pain pita sont déjà dûment enregistrés. Mes gourmands de l'été vont se jeter dessus. La pizza aux courgettes est une autre invitation à la gourmandise. Sinon, c'est toujours rassurant de voir que les gamins ne se prennent pas au sérieux. Grâce à toi, j'ai envie de prolonger une escapade prochaine dans le midi.

    RépondreSupprimer