09 avril 2018

Nos Mexicains en France et des Fêtes Pascales ensoleillées ...


mosaïque Paques 2018

Mars 2018 ... Il neige sur Cannes ...

il neige

... et ça tient plutôt bien ...

mimosa enneigé

On n'est pas habitué à cela, chez nous ...Alors on reste bien au chaud !

derrière la fenêtre

Même les oiseux de notre salle de rééducation arborent leurs plus belles écharpes et leurs plus douillets bonnets ! ;-)

les oiseaux ont froids

On réchauffe la maison en faisant rôtir de bons légumes d'hiver dans le four ...

légumes rôtis

... que l'on parfume de têtes d'ail fumé !

ail fumé

On assaisonne d'un peu d'huile d'olive, d'une giclée de sirop d'érable, d'une pincée de fleur de sel. On se réchauffe en donnant quelques vigoureux tours de moulin à poivre. De tous ces légumes-là, c'est incontestablement la carotte noire que je préfère. Ainsi rôtie, elle semble brûlée mais il n'en est rien. Elle est au contraire incroyablement sucrée et délicate ... Presque caramélisée, en fait.

légumes rôtis 2

On profite de la chaleur du four pour essayer la terrine conseillée par Marina Paprika ... Prête en deux temps, trois mouvements, elle fera, quelques jours plus tard, de merveilleux apéritifs ! N"ayez pas peur de la laisser, couverte d'un film alimentaire, attendre au réfrigérateur. C'est à cinq ou six jours qu'elle a été la meilleure.

la terrine de Marina

Terrine de Campagne piquée à Marina ! ;-)

 Ingrédients pour une grande terrine: 

- 1 kg de farce à tomates (de bonne qualité, achetée, sur les conseils de Marina, chez Grand Frais)
- 2 blancs de poulet, coupés en touts petits dés
- 2 gousses d’ail hachées
- 2 échalotes ciselées
- 2 œufs entiers
- 10 cl de whisky
- thym frais, persil ciselé, sel (si besoin) et poivre du moulin.
- Feuilles de laurier fraîches à placer sur la terrine avant cuisson

 Préparation :

Placez dans un grand saladier tous les ingrédients. Assaisonnez bien. Une terrine fade, ce n'est pas bon du tout. Comme vous ne saurez pas comment est assaisonnée votre farce, prélevez-en un peu (le porc cru est vecteur de parasites qu'il vaut mieux ne pas héberger ! ) et plongez cette boulette dans une casserole d'eau bouillante. Après quelques minutes d'ébullition, vous pourrez goûter et juger de l'assaisonnement qu'il faut y ajouter.Mélangez bien tous vos ingrédients. Je suis d'accord avec Marina, des mains propres et humides seront votre meilleur instrument ! Lorsque le mélange est homogène, tassez-le dans une terrine légèrement huilée. Lissez le dessus, placez vos feuilles de laurier en les enfonçant légèrement et enfournez à 180°C pour environ 45 minutes.

Merci Marina, je referai !

Puisque l'on est dans les terrines, je vous en montre d'autres. Celles-ci sont des terrines de sanglier à l'armagnac et aux noisettes. Le papa de Virginie, ma patiente, nous a livré une grande cocotte de sanglier tendrissime et délicieux déjà paré et découpé en petits morceaux. Je l'ai transformé en une multitude de petits pâtés qui seront parfaits pour nos apéritifs à venir. La recette vient du site de la Ferme de Villars.

Les Petites Terrines de Sanglier ...

terrines

Ingrédients pour 2 kg de farce :

- 1kg de viande de sanglier ,
- 400 g d'échine de porc
- 400 g de poitrine de porc fraîche grasse et non fumée, sans os
- 200 g de foie de porc,
- 2 cuillerées à café de maïzena
- 1 gros oeuf
- une giclée d'armagnac
- des noisettes torréfiées et grossièrement concassées
- Sel, poivre,
- des baies de genièvre
- Une feuille de laurier par pot de 500 g

Préparation :

1. Désossez et conservez la viande de sanglier. Hachez la viande de sanglier et de porc avec la grille à gros trous de la machine à hacher. Faites-vous aider si besoin ...

 le chat et les terrines de sangier

Réservez.

 2. Faites revenir le foie de porc 5 minutes dans un peu d'huile de tournesol. Épongez-le, coupez-le en morceaux et hachez-le également. Réservez.

3. Écrasez les baies de genièvre avec le plat d'un gros couteau.

4. Délayez la maïzena dans un peu d'eau.

5. Mélangez toutes les viandes, les noisettes, les baies de genièvre, la maïzena diluée, l'armagnac, l'œuf entier, le sel et le poivre dans un grand récipient de cuisine. Vérifiez l'assaisonnement (utilisez la même technique que dans la terrine précédente si la trichinose n'est pas votre amie !) et rectifiez si nécessaire.

6. Remplissez les bocaux propres et secs jusqu'à 2 cm du bord en faisant bien attention à ne pas salir le bord supérieur des pots. Tassez bien. Déposez sur le dessus de la viande une feuille de laurier et un brin de thym, placez les opercules puis vissez les couvercles.

7. Placez un torchon plié au fond de votre cocotte-minute. Il protègera vos bocaux de chocs éventuels. Installez vos bocaux et calez-les avec d'autres torchons. Remplissez d'eau à température ambiante, jusqu'à environ 3cm au-dessus des pots. Fermez la cocotte et laissez cuire une heure (le bouchon de votre cocotte doit tourner doucement).

8. Laissez retomber la pression naturellement puis ouvrez la cocotte. Laissez refroidir les bocaux dans l'eau. Quand vous les sortez, dévissez les couvercles et assurez-vous que les opercules sont bien scellés aux pots. Essuyez les bocaux. C'est tout ! Ah, si, encore une chose : Laissez-les reposer pendant un bon mois avant de les goûter !

Tout aussi réconfortant par temps froid qu'une bonne terrine, voici le cake aux fruits confits de ma maman ... Je vous en redonne la recette ...

le cake de lala


 Le Cake de Lala ...


Ingrédients :

- 250 g de farine T 45
- 175 g de beurre
- 150 g de sucre en poudre
-  4 gros œufs
- 1 pincée de sel
- 1 sachet de levure chimique
- 100 g de raisins secs
- 200 g de fruits confits coupés en dés
- 100 g de cerises confites

Du rhum, pour imbiber votre cake à la sortie du four.

Préparation :

1. Préchauffez  votre four à 150°C.  Dans le bol de votre processeur, battez le sucre en poudre avec le beurre mou. Quand le mélange est jaune pâle et aérien, ajoutez les œufs un par un, en battant bien entre chaque adjonction. Ajoutez enfin la farine, le sel et la levure que vous aurez tamisés ensemble. Mélangez encore. Terminez en ajoutant les raisins secs et tous les fruits confits. Pour éviter que ces derniers ne tombent au fond du cake, je vous donne l'astuce de Mary Berry : Elle rince ses fruits confits à l'eau bouillante et elle les sèche entre deux feuilles de Sopalin avant de les incorporer dans le gâteau. Ça marche plutôt bien, en fait ...

2. Versez la pâte obtenue dans un moule à cake bien beurré. Enfournez pour 30 minutes à 150°C puis une heure à 175°C.

3. À la sortie du four, avant de le démouler, arrosez le gâteau de rhum. Pour la quantité ... c'est vous qui voyez ... ;-) Démoulez quand le cake est tiède ...et dégustez-le avec une tasse de thé brûlant !


Encore quelques nourritures "confortables" pour ces temps perturbés et glaciaux ? Ce poulet rôti à l'estragon est assurément pour vous !

Poulet rôti à l'Estragon ...

pintade à l'estragon

Pas vraiment de recette mais quelques explications. C'est ainsi que je préfère faire la cuisine ... ;-) Vous découpez votre poulet pour le mettre "en crapaudine". Pour ce faire, vous placez votre poulet devant vous. Avec votre cisaille à volailles, vous découpez votre bestiole de chaque côté de la colonne vertébrale. Vous retirez celle-ci, vous retournez le poulet et vous l'écrasez d'une bonne claque pour l'aplatir sévèrement ! ;-) Après quoi, si tout va bien, vous obtenez ça !

poulet en crapaudine

Vous le mettez à rôtir dans un plat, posé sur un lit d'oignons émincés légèrement huilés. Vous salez, vous poivrez et vous enfournez pour une petite heure.

Quand il est bien doré, vous le retirez du plat et vous le découpez sur une planche. Pendant ce temps, vous posez votre plat à rôtir sur le feu, vous dégraissez un peu la sauce. Vous déglacez avec de la crème fraîche et vous incorporez à l'ensemble une belle poignée d'estragon frais ciselé. Vous laissez infuser un peu, puis vous couvrez vos morceaux de poulet de sauce brûlante. Vous servez avec des pâtes fraîches ... et un petit Chablis bien frais ... Les temps froids ont du bon, dans des moments comme ça.


Au dessert, des Crêpes façon Suzette. Façon seulement car préparées avec un jus de clémentines fraîches sucré et enrichi d'un beau morceau de beurre ... et d'une goutte de Grand Marnier. On a fait auparavant blanchir d'autres clémentines, puis on les a laissées à mijoter dans un sirop de sucre, coupées en six, pendant une petite demi-heure, le temps que le sirop se concentre. Au moment de servir, on passe les crêpes dans le jus brûlant. On les roule ou bien on les replie en quatre, c'est comme on préfère ... On les couvre de morceaux de clémentines confites. On nappe du reste du jus et on décore de quelques belles feuilles de menthe. C'est simple et c'est bon. Que demander de plus ?

crêpe aux clémentines

Comme je vous le disais il y a un instant, mon tour au marché Forville, le samedi, l'est un des fondamentaux de ma semaine.

forville

Café-croissant et balade parmi les légumes nouveaux ... il  n'en faut pas plus à mon bonheur !

 blettes

Quand j'arrive un peu tôt, il y a encore des pêcheurs.

pâcheur

La pêche n'est pas immense ...

poissons

... mais le poisson ultra-frais donne faim !

daurades

Dommage que joli Bounty ne puisse pas aller y faire un tour ! Il adore le poisson et, pauvre biquet, je ne lui ramène que des pots d'herbe à chat !

 chat rouquin

Tant pis, il attendra le dîner  ! Premier dîner et première rencontre avec Grand-Père Jean et Engracia, tout juste arrivés de Mexico. Très belle rencontre. Ces trois-là s'entendront à merveille.

le chat sur une table

 Bounty aime quand on  dresse le couvert sur la grande table. Il sait qu'il risque de se régaler ...

 un morceau de pain ?

 Bon, les autres soirs aussi, il participe au dîner ! ;-)

tout cet amour

Mon papa aime les voyages en France. Il replonge instantanément dans ses racines : Sauciflard et pastis, un combo toujours gagnant.

 Ricard et saucisson

Et que de bons souvenirs ! ;-)

0 table !

Croissants et pains au chocolat à tous les petits-déjeuners. Merci la Chaumière !

premier petit déjeuner à la maison

On descend tous ensemble au marché.

 au marché

Le choix des produits est important.

choisir des fruits

Le traditionnel déjeuner à la Piazza, sur le Vieux Port. Depuis que les enfants sont petits, ils réclament à leur grand-père la Piazza pour déjeuner. Je ne compte plus le nombre de repas qu'ils ont pris là-bas !

 0 la Piazza

On picole bien, quand mon papa vient nous voir ! ;-)

Côte de Brouilly

À chaque visite, on se déporte une journée durant sur l'île Saint-Honorat. On grimpe dans le bateau des îles dans la matinée ...

le Suquet

... et on laisse le continent derrière nous pour quelques heures.

ciel et mer

La balade en bateau est toujours agréable.

sur le bateau des Îles

En route pour le pays des moines de Lérins !

nos deux Mexicains

Il y a pas mal de mer, aujourd'hui.

clem en bateau

Mais le soleil tape et la vie est belle !

grand-Père Jean

Un bref arrêt à Sainte-Marguerite pour aller cueillir une grosse brassée d'écoliers endiablés ...

eau claire

... et nous voilà très vite à Saint-Honorat.

 le bateau des Îles

Comme l'heure du déjeuner approche, nous décidons d'aller prendre une table tout de suite dans la véranda accueillante du restaurant La Tonnelle. Un restaurant géré par les moines, qui en tirent quelques bénéfices directement réinjectés dans la vie du monastère.

 la tonnelle

On y mange très bien, à la Tonnelle. Les olives baignées de pesto de l'apéritif sont excellentes.

Olives au Pistou

Avec un verre de Saint-Eucher, l'un des vins élevés par les moines, c'est une entrée vers le Paradis !

 saint eucher

La soupe de poisson est l'entrée du menu à 34 €. Copieuse et délicieuse, c'est une parfaite entrée en matière.

 soupe de poisson

Le saumon grillé aux trofie, courgettes et pesto, est superbe ! Une simplicité monacale mais des parfums francs et équilibrés. De quoi nourrir les anges ...

 saumon et trofie

Un dessert à base d'amandes et de figues ...

le Provençal

Ou bien la classique tarte au citron meringuée ... Enfin, pas si classique que ça puisque se niche au centre de la crème au citron très acidulée ...

 tarte au citron

... un insert de ... pistou ! Juste fantastique !

insert de basilic

Après cet intermède savoureux, une promenade s'impose pour tout le monde.

mes deux garçons

On est en semaine et les allées de l'île sont presque désertes.

Dans les allées de Saint-Honorat

Marcher sous les oliviers centenaires a quelque-chose de magique.

vieil olivier

Longer les vignes ...

 Les Vignes des Moines

... entretenues par les moines est assez magique aussi ...

 Réservé aux Moines

Saint-Antoine de Padoue veille sur les visiteurs ...

saint antoine de padoue

... et sur Fifine Pinpin ! ??? 😉

À Fifine Pinpin

Un peu de repos sur un banc ...

clem chez les moines

Quelques discussions, aussi ...

grande discussion

... et il est temps de repartir vers le monastère.

 le monastère derrière les vignes

L'endroit est béni des dieux, c'est sûr.

Les palmiers de Saint-Honorat

Le dépaysement est étonnant. Nous ne sommes qu'à une quinzaine de minutes de l'une des villes les plus touristiques du monde, quand même !

palmeraie cannoise

Un enchantement !

le monastère

Un petit tour dans l'église ...

L'église du monastère

Grace et mon papa bavardent un petit moment avec un moine ...

discussions avec un moine

En route maintenant vers le vieux monastère fortifié ...

le long du monastère

... à juste quelques pas de là.

Paul et Grace

Élevé en 1073 pour protéger les moines des pirates sarrasins, les religieux y vécurent jusqu'en 1788.

 les colonnes du monastère

  Il en reste de merveilleux éléments architecturaux au milieu desquels il est vraiment reposant de déambuler ...

dans le vieux monastère

Le vieux monastère a les pieds dans l'eau.

la mer autour du monastère

Il se fait tard et il ne faudrait pas manquer la dernière navette ...

quelle heure est-il ?

On se rapatrie donc vers l'embarcadère. La lumière est incroyable et magique.

la mer

De retour sur la terre ferme, nos Mexicains ont soif.

apéro bière

Surtout mon papa qui boirait bien une bonne bière. ;-)

bud

Après maintes hésitations ...

blonde of saint tropez

... nous trinquons lui et à moi à la Guinness. À défaut d'une cirrhose, j'aurai à la fin du séjour une tendinite du coude, c'est sûr ! ;-)

Tchin !

Fin de la journée dans la rue d'Antibes, avec un joli coucher de soleil au-dessus du Suquet.

coucher de soleil sur la rue d'Antibes

Le lendemain, il fait beau. Bounty est donc heureux, lui qui ne rêve que de se faire dorer la pilule au soleil !

petit chat

On prend la route pour l'Italie. Par la basse corniche.

 la baie

L'occasion de s'arrêter plusieurs fois en chemin ...

immeuble avec vue

... pou admirer des panoramas époustouflants !

 palmier et jolie mer

On termine notre périple à Vintimille.

 bonheur

Il fait très beau ...

pointus

Du soleil, pas de vent. C'est le bonheur !

salvataggio

Nous déjeunerons au Marco Polo, sur le bord de mer.

pains

Le menu de midi est toujours une belle affaire. Les produits sont frais et les plats, délicieux.

menu di pranzo

Clem se fait maître d'hôtel pour expliquer la carte à Engracia !

explications menu

Pendant ce temps, de beaux plats de poissons crus ...

poissons

... puis cuits ... passent devant nous.

poisson grillé

La carte des vins est longue et intéressante.

vins

On opte pour un Vermentino local, sec, léger et parfumé.

vermentino

Le saumon tiède de l'entrée est toujours aussi bon ...

saumon tiède

Quant à la salade de poissons fumés (du thon et du maquereau, je crois bien, tous deux très moelleux et pas trop salés ...) , elle est copieuse et divine.

salade de poissons fumés

Une belle assiette de lasagnes aux petits artichauts poivrades satisfait tout le monde.

lasagnes aux artichats poivrades

Grand-Père Jean mange de bon appétit ...

papa

Nous passons tous un excellent moment.

rigolades

Un petit tiramisu très parfumé pour le dessert ...

tiramisu

Un excellent café servi avec une petite madeleine tout juste sortie du four ...

café et madeleine

... et nous voilà prêts à repartir.

pointus

Marcher le long de la mer est toujours un moment de félicité ...

mer italienne

Sur le chemin de la maison, on s'arrête à Nice, au niveau de la place Saint-François, pour retrouver Paulo qui avait cours à la fac, aujourd'hui.

le capitole, nice

On en profite pour essayer l'"aperitivo" du restaurant "Paneolio", le long du Paillon.

antipasti 1

Pour 6 €, on a droit, mais seulement en début de soirée, à un cocktail et à un buffet de petites choses à grignoter. Nous sommes des habitués de ce système en Italie et je suis bien contente qu'il se déporte un peu en France !

antipasti 2 Paneolio

Ce soir, la terrasse est assez bondée. On se rabat donc sur la grande salle du premier étage ...

à l'étage

... et on passe un très bon moment ! C'est la fin du séjour de nos Mexicains à Cannes ...

apéro nice 2

... mais nous les retrouvons quelques jours plus tard, Paul et moi, à Paris.

affiches

Une visite chez la notaire est le prétexte à quelques balades sympathiques ...

sacré coeur


Paris est une belle ville en toute saison.

terrasse

On se retrouve tous chez maman. On trinque à sa santé. Elle est toujours avec nous 💚 ...

apéro à Boulogne

Mon papa fait encore provision de souvenirs gustatifs ... Foie gras poêlé, champagne, fromages variés, Châteauneuf du Pape ... Il pourra ensuite retourner au Mexique, la tête pleine des saveurs de son pays.

fromages

Comme à chaque fois que nous le retrouvons à Paris, une visite au Zeyer s'impose !

au zeyer

J'adore leur choucroute ! ;-)

choucroute

Mon père se régale d'un poulet rôti-purée de pommes de terre.

poulet purée

Encore un peu de marche ...

métro cadet

J'ai beau très bien connaître Paris, il y a toujours, au fil de mes promenades, un endroit que je découvre.

cour d'immeuble

Je pousse inlassablement les portes des immeubles et souvent, de belles surprises se nichent au fond des cours ...

mairie

Un petit tour à Drouot s'impose. J'aime l'ambiance un peu survoltée des salles des ventes !

drouot

Je laisse une adresse, en passant, aux amateurs de burgers. Moutarde Street, sur le boulevard des Italiens.

moutarde street

À l'heure à laquelle nous arrivons, il n'y a plus grand monde et l'on est servi vite. La serveuse est aimable, ce qui ne gâche rien.

moutarde street 2

Le burger à la viande de Paul est, paraît-il, délicieux. Quant au mien, le "fish and chips burger", il est remarquable. Mais bien trop gros pour moi. Paulo se régalera de la seconde moitié. Frite délicieuses et cole slaw vraiment très bon. Un  bel ensemble ... pour pas très cher !

fish and chips burger

Je termine avec un petit café gourmand servi accompagné d'une salade de fraises et d'un mini-cheesecake à la fraise lui aussi ...

café gourmand américain

Fin de ce séjour parisien ... L'occasion de se  replonger dans les souvenirs ...

paul et grand père

L'occasion de retomber sur des photos anciennes ... très anciennes ...

canet plage

... ou un peu moins ! :-)

les trois petits

Se retourner sur son passé, ça "fait bizarre", des fois ! Et c'est émouvant, en tout cas ...

mes deux garçons

Dimanche des Rameaux ... On prend la voiture et on roule jusqu'à Nice ... Devant le monastère de Cimiez, exactement. J'adore voir les vieilles dames tresser les branches de palmier. Quelle adresse !

les rameaux

C'est aujourd'hui, dans le jardin des Arènes de Cimiez, ...

les arènes

... la Fête des Cougourdons.

fête des cougourdons nice

On l'appelle aussi Festin des Cougourdons. Festin, ici, ce n'est pas synonyme de ripailles mais plutôt de fête bon enfant, avec à manger, certes, mais aussi beaucoup de danses et de jeux de toute sorte.

 festin des cougourdons

Les producteurs de cougourdons du coin sont là ...

les cougourdons

Les cougourdons, ce sont ces cucurbitacées que l'on appelle ailleurs calebasses. On ne les mange en général pas mais on les laisse sécher puis on les creuse.

cougourdons

Ensuite, on les décore.

décors

Des fois, il y en a de très mignonnes !

cougourdons décorés

On les transforme aussi en objets usuels. Gourdes, ustensiles de cuisine ... ou même instruments de musique.

 instruments de musique

 Le Vespa Cougourdon Ourchestra s'est spécialisé dans la musique faite avec ces instruments étonnants.

vespa nice

Le fête des Cougourdons, c'est l'occasion d'affirmer les traditions niçoises.

drapeau

On fait de la musique ...

spectacles

On danse ...

danses niçoises

On se costume ...

santons ?

On parle niçois ... On pense niçois ...

sourgentin

 On lit niçois ...

littérature régionale

On paye même niçois !

 moneda locala de Nissa

On boit niçois ...

socca bièra

Et forcément, on mange niçois, en famille et sur l'herbe.

déjeuner sur l'herbe

 Ah, la socca !

socca ?

Et notre pan bagnat !

pan bagnat 1

Rempli de bons produits locaux ...

fabrication des pan bagnats

C'est une délicatesse dont on ne peut plus se passer. Enfin, une fois seulement qu'on a goûté le vrai, bon pan bagnat !!!

pan bagnat

J'ai un gros faible pour la fougassette, aussi ... La fleur d'oranger est un des parfums que je préfère ...

fougassettes

Vivement le mois de mai que l'on recommence, avec la fête des Mais ! ;-)

il fait chaud

On approche de Pâques. Mes patients m'ont préparé un joli tableau de Pâques en perles Hama ! ;-)

perles

Quant à moi, j'ai trouvé chez Paul un joli canard en chocolat blanc jaune pour Laurence ! 😀

basse-cour de Pâques

Il commence à faire bien beau. Alors mes plats se font plus  printaniers ... Comme ces Spaghettis aux Crevettes marinées. Là, je vous confie un secret. Ces crevettes, je les trouve déjà marinées et sous vide chez Grand Frais. Elles sont vraiment délicieuses, passées au wok ou à la plancha. Je les passe à la poêle. Quand elles sont dorées, je leur ajoute du gingembre frais râpé, des flocons de piment chipotle, du zeste de citron râpé et des feuilles de basilic. Je mélange la sauce avec les spaghetti juste égouttées à même la poêle. Un peu de bonne huile d'olive juste avant de servir et le tour est joué.

pâtes aux crevettes

Pour moi, revenir du marché les bras chargés de fruits et de légumes, c'est un grand bonheur.

courses

La promesse de festins frais et savoureux ...

noix et grenades

Ce n'est pas Bounty qui vous dira le contraire.

allez OK

Il adore plonger son museau dans les salades ou les bouquets d'herbes fraîches.

inspection féline

Quoi, qu'est-ce que j'ai fait, encore ???

ben alors ?

Je n'ai fait que les regarder, ces colombes ...

chat et oiseaux

Et j'ai aussi bien surveillé celle que tu as rapporté d'Italie.

le chaton

Mais elle ne me dit rien qui vaille, ta colombe de Pâques ! Fabrique m'en une pareille en steak haché et là, c'est sûr, je la croquerai ! ;-)

la colombe de Pâques

Comme vous avez pu le constater sur l'image précédente, nous sommes donc aujourd'hui le dimanche de Pâques. Ce mignon agneau en massepain, c'est d'Italie que je l'ai rapporté.

 agneau de Pâques


Tout comme la colombe. En ce qui concerne cette dernière, je préfère mille fois celle que je fais moi-même. Comme quoi c'est un peu bête d'être flemmarde ! ;-) Si vous en voulez la recette, elle est par là, tout à la fin d'un billet romain. Ah, que de jolis souvenirs !

 colombe cuite.jpg


Mais pour l'instant, je vous emmène ...

le port

... ou plutôt, Philippe nous emmène ... sur l'île Sainte-Marguerite.

le capitaine

Il a un bon matelot.

le mousse

La traversée est idyllique, sur fond de ciel bleu et de montagnes enneigées.

les alpes

Au loin, une régate de 505.

régate de 5.05

On arrive sur l'île ...

amarrage

Je pose mes sacs. Un chat plutôt sauvage me pique un pain et se couche dessus, en en dévorant un quart au passage. Il doit être affamé, le pauvre, pour dévorer ainsi un pain au pavot !

 chat voleur

Avant que nos invités n'arrivent, j'ai juste le temps de dresser la table.

table de Pâques 2

Une vraie table de Pâques ...

table de Pâques 1

... dans une nature exceptionnelle.

tablée

De la verdure, des oeufs de Pâques ...

narcisse

Des amis sympathiques.

invitée

Toute une jeunesse brillante et rigolote à la fois.

les jeunes

Notre sommelier s'apprête à ouvrir les magnums de Prosecco. On est des Prosecco addicts, dans la région ! ;-)

sommelier

Allez, on commence ?

les jeunes 1

Trinquons, d'abord ! À notre chance d'être ici tous ensemble !

tchin

Prenons place autour de la table, parmi les poules et les lapins.

table de Pâques 3

Les grandes tablées, j'adore ça !

la tablée de Pâuqes

Nous avons de la chance, d'être entourés de gens qui aiment vivre un peu comme nous ...

un côté

De gens qui aiment bien manger, aussi !

l'autre côté

Ouh la la qu'on est bien, sous ce soleil de printemps ! On se sent revivre !

service

Cela vous dirait, de connaître le menu du jour ?

Un menu plutôt cool ...

menu de Pâques


On commence par une fougasse divine. une recette de l'Australienne Katie Quinn Davies, dans son livre "What Katie ate at the weekend".



Fougasse aux Oignons caramélisés, Fenouil et Tomates ( à déguster trempée dans de la très bonne huile d’olive)

focaccia aux oignons rouge

 Ingrédients pour 8 personnes : 

- 7 g de levure sèche instantanée
- 2 pincées de sucre
- 450 g de farine T 55
- 2 cuillerées à café de sel fin
- 4 oignons rouges coupés en tranches fines
- 1 ½ cuillerées à soupe de sucre roux
- 4 cuillerées à soupe de vinaigre balsamique
- 2 cuillerées à café de graines de fenouil
- 250 g de tomates cerises coupées en deux
- 80 ml d’huile d’olive + un peu pour badigeonner la fougasse
- Sel fin

Préparation : 

1. Mélangez la levure, le sucre, le sel, 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive et 320 ml d’eau tiède dans un récipient, puis réservez 5 minutes dans un endroit chaud pour obtenir une consistance mousseuse.

2. Tamisez la farine dans un saladier et ajoutez une cuillerée à soupe de sel. Faites un puits au centre, versez la levure et mélangez.

 3. Posez cette pâte sur une surface légèrement farinée et pétrissez-la dix minutes pour qu’elle devienne lisse et élastique. Mettez-la dans un saladier enduit d’un peu d’huile d’olive et couvrez d’un torchon. Réservez une heure dans un endroit tiède, ou jusqu’à ce qu’elle ait doublé de volume.

4. Pendant ce temps, faites chauffer le reste d’huile dans une poêle à feu moyen. Faites fondre les oignons 12 à 15 minutes en remuant souvent, puis ajoutez la cassonade et le vinaigre balsamique. Poursuivez la cuisson 7 à 10 minutes en remuant toujours pour que l’oignon caramélise et que tout le liquide soit évaporé. Retirez la casserole du feu.

5. Dégonflez la pâte avec le poing. Remettez-la sur la surface farinée et pétrissez-la encore une à deux minutes. Étalez-la en un rectangle grossier puis recouvrez-le uniformément avec l’oignon caramélisé. Saupoudrez de graines de fenouil (gardez-en un peu pour décorer). Rabattez délicatement la pâte sur elle-même à plusieurs reprises, de façon à ce que la plus grande partie des oignons soit incorporée. Si la pâte devient trop collante, rajoutez un peu de farine.

6. Mettez la fougasse sur la plaque, couvrez d’un torchon et réservez 20 minutes dans un endroit chaud, à l’abri des courants d’air. Avec un doigt, creusez des fossettes dans la pâte, puis pressez-y délicatement les moitiés de tomates. Brossez avec pas mal d’huile et saupoudrez du reste des graines de fenouil. Assaisonnez de quelques bonnes pincées de sel. Faites cuire pendant 20 à 25 minutes, jusqu’à ce que la fougasse soit cuite et dorée. Servez tiède ou à température ambiante.

la focaccia

Je vous en offre un petit bout ?

focaccia coupée

La pièce maîtresse du repas sera cet agneau très tendre et très parfumé, à la saveur légèrement acidulée. Une recette sortie du magazine BBC Goodfood.

Agneau de Huit Heures rôti à la Persane, à servir avec des pitas épaisses ou du pain arabe ...

le gigot

Ingrédients : 

 - 4 cuillerées à soupe de mélasse de grenade
- 1 cuillerée à café de cumin moulu
- Le jus d’un citron
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 2 gousses d'ail hachées
- 3 oignons, hachés grossièrement
- 1 gigot d'agneau d’environ 1,8 kg, légèrement entaillé

 Des pains plats, pour servir

Préparation :

1. Préchauffez le four à 160 ° C.

 2. Dans un petit bol, mélangez la mélasse de grenade avec le cumin, le jus de citron, l'huile d'olive et l'ail. Dispersez l'oignon dans le fond d’un plat à rôtir profond.

3. Placez l'agneau sur les oignons. Versez le mélange à la grenade sur l'agneau. Rincez le bol avec environ 200 ml d'eau, puis versez-le autour (et non sur …) l'agneau. Couvrez le plat avec un grand morceau de papier d'aluminium. Faites rôtir l'agneau, sans y toucher, pendant 3 heures, puis retirez le papier d'aluminium et continuez la cuisson pendant 30 minutes pour donner la couleur de l'agneau. À la fin du temps de cuisson, temps, récupérez les jus de cuisson, dégraissez-le à l’aide d’une cuillère et reversez le jus partiellement dégraissé sur l’agneau. Servez l'agneau avec sa sauce et quelques galettes réchauffées ou des pains plats arabes.

Au cas où quelqu'un n'aimerait pas l'agneau, j'ai prévu un plat de poulet. Un régal à préparer sans hésiter.

Traybake de Poulet au Citron Confit et aux Olives vertes de Mary Berry …

 le poulet réchauffé


 Ingrédients pour six personnes :

- 1 kg de petites pommes de terre grenailles
- 3 cuillerées à soupe d’huile d’olive
- 1 gros oignon coupé en morceaux
- 2 gousses d’ail écrasées
- 6 tranches de poitrine fumée coupées en morceaux de 1 cm
- 6 cuisses de poulet, hauts de cuisse et pilons séparés
- 5 citrons confits au sel
- 1 ½ cuillerées à café de paprika fumé
- 3 courgettes coupées en tranches épaisses

- 200 g de grosses olives vertes dénoyautées
- Sel et poivre noir du moulin

Préparation :

1. Préchauffez le four à 220°C.

2. Placez les pommes de terre brossées dans un grand plat à rôtir avec 2 cuillerées à soupe d’huile. Mélangez pour bien les enrober. Ajoutez l’oignon, l’ail, la poitrine fumée et les morceaux de poulet. Remuez à nouveau.

3. Ajoutez les citrons confits coupés en morceaux dans le plat à rôtir. Assaisonnez bien l’ensemble et parsemez de paprika. Enfournez pour 40 minutes.

4. Dans un bol, placez les morceaux de courgettes avec le reste de l’huile. Salez et poivrez. Placez-les autour du poulet et parsemez d’olives dénoyautées. Enfournez à nouveau pour une vingtaine de minutes, le temps que le poulet et les courgettes soient bien dorés et tendres.

poulet citron confit

Les deux recettes de salade qui suivent sont issues aussi du livre "What Katie ate at the weekend". Les deux sont des valeurs très, très sûres, aussi jolies que fraîches et savoureuses ...

Salade de Couscous aux Pois Chiches, à la Menthe et à la Graine de Grenade 

salade de couscous


Ingrédients pour 4 personnes en accompagnement :

- 200 g de semoule
- 100 g d’amandes effilées
- 400 g de pois chiches en conserve, rincés et égouttés
- 1 cuillerée à café de cumin
- Le zeste finement râpé et le jus d’un citron
- Les graines de deux grenades
- 1 grosse poignée de menthe finement hachée
- Huile d’olive
- Sel de mer et poivre du moulin

Préparation :

1. Faites cuire la semoule en respectant les indications du paquet. Aérez-la à l’aide d’une fourchette pour casser les petits paquets. Salez et poivrez et réservez dans un saladier.

2. Faites griller les amandes 5 minutes dans une poêle à feu moyen, jusqu’à ce qu’elles dorent légèrement. Sortez-les de la poêle et laissez-les refroidir.

3. Dans la même poêle, faites chauffer une cuillerée à soupe d’huile d’olive à feu moyen, puis ajoutez les pois chiches, le cumin, du sel et du poivre. Laissez-les revenir 8 à 10 minutes en remuant souvent, jusqu’à ce qu’ils soient croustillants. Versez le jus de citron et laissez cuire encore 1 à 2 minutes, puis versez le contenu de la poêle sur la semoule, avec les amandes grillées refroidies. Ajoutez les graines de grenade, la menthe, le zeste de citron et un bon filet d’huile d’olive. Mélangez délicatement. Rectifiez l’assaisonnement avant de servir.



Salade de Farro à la Feta, au Citron et aux Pignons de Pin ...


 salade de blé


 Ingrédients pour 4 personnes, en accompagnement : 

- 250 g de grains de farro entiers (utilisez du blé si vous ne trouvez pas de farro)
- 250 g de tomates cerises coupées en quartiers
- 1 piment vert long, très finement haché
- 180 g de pignons de pin grillés
- ½ petit oignon rouge, très finement haché
- 2 gousses d’ail, très finement hachées
- 1 grosse poignée de persil plat, finement haché
- 1 grosse poignée de basilic, finement ciselé + quelques feuilles entières pour la décoration
- 1 grosse poignée de menthe, finement hachée
- 1 grosse poignée de roquette, finement hachée
- 200 g de feta
- Le zeste finement râpé et le jus d’un citron
- 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive
- Sel et poivre noir du moulin

Préparation : 

1. Mettez le farro dans une casserole avec 50 cl d’eau. Couvrez et portez à ébullition, puis baissez le feu et laissez mijoter 30 minutes, jusqu’à ce que les grains soient cuits. Égouttez et rincez sous l’eau froide, puis égouttez à nouveau en éliminant le plus d’eau possible.

 2. Transférez le farro dans un saladier avec les tomates, le piment, les pignons de pin, l’oignon, l’ail, les herbes et la roquette. Mélangez bien puis émiettez la moitié de la feta avant de l’incorporer. Ajoutez le zeste et le jus du citron, puis l’huile d’olive. Salez et poivrez à votre goût avant de mélanger une dernière fois.

3. Pour servir, émiettez le reste de feta sur la salade et garnissez de feuilles de basilic.


assiette

Pour terminer, nos amis ont apporté d'excellents gâteaux au chocolat et aux courgettes et une belle tarte au citron. J'ai prévu quant à moi des petits carrot cakes avec un glaçage au cream cheese. Les petites carottes sont en pâte à sucre ...

Les Carrot Cakes de Pâques de Rose Bakery ...

carrot cakes


Ingrédient pour un gros moule à cake : (ou une douzaine de petits cupcakes)

- 4 oeufs
- 225 g de sucre en poudre (1 grosse tasse)
- 300 ml d'huile de tournesol (1 tasse 1/4) ... Je dois avouer que là, j'en ai mis un peu moins ...
- 9 carottes moyennes épluchées et râpées (j'ai pris de belles carottes-fanes bien fraîches)
- 300 g de farine
- 1 cuillerée à café de cannelle en poudre
- 1 cuillerée à café bombée de levure chimique
- 1/2 cuillerée à café de bicarbonate de soude
- 1/2 cuillerée à café de sel
- 150 g de noix hachées finement

 Pour le glaçage :

 - 125 g de beurre doux bien mou
- 250 g de cream cheese
- 1/2 cuillerée à café d'extrait de vanille
- 50 à 75 g de sucre glace

Préparation : 

1. Préchauffez votre four à 180°C. Beurrez et farinez un grand moule à cake.

2. Battez les oeufs et le sucre jusqu'à ce qu'ils soient mousseux. Ajoutez l'huile. Battez à nouveau. Ajoutez ensuite les carottes râpées finement, puis la farine, la cannelle, la levure, le bicarbonate et le sel. Quand tout est bien mélangez, ajoutez enfin les noix hachées. Mélangez à nouveau pour homogénéiser la pâte.

3. Versez dans le moule et enfournez pour environ 45 minutes. Testez avec la pointe d'un couteau. Vérifiez en le secouant que le gâteau se décolle bien du fond et laissez-le dans le moule jusqu'à complet refroidissement.

4. Pour faire le glaçage, battez au fouet électrique tous les ingrédients indiqués. Quand le gâteau est froid, glacez-en la surface.

carrot cakes 2

Un bon café pour terminer le repas.

café

Les poulettes ont l'air satisfaites. Je pense que nos invités le sont aussi.

poules en sucre

Une fois la table débarrassée,...

bouquet de narcisses

... certains partent faire un tour en kayak ...

 retour

Nous, on va se promener dans l'île.

plage de Sainte Marguerite

Mais où sont donc nos kayakistes ?

où sont-ils

Les voilà au loin !

kayaks

La prochaine fois, nous ferons le tour des iles en bateau ...

bateau dans les arbres

Mais en attendant, il nous faut rentrer.

 table de pierre

Le retour devrait être calme.

 un pointu sous la neige

Ce fut un extraordinaire dimanche pascal ...

bois flotté

... qui m'a donné des envies de vacances.

 athènes

Vivement l'été, maintenant !

 Love, peace and greece


À très vite ! Je vous embrasse.


43 commentaires:

  1. Quel beau billet...encore une fois il me fai rêver, et en prime de belles recettes....merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Danielle ! Il n'y a maintenant plus qu'à se mettre en cuisine ! ;-) Des bises. À bientôt

      Supprimer
  2. A quand les prochaines photos ???? UN vrai Plaisir des yeux et des Papilles et une Belle famille réunie à qui , on a du faire très plaisir ; que de Bons Souvenirs pour plus tard et moi , j'ai étè " émerveillée " à chaque photo ( dommage qu'on n'ai pas certaines recettes mais les restaurants étaient vraiment bien choisis ): offrir avec son coeur pour " fabriquer " ces souvenirs , je ne vs admire que plus !! habitant Frejus , je vais me bouger un peu plus pour ces marchés attirants, mais prends soin de mon mari ayant eu un grave a.v.c. depuis 6 ans : amicalement : marie .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marie, C'est vrai que cela vaut le coup de se bouger un peu. Nos marchés, dans la région, sont tellement jolis ! Il est sûr que l'AVC de votre mari ne doit pas faciliter la vie. C'est malgré tout très chouette de vous occuper si bien de lui. Je vous souhaite plein de courage ... et plein de jolies découvertes, aussi. Amicalement

      Supprimer
  3. Journée bien grise réchauffée par ton billet tellement ensoleillé. Merci
    Amitiés de Mylène

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je relis mon billet régulièrement aussi, ces jours-ci, pour prendre un peu de soleil. Le vent et la pluie qui s'abattent sur nous ces jours-ci est un peu déprimant ... mais nécessaire. Au niveau de l'eau, surtout ! ;-) Le soleil devrait revenir rapidement, cela dit ... Des bises

      Supprimer
  4. Comme toujours c'est une vraie joie de vous retrouver Merci pour toute ces bonnes idées de recettes et ces balades ensoleillées sont un vrai plaisir à voir. Chez nous dans la Nièvre il est beaucoup plus tardif et d'autan plus attendu A bientôt de vous retrouver et nous aussi vous embrassons.Christiane.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Christiane ! Ravie de vous envoyer un peu de soleil. Il devrait briller chez vous, aujourd'hui, alors qu'il pleut et qu'il vente chez nous ... Chacun son tour ! ;-) Je vous embrasse

      Supprimer
  5. Quel beau billet! Que de belles choses qui se suivent les unes après les autres! Très touchante le retour du père sur ses terres natales... et les recettes toutes aussi délicieuses. Merci pour ce chaleureux partage. J'adore cette ambiance très méditerranéenne. Je reviendrai relire et piquer quelques idées. Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nassy. C'est vrai que la venue de mon père a été très émouvante ... C'était chouette. Sers-toi dans les recettes, elles sont là pour ça ! Bises

      Supprimer
  6. Ah le bonheur de vous lire ! de découvrir de nouvelles recettes, de nouvelles aventures ! malgré mon "abonnement" à la news letter, je viens régulièrement sur le blog pour voir si... on ne sait jamais si je manquais l'info ! que vous dire, je l'attends votre billet, comme on attend la prochaine visite d'une amie, de quelqu'un de la famille. et après je savoure ! Merci, à la prochaine, promis ? Josiane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Josiane. J'essaie de reprendre un petit rythme .. ;-) J'aime votre image de la visite d'une amie. C'est un peu ça, en fait. Dans les deux sens, vous savez ? Je vous embrasse et vous dis à bientôt, promis ! ;-)

      Supprimer
  7. comme toujours je me "régale" en te lisant ,tout est formidable, j'ai noté tes recettes en passant(heu...non en favoris ) merci beaucoup
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien contente d'avoir choisi ces recettes pour mon repas de Pâques ... Tu peux les essayer les yeux ... presque ... fermés. Bisous

      Supprimer
  8. Oui encore un bien joli billet tellement gai, de si belles recettes, Victoria hislop je l aime bcp, je viens de finir une dernière danse ...
    Amicalement Laurence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Laurence. C'est vrai que les livres de Victoria Hislop sont bien sympathiques ! Bises et à très vite

      Supprimer
  9. Coucou Hélène ! Ah oui, un merveilleux billet qui réchauffe le cœur ;-) tout fait tellement du bien, les magnifiques paysages, l'ambiance familiale, les recettes, Bounty ... Dés que je reçois l'email, je me réserve un petit moment au calme où je pourrai savourer ce moment ;-) Bises a tous. Emmanuelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut vraiment se réchauffer, en ce moment ! ;-) Bisous, Emmanuelle

      Supprimer
  10. Bonjour Hélène,

    Je découvre avec toi la technique pour faire du poulet en crapaudine. Avec ta façon amusante de nous l'expliquer, je vais bien m'y essayer.

    Cela dit, c'est un réel bonheur que de revoir Grace et ton papa qui a toujours fier allure. (Le mien ne voyage plus depuis belle lurette. A 86 ans, le goût de l'aventure l'a quitté.)

    Tout comme toi, j'aime ces belles grandes tablées d'amis intimes. Et tu as un environnement de choix pour vivre tout cela pendant plusieurs saisons. Ici, à Québec, on aura de la neige j'usqu'en mai. Oh misère!

    Je quitte bientôt pour une brèeve semaine à Cuba. J'ai besoin de me reposer la couenne sur la plage. Le chaud soleil me manque. Au retour, je te ferai signe pour bavarder quelques bons moments. Ce sera bien agréable de se mettre de nouveau à jour dans nos histoires. ;-)

    Prends bien soin de toi. Et salue la belle gang de ma part.

    Bisois, bisous

    AnneXX

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des vidéos sur you tube pour t'exercer au poulet en crapaudine. Cet été, tu pourras le faire comme ça au BBQ avec tes grandes tablées à toi. Je sais que tu les aimes autant que moi. Passe de belles vacances à Cuba. Tu deviens une vraie habituée de ce pays ! Cela doit être bien dépaysant, après toute cette neige ! ;-)
      Bisous et à très vite
      Hélène

      Supprimer
    2. Coucou Hélène,

      J'adore ces virées de gang que tu nous présentes. Cela ma plait tant de vous revoir, à chaque fois.

      Une ptite semaine à Cuba nous a permis de fuir cette neige du Québec. Depuis une semaine, il n'en reste enfin plus.

      Je suis entrain de planifier la clôture pour ma cour arrière... cela s'en vient. Cela nous garantira un peu d'intimité autour de la maison.

      Je n'ai toujours pas planifié mes vacances estivales, ni pour le reste à venir. Je suis bloquée par des tracas qui me préoccupent l'esprit. J'Arrive au carefour de certains choix personnels. Et le coeur me serre juste d'y penser. Passons.

      Je recomence à marcher avec les copines. Le bon air me fera grand bien. Trop de boulot, cela distrait mais ne règlent pas tout... au moins, je m'amuse avec les coll`gues et mon boulot est extra.

      Au plaisir de la reparlure!

      AnneXX







      Supprimer
  11. La plus belle façon de commencer une journée c'est de te lire !
    Tu es mon petit bonheur de ce matin.
    J'aimerais bien connaître la recette des lazagnes aux artichauts, cela doit être une merveille.
    Bonne journée, bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es adorable, Carole !Il y a pas mal de recettes de "lasagne ai carciofi" sur le net. j'essaierai d'en faire un de ces jours ... Bisous

      Supprimer
  12. Merci pour le clin d'oeil Hélène :-)
    Bon, comme toujours une belle balade (sous un soleil qui fait rêver) et des recettes tellement appétissantes! Bon, je mets d'ores et déjà le cake de ta maman, j'ai commandé des fruits confits Florian ;-)
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien normal, Marina ! QUand on fait de belles trouvailles, on les partage ... Ah, les fruits confits de Florian ! J'en ai une énorme boîte qui n'attendent qu'à plonger dans un nouveau cake ! Bisous

      Supprimer
  13. Quel bonheur Hélène de vous lire à nouveau! ça me fait rêver dans ma grisaille lilloise...Merci pour ce blog, merci de tout coeur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mariajo ! Je dois dire que ces jours-ci, vous n'avez rien à nous envier en ce qui concerne le temps, vous les Nordistes! Il fait un temps épouvantable par ici. On a eu de la chance que le temps soit superbe le dimanche de Pâques ! ;-) Je vous embrasse

      Supprimer
  14. De belles tranches de vie....
    Tu vas finir avec un tennis elbow lol

    Je prends tout ce qu il y avait à manger, à boire et à visiter avec une option sur le monastère
    Bises à vous 4

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'appellerai picol'elbow, alors ! ;-) Non, ça y est, j'ai repris mes habitudes cannoises, bien moins alcoolisées ! Bisous et à un de ces jours pour pique-niquer à Saint-Honorat ? ;-)

      Supprimer
  15. Réponses
    1. Merci à toi, Michèle, de passer toujours si fidèlement par ici ! Bises

      Supprimer
  16. Que du bonheur , je l'attendais ce billet ! Quelle jolie balade ! Cela fait du bien , du plaisir de revoir votre famille , vos réunions dans cette petite ile . J'ai grâce à vous connu Paris sous un autre regard , j'y étais la semaine dernière . J'espère que les prochains seront moins espacés . Je vous souhaite de bonnes vacances qui approchent ; si cela ne vous dérange pas j'aimerai savoir quel appareil photo avez vous . Caresses à Bounty . Amicalement . Mireille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est que du bonheur pour moi que de lire votre gentil mot, Mireille ! POur ce qui est de mon appareil photo, c'est un Lumix F 28 de chez Panasonic. C'est un Bridge simple et pratique, pas trop lourd et je l'aime beaucoup. ;-)
      Je ferai les caresses à Bounty, bien sûr !
      Je vous embrasse

      Supprimer
  17. Un très beau billet, des belles découvertes autant gustatives (merci pour vos belles recettes) qu’en visites, votre papa à du être émus de vous revoir, le Mexique ce n’est pas tout à côté. Toujours un moment de nostalgie lorsque l’on se replonge dans les photos anciennes que de souvenirs remontent en mémoire.
    J’ai bien aimé la promenade sur l’Ile de Lérins, quel bel endroit, l'idée des olives au pesto cela doit être très parfumé à essayer un prochain apéro autour d'une belle tablée.
    Vous avez un très beau marché sur Cannes, ce doit être très agréable d'y faire ses courses afin d'y acheter les nouveaux légumes printanier et de quoi faire un très bon pan bagnat.
    Tout comme vos bonnes adresses en Italie.
    Merci à vous pour ce nouveau partage.
    Belle journée
    Marie83

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie ! C'est sûr que "mon" marché Forville est un régal, autant pour les yeux que pour les papilles, quelle que soit la saison. Essayez les olives au pesto, c'est vraiment une idée géniale que j'ai piquée moi aussi. Merci pour cet adorable passage. À bientôt. Je vous embrasse

      Supprimer
  18. Encore une fois je t'ai suivie avec bonheur et curiosité. Ton papa ne peut renier ses petits-fils, comme ils lui ressemblent.
    Le soleil qui est constamment présent sur tes photos me réchauffe (bon à Grenoble il est souvent présent mais le ciel n'a pas cette couleur et l'iode ne me chatouille pas les narines). Que de mots qui m'interpellent : crapaudine, cougourdons, pan bagnat, fougassette, socca, pique-nique, colomba ... Ah je soupire ... Merci !

    RépondreSupprimer
  19. Ce dimanche pascal au soleil me rend un peu jalouse: ici il faisait un temps très triste! Mais comme toujours je viens de passer un bon moment en compagnie de ta famille! Merci pour le partage!

    RépondreSupprimer
  20. Que la vie peut être belle !! du soleil, des copains et des bons petits plats !! que demander de plus ?
    Ah si, de beaux projets de voyage ;o)
    Tu m'as donné faim avec tous tes beaux plats, comme d'hab !!
    je vous embrasse

    RépondreSupprimer
  21. Magnifique balade ensoleillée! Ca m'a choqué en tant que sudistes de voir qu'il faisait presque plus beau à Paris fin mars début avril que dans mon sud natal! Heureusement la tendance s'inverse :) J'adore tes recettes encore une fois... j'ai la tête pleine de recettes persanes en ce moment et ton agneau de 8 heures a l'air divin :)

    RépondreSupprimer
  22. Un grand merci pour la délicieuse recette de tiramisu au citron qui fut un grand succès("une tuerie") lors de notre dernier repas familial.

    RépondreSupprimer
  23. Le tiramisu au citron est une vraie merveille! Merci pour cette recette très appréciée lors de notre dernier repas familial.(une "tuerie", aux dires des invités)!

    RépondreSupprimer
  24. Je viens de questionner Marina sur sa terrine et elle m'a dit que tu l'avais récemment réaliser.
    Elle a l'air tellement bonne. Tu l'as servi pour combien de personne ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Ophélie,
      Oui, cette terrine, je l'ai réalisée il y a quelque temps. Elle était délicieuse. Je l'ai préparée dans un gros moule à cake donc je pense qu'elle aurait pu convenir pour une douzaine de convives. Nous, on l'a mangée à l'apéritif sur plusieurs jours. À noter que plus on a avancé dans le temps, meilleure elle était. Je pense donc qu'il faut bien lui laisser deux ou trois jours de repos au réfrigérateur, couverte d'un film alimentaire ou emballée dans du papier d'alu, avant de la manger.
      Passe une bonne journée.
      Hélène

      Supprimer