27 septembre 2012

Suite des vacances d'été ... Le Grand Aïoli, Une Mousse au Chocolat et Groseilles et une Tarte Tatin aux Fruits à Noyaux ...



.


mosaïque Trianons.jpg

Reprenons donc notre balade là où nous nous en étions arrêtés ... Après une belle semaine avec la famille de Philippe à Aix en Provence ...

cousins fin.jpg


... nous voilà maintenant dans un petit village des Cévennes ...

village 2.jpg

Un tout petit village, certes, mais avec quelques belles maisons en pierre.

village 1.jpg

Nous rejoignons mon frère Olivier et sa petite famille dans la maison qu'ils occupent pour leurs vacances.

table.jpg

À notre arrivée, quoi de plus agréable que de nous attabler devant un joli couvert aux accents très méridionaux ? Les cigales sont au travail, mais nous, nous allons nous poser un peu ! ;o)

verre rouge.jpg

Avec un verre de Muscat bien frais, voilà de quoi se préparer quelques belles tartines. Ces rillettes sont divines ...

rillettes.jpg

Le gaspacho glacé est accompagné de petits cubes de feta et de jambon cru ...

gaspacho.jpg

Suit un excellent poulet rôti froid ...

poulet rôti.jpg

... et une salade César tout aussi délicieuse. On mange toujours bien, chez Olivier, Carole et Zoé ...

salade césar.jpg

On poursuit l'après-midi en bavardant devant la piscine ... Il ne faudrait pas perdre les bonnes habitudes ... ;o)

piscine.jpg

... et en fin d'après-midi, après un petit tour chez un maraîcher du coin ...

melons.jpg

Oui, on aime le melon, ici ! ;o)))

melon.jpg

... nos hôtes nous emmènent jusque dans la petite ville voisine, Quissac.

village 3.jpg

Un joli pont en pierre enjambe le Vidourle ...

Paul et Olivier.jpg

Le Vidourle, même s'il semble bien calme aujourd'hui, peut se révéler impétueux et plutôt dévastateur !

niveau des inondations.jpg

Le long de la rivière, un petit café ...

café du pont.jpg

Le Café du Pont ...

carte café du pont.jpg

La carte semble intéressante ...

carte bistrot.jpg

... mais nous y prendrons juste l'apéritif ! ;o)

c'est l'heure de l'apéro.jpg

On aime bien prendre l'apéro sur les terrasses de bistrots dans les villages français. Vous connaissez mon goût pour les ambiances à la Depardon ...

fresque.jpg

Retour le soir à la maison pour un divin dîner de spare ribs cuits longuement au feu de bois ... La très belle salade de tomates anciennes accompagne à la perfection cette viande fondante à souhait.

ol et ribs.jpg

Pas besoin de faire toujours compliqué, j'en suis de plus en plus persuadée ...

autour de la table.jpg

En tout cas, on passe un bien bon moment tous ensemble !

ZÒ.jpg

Le lendemain, on décide d'aller faire un tour à Aigues-Mortes. Les Lillois ne connaissent pas encore ... et nous, on adore ! ;o)

Aigues-Mortes 1.jpg

Cette cité fortifiée a vraiment un cachet incroyable ...

AIgues-Mortes 2.jpg

Commençons comme d'habitude par un peu d'histoire pour mieux comprendre les lieux ... Au néolithique, on vit ici dans des huttes en roseaux, on pêche, on chasse et on exploite cette ressource majeure qu'est le sel. En 791, Charlemagne ordonne la construction d'une tour au milieu des marais, la Tour Matafère. Elle servira à protéger les ouvriers des salins et permet de donner l'alerte au cas où une flotte arriverait sur la côte, située à une trentaine de kilomètres de là. Peu après, cette tour est cédée aux Bénédictins, changeant alors totalement de vocation ... Les moines Bénédictins de l'Abbaye de Palmsodie règnent sur la région ... En 1240, Louis IX décide qu'il serait opportun d'avoir un accès direct à la mer lorsque ses troupes partent en Croisade. Jusqu'alors, on avait recours à la marine italienne pour traverser la Méditerranée. Or Marseille appartient au roi de Naples, Agde au Comte de Toulouse et Montpellier au roi d'Aragon. Il obtient que les moines lui échangent la ville et les terrains qui l'entourent contre d'autres propriétés. En outre, les habitants d'Aigues-Mortes seront dispensés du paiement de la gabelle. Il pourront donc récolter le sel qu'ils veulent sans pour cela payer aucun impôt. Une route est construite, ainsi qu'une autre tour, la Tour Carbonnière, une nouvelle tour de guet ...

  devant une des portes d'Aigues-Mortes.jpg

Il fait ensuite ériger la Tour de Constance, dans la ville, pour abriter ses garnisons. C'est son fils, Philippe le Hardy, qui finira de ceinturer la ville par ce rempart toujours en place et tellement imposant. Saint-Louis partira deux fois d'Aigues-Mortes pour les Croisades. La première fois pour la septième Croisade qui le mènera en Égypte, en 1248, et la seconde, pour la huitième Croisade, dont il ne reviendra pas puisqu'il mourra à Tunis de dysenterie en 1270 ... Partons maintenant nous promener dans la ville ...

Ol et Z à  AM.jpg

La ville est plutôt pimpante, très propre, joliment restaurée ... De quoi faire de belles photos, n'est-ce pas Zoé ?

Z et son APN.jpg

La place centrale d'Aigues-Mortes est bien ombragée ...

Terrasse Aigues Mortes.jpg

... très propice au farniente avec ses cafés ...

café le perroquet.jpg

... et sa belle fontaine centrale ...

fontaine saint-Louis.jpg

... dédiée, forcément, au grand Saint-Louis.

statue de Saint-Louis Aigues Mortes.jpg

Saint-Louis que nous retrouvons bien évidemment aussi dans la très jolie église Notre-Dame des Sablons d'Aigues-Mortes ...

saint -Louis eglise.jpg

Érigée au XIII ème siècle, elle sera reconstruite, après avoir été brûlée, en 1741. Pendant la Révolution Française, elle deviendra caserne, puis grenier à sel ... Toute simple, elle présente une belle charpente en bois ...

église d'Aigues Mortes.jpg

C'est le peintre Claude Viallat, le fondateur du groupe Support/Surface, qui s'est chargé, lors de la dernière restauration, de concevoir les vitraux ...

vitrail viallat 3.jpg

Trente et une baies hautement colorées, décorées de ce motif "éponge" si représentatif de l'artiste ...

vitrail viallat 2.jpg

Un travail exceptionnel, remarquablement exécuté avec le concours du maître-verrier Bernard  Dhonneur.

vitrail viallat 1.jpg

La lumière qui pénètre dans l'église est tout à fait étonnante ... À voir un jour, si vous ne connaissez pas.

vitraux viallat aigues mortes.jpg

Bon, les estomacs commencent à crier famine et à bientôt deux heures de l'après-midi, il est plus que temps de trouver un endroit où déjeuner ...

A la recherche d'un restaurant.jpg

Après quelques moments d'errance, nous trouvons enfin un petit restaurant qui accepte de nous servir à manger. Mais où sommes-nous donc ? L'heure de la sieste est-elle tellement sacrée que l'on refuse de servir sept personnes affamées à 13h45 ? Étonnant, surtout en plein mois de Juillet ...

ombre.jpg

Bon, on s'assied, quelques minutes plus tard, dans un joli petit jardin, autour d'une table fleurie.

fleurs sur la table.jpg

La serveuse est charmante et la carte nous convient tout à fait ...

déjeuner à Aigues Mortes.jpg

Le repas sera sous le signe du taureau ... Certains dévoreront leur entrecôte avec un bel appétit ...

entrecôte de taureau.jpg

Ma gardiane se révélera délicieuse ...

gardianne.jpg

On ressort du restaurant avec l'intention de visiter un peu la ville. Nous voilà au pied des remparts ...

mur blanc.jpg

Olivier est allé acheter les desserts dans une belle pâtisserie ...

dessert.jpg

Cela réjouit tout le monde ! ;o)

avant le dessert.jpg

Quelques emplettes-souvenirs ... ;o)

achats.jpg

... et nous voici dans l'enceinte de la Tour de Constance.

Z et C.jpg

La voilà, cette tour dont je vous parlais tout à l'heure ...

tour de constance.jpg

Nous attendons notre guide. Il fait bien bien chaud ...

en attendant la visite.jpg

Pour un peu, on irait faire un plongeon dans les douves ! ;o)

douves.jpg

Quelques instants plus tard, la tour n'a plus de secrets pour nous ... On évitera soigneusement le cul de basse-fosse ...

cul de basse fosse.jpg

... mais on profitera bien de l'architecture du lieu et de sa belle voûte de pierre ...

Voûte.jpg

Le chemin de ronde est une chouette promenade ...

chemin de ronde 1.jpg

Impressionnant !

chemin de ronde 2.jpg

Superbe endroit !

chemin de ronde 3.jpg

On redescend ?

rue vue de haut.jpg

La ville est assez calme. j'avais un peu peur de la foule de l'été. Finalement, c'est très correct. Je crois qu'il fait vraiment trop chaud pour traîner dans les rues ...

bistrot.jpg

Nous nous dirigeons donc vers le canal ... Deux petites photos-souvenirs en passant ...

saint-Paul.jpg

Royales ! :o)))

sainte-Z.jpg

Nous embarquons sur un bateau.

bateau.jpg

On aime bien les balades au fil de l'eau ...

balade canal 2.jpg

Ici, les filets des pêcheurs sèchent au soleil ...

balade canal 3.jpg

La tour de Constance s'éloigne ...

balade canal 5.jpg

C'est beau.

manade 15.jpg

On passe devant de plutôt belles marinas ...

balade canal 4.jpg

... mais le plus agréable de la promenade, c'est ici ...

balade canal 6.jpg

Nous voilà en pleine Camargue ...

balade canal 7.jpg

Le bateau marque un arrêt dans une manade, c'est à dire dans un élevage de taureaux camarguais. Nous sommes accueillis comme il se doit dès notre sortie de l'embarcation ...

manade 1.jpg

Nous passons devant un enclos rempli de beaux chevaux blancs ...

hevaux.jpg

Ici, nous allons découvrir comment fonctionne une manade et ce que l'on y fait.

manade 2.jpg

Nous saurons tout sur l'exploitation ...

manade 8.jpg

On nous parlera du marquage des bêtes ...

manade 9.jpg

Taureaux et chevaux ...

manade 11.jpg

Puis ce sera le drôle de spectacle du tri des taureaux ...

manade 7.jpg

Et ils n'ont pas l'air commode, les taureaux !

manade 5.jpg

... ce qui ne semble en rien effrayer les gardians ! ;o)

manade 4.jpg

Il faut dire qu'un coup de trident dans la couenne ...

manade 10.jpg

... ça calme ! ;o)))

manade 13.jpg

Bref, un bien joli petit moment. Finalement, des fois, le tourisme organisé (très organisé) a plutôt du bon.

manade 12.jpg

Retour sur le bateau ...

bateau.jpg

Le trajet au milieu des roselières est magnifique.

rosaeux.jpg

On passe devant la fameuse tour Carbonnière, bien isolée au milieu des marais ...

balade, Tour.jpg

On longe de très belles péniches dans le chenal maritime ...

péniches.jpg

Fin de cette petite croisière. Pas de regret. C'était bien sympa ...

deux cousins.jpg

On reprend la voiture. On pousse jusqu'aux Saintes-Maries-de-la-Mer. Carole veut voir plus que des taureaux ... Elles veut voir des chevaux en liberté ... En voilà !

hevaux dans la nature.jpg

Et des flamants roses, aussi ... Elle est exaucée ! ;o)))

flamants roses.jpg

Fin de la promenade camarguaise ... On reviendra au printemps, comme toujours ... Et puis on passera manger des huîtres chez la Tchepe, à Bouzigue, sur l'Étang de Thau ... Pas le temps, cette fois-ci ...

volets fermés.jpg

Il nous faut à regret repartir et poursuivre notre périple. Toujours trop courts, ces moments en famille ...

Cet été, pour deux semaines, nous serons parisiens. Sur le chemin du retour, premier arrêt ... à Anduze ! Si on s'arrête comme ça tous les trente kilomètres, on n'est pas arrivé ! ;o)))

anduze 2.jpg

La petite ville accueille ce jour-là une grande fête ...

girouette.jpg

Le Marché des Potiers.

marché des potiers.jpg

Il faut dire qu'elles sont belles, les poteries d'Anduze !

poterie.jpg

Et leur réputation n'est plus à faire ...

anduze.jpg

Ces grandes vasques vernissées, vous les connaissez sans aucun doute ... Ici, vous pouvez voir comment on les fabrique et c'est là un spectacle assez réjouissant.

potier.jpg

Le ciel est avec nous, en plus ... Il est plus que temps de déjeuner et voici l'endroit idéal ... Décidément, ils font bien les choses, à Anduze ... Malin de coupler les deux fêtes ! Une aubaine pour nous ! ;o)

fête du vin et des produits cévenols.jpg

On file dans le joli parc des Cordeliers ...

jardin à Anduze.jpg

Bon, on oublie les dégustations de vin ... À regret, je peux vous l'avouer, mais enfin, on conduit, ensuite ... Et longtemps ... À ce rythme-là, on arrivera à Paris au milieu de la nuit ...

dégustation de vins.jpg

Autre star de la fête, l'oignon doux des Cévennes, qui bénéficie d'une Appellation d'Origine Protégée ... Un oignon très doux et savoureux ...

oignon des cévennes.jpg

Mis à l'honneur sous toutes les formes possibles et imaginables ...

soupe à l'oignon.jpg

... Et que nous allons pouvoir déguster avec plaisir !

menu anduze.jpg

Les producteurs cuisinent en général leurs produits avec amour ... Le repas ne pourra qu'être bon, c'est sûr ! 

les garçons commandent.jpg

Un déjeuner façon fête de campagne ... J'aime ça, et les garçons aussi ! Ambiance bon enfant ...

a table !.jpg

... et cuisine délicieuse ! Au menu, une omelette aux cèpes et au confit d'oignons des Cévennes ... Un délice !

omelette aux oignons.jpg 

Puis une "mitonnade d'agneau et son riz camarguais" ... Excellent ...

agneau et riz sauvage.jpg

Pour le dessert, Philippe et moi prenons des pélardons, petits fromages de chèvres du coin ...

pélardons.jpg

Sinon, il y a de très belles tartes aux myrtilles ...

tartes aux myrtilles.jpg

Locales aussi, les myrtilles !

myrtilles.jpg

Allez, il nous faut repartir, même si, je me répète, la ville est accueillante ...

anduze 3.jpg

Un dernier clin d'oeil à mon photographe préféré ...

anduze à la depardon.jpg

... et nous commençons à remonter vers Paris ... Chemin des écoliers pour commencer ... 

cévennes.jpg

Petit arrêt à Florac en toute fin d'après-midi ... Un joli château ...

château de Florac.jpg

Et surtout, une fête des Bergers ...

fête des bergers florac.jpg

Petite, la fête, mais bon enfant ...

fête de florac.jpg

Des animaux vivants ...

oies.jpg

... et moins vivants, mais bien plus appétissants comme ça ! ;o))) Je fais une provision de purée de châtaignes ... Cinq pots ! Ça pourra toujours servir cet hiver ... Allez zou, on reprend l'autoroute vers la troisième partie de nos vacances ...

produits cévenols.jpg

Paris ... Depuis le temps que j'ai envie de retourner y passer plusieurs semaines en été ... Depuis mon départ, en 1989, je n'y ai pas remis les pieds en été ... Et pourtant, c'est bien Paris, en Juillet et en Août ...

Pour notre "premier" jour, je traîne ma famille ... aux Puces de Saint-Ouen !  On se gare sans problème. Le miracle de l'été ! ;o) Et même si le stationnement ne deviendra gratuit qu'au mois d'août, à Paris, il est bon de trouver des places autant que l'on en veut ... Je découvre là que Saint-Ouen est une très jolie petite ville ... Tout au moins le quartier que nous traversons ... Je n'avais pas ce souvenir-là ! Pour un peu, on se croirait à Chelsea, à New York ... Des petites maisons jolies comme tout en enfilade, dans des ruelles ombragées ... Ravissant ...

asaint-Ouen.jpg

Je repère une série de superbes maisons en meulière, cette pierre pleine de trous qui fut tellement utilisée pour la construction d'habitations dans la région parisienne au début du siècle dernier.

maison meulière.jpg

Des maisons construites en 1910 par la Société Le Foyer, pour las agents de la Compagnie du Nord, société de chemins de fer créée en 1845 par le banquier James de Rothschild ... J'aime bien rechercher ces petiete plaques sur les façades des maisons ... Encore quelques traces d'une histoire souvent intéressante ...

le foyer.jpg

Nous voilà directement aux abords du Marché aux Puces ....

saint ouen 4.jpg

Petite balade ...

st ouen 1.jpg

.. au pays des graffeurs ...

saint ouen2.jpg

J'avoue bien aimer ça aussi ...

saint ouen 3.jpg

Allez, on entre dans le marché. On est lundi matin et il devrait y avoir moins de monde que pendant le week end, où le marché est pris d'assaut ... Cela n'est pas pour me déplaire ... Les Puces de Saint-Ouen, c'est en fait tout un quartier regroupant plusieurs marchés aux noms bien connus des habitués ... 11 millions de visiteurs par an ... Énorme !

Marché paul Bert.jpg

L'endroit est amusant et mérite qu'on lui consacre une journée de promenade ... Pas forcément pour acheter. La plupart des choses sont de vraies belles ... et donc très chères ... antiquités.

puces 1.jpg

Il règne dans les rues et allées une atmosphère étonnante ... Très début de siècle ... enfin, du siècle passé ... ;o)

paul Bert.jpg

Beaucoup de mobilier. Il y a de quoi faire si l'on aime le vintage ...

chaises.jpg

On farfouille, on regarde ...

mobil.jpg

On aurait envie de tout ...

mannequin.jpg

On ne sait plus bien, assez vite, où donner de la tête, en fait ...

robe.jpg

En tout cas, c'est très réjouissant. Et dire que je n'ai pu t'y emmener, Anne, la fois passée ... Tu aurais adoré ! Encore une raison de revenir, madame "Famille Gerdel" ! ;o)

puces .jpg

Bon, alors en fait, après être passé de siècle en siècle, d'avoir vu des intérieurs reconstitués de toute beauté, trotté des kilomètres, vous commencez à penser à vous asseoir un peu ...

stock militaire.jpg

Coup de chance ...

paris saint-Ouen.jpg

... ce Marché aux Puces est truffé de vrais bistrots et brasseries ...

café paul bert.jpg

On a très peu déjeuné avant de partir... et pas pris de dessert, surtout ... Ici, le café gourmand a l'air ... très très gourmand. On s'assied donc bien volontiers en terrasse ...

paul et café gourmand.jpg

Et de fait, il l'est terriblement ! ;o) Il pourrait servir de vrai déjeuner à un bec sucré. Je vous le conseille ...

café gourmand à saint ouen.jpg

Clément me signale qu'il vous recommande aussi la tarte Tatin, servie avec une belle cuillerée de crème fraîche toute simple ...

tatin.jpg

Cet arrêt gourmand nous coupe un peu les jambes ... Je termine la visite dans une énorme librairie au choix incroyable ... Des ouvrages anciens et plus réédités ... Une vraie mine, avec largement de quoi faire au niveau culinaire ! ;o)

librairie.jpg

Pendant ce temps, Paul court les allées en tout sens ...

console.jpg

... pour retrouver une vieille caisse en bois que j'ai entrevue un peu plus tôt. Le monsieur en voulait 20 euros. Paul me la négociera pour ... 2 euros seulement. Je vous la montrerai un de ces jours ...

graff.jpg

Il faut savoir marchander, par ici, et pour ça, heureusement que j'ai Paul ... Il est maître en la matière.

camion.jpg

Nous reviendrons explorer les autres marchés la prochaine fois.

marché Jules Vallès.jpg

Chacun a un peu sa spécialité ...

vallès.jpg

On quitte Saint-Ouen ...

petite maison.jpg

.. qui méritera une autre visite, pour regarder d'un peu plus près ce qu'il reste de son patrimoine architectural ...

porte saint ouen.jpg

On reprend la voiture ...

fin saint ouen.jpg

Retour dans Paris, non sans regarder autour de soi, je vous le dis toujours ...

vieille publicité.jpg

Même dans les coins qui semblent sans intérêt, il y a toujours un truc original à noter ...

avenue de clichy ?.jpg

Paris est un excellent terrain de jeu pour les amateurs de photographie ...

poisson.jpg

Arrêt dans le XVIIème. C'est ici que j'ai fait mes études et j'ai toujours aimé l'ambiance du quartier ...

resto africain.jpg

Un des ces vrais quartiers populaires parisiens ...

devant la cité des fleurs.jpg

Je vous emmène à la Cité des Fleurs, qui court entre la rue de la Jonquière et l'Avenue de Clichy.

cité des fleurs entrée.jpg

Créée en 1847 dans ce qui est alors le petit village des Batignolles, la Cité des Fleurs est une allée longue de 320 mètres, bordée de petites maisons et d'hôtels particuliers. Les propriétaires entre 1907 et 2010 étaient constitués en une association de loi 1901. Depuis 2011, c'est l'Association Libre de la Cité des Fleurs qui régit l'endroit. Les statuts, qui existent depuis l'origine, définissent des règles plutôt strictes auxquelles chacun des propriétaires doit se tenir :

cité des fleurs.jpg

Alignement des façades, harmonisation des clôtures ...

cité des fleurs 1.jpg

... et pilastres de pierre surmontés par des vases Médicis d'un même modèle, droits et devoirs des habitants ...

cité des fleurs 11.jpg

C'est joli, très vert (chaque acquéreur d'un terrain devait, à l'origine, planter trois arbres à fleurs dans son jardin) et c'est surtout un havre de paix dans un quartier très animé ...

paroisse.jpg

La Paroisse des Épinettes ...

grille eglise.jpg

L'architecture des bâtiments ...

cité des fleurs grille.jpg

Les petits détails que l'on ne remarque que si l'on prend le temps de se poser un peu ...

boîte aux lettres.jpg

Tout est là pour faire ...

gloriette.jpg

... la plus belle des promenades ...

frise.jpg

La Cité des Fleurs est entrecoupée de trois petites placettes ...

placette cité des fleurs.jpg

Cela ajoute au charme villageois de l'endroit ...

placette 2.jpg

Les hôtels particuliers côtoient les maisons plus modestes ...

fenêtres.jpg

N'hésitez pas à aller vous y aventurer ...

atelier.jpg

Un îlot de verdure ...

vigne.jpg

En plus, la Cité des Fleurs a une histoire plutôt riche ... Nombreuses furent les célébrités à y habiter ... On raconte que Catherine Deneuve et sa soeur, Françoise Dorléac, naquirent dans une clinique de la Cité des Fleurs ... Le peintre Alfred Sisley habitera un moment au numéro 27 ... L'Italien Lucien Fontanarosa y vivra aussi longtemps avec sa femme, Annette.

fontanarosa.jpg

La Cité connaîtra aussi des heures dramatiques ... Le 18 mai 1944, juste avant que Paris soit libérée, la Gestapo envahit le 25 de la Cité des Fleurs. C'est ici que se cachent les membres du réseau clandestin "Plutus", qui fournit des faux papiers au Mouvement de Libération Nationale. La responsable de ce service, Colette Heilbronner, est exécutée sur place. Les autres seront déportés ...

cité des fleurs gestapo.jpg

On ressort de la Cité des Fleurs par la rue de la Jonquière.

paul et phil.jpg

Pas le temps de finir d'explorer le quartier des Épinettes mais je reviendrai ...

immeuble.jpg

Quelques immeubles semblent encore bien raconter l'histoire du quartier ...

concierge.jpg

Cette promenade n'est que l'amorce d'une belle découverte, je crois ...

vache.jpg

Allons, transportons-nous maintenant un peu plus loin. La journée se termine ...

biscottes fraîches.jpg

Pas de métro aujourd'hui ...

brochant.jpg

... même si la station Brochant a encore un de ces éclairages extérieurs du porte-plan que je trouve délicieusement rétro ...

lumière brochant.jpg

La station date de 1912. L'ère Guimard était déjà passée ... Ah, l'architecture du métro parisien, , voilà encore un domaine à explorer!

escalier Brochant.jpg

Bon, sortons un peu de Paris. La ville de Versailles n'est pas loin et l'été est une bonne saison pour la découvrir ... Pour qui aime l'histoire, c'est une balade obligatoire. La ville est truffée de plaques qui racontent les bâtiments ... On est vite dans l'ambiance ...

place Hoche 1.jpg

Nous voici donc sur la place Hoche, un beau matin de la fin Juillet ...

place Hoche 2.jpg

Il fait chaud, devant le château, et les terrasses sont prises d'assaut ... Le touriste asiatique aime Versailles, je le confirme ! ;o)

asiatiques.jpg

Nous n'irons pas au château, non ... Bien trop de monde ! De toute façon, on connaît déjà bien ... Ce que je connais moins, même si je fus voisine pendant les 25 premières années de ma vie, c'est la ville en elle-même ...

au chien qui fume.jpg

Alors partons à sa découverte ensemble, si vous le voulez bien ...

glaces.jpg

Ceci ne sera qu'une balade le nez en l'air, comme souvent ... Mais vous découvrirez comme moi quelques jolies choses ... Regardez cet immeuble, par exemple ...

Nouveautés 1.jpg

"À la Ville de Paris, Nouveautés" ... On imagine Zola et son "Au Bonheur des Dames", tout de suite ...

nouveautés 2.jpg

Il se passe aussi de drôles de choses sur les toits ... Ici, on reconstruit un ancien bâtiment ...

toiture 1.jpg

Beau boulot !

toiture 2.jpg

Approchons-nous de la place du marché ... Nous voilà devant "Le Cheval Rouge". Bâti en 1676, il était alors la pourvoirie de Louis XIV ... C'est aujourd'hui un hôtel.

le cheval rouge.jpg

Puisque nous parlons hôtels ... voyons un peu ce qui reste des hôtels particuliers de l'époque ... L'hôtel du Baillage date de 1724 ... Après la Révolution, il abritera la Cour d'Assise, et ce jusqu'en 1938 ...

hôtel du Baillage.jpg

Comme je vous le disais un peu plus haut, des plaques explicatives aident le touriste de base à comprendre un peu mieux l'histoire de la ville ...

hôtel de Langlée.jpg

Au moins, elles aident à ne pas passer à côté de choses importantes ...

hôtel de Langlée 2.jpg

Vous avez vu cette ravissante poignée de porte ?

poignée de porte.jpg

Si le Roi Soleil vous intéresse, promenez-vous bien dans ce quartier ... Vous passerez devant les écuries de Monsieur, le frère du roi ...

les écuries de Monsieur.jpg

... puis vous vous arrêterez devant celles de Louis XIV lui-même ...

les écuries de la Reine, Versailles.jpg

... qui deviendront plus tard celles de la Dauphine, puis celles des Reines de France ...

écuries de la Reine.jpg

Voici, un peu plus loin, au 11 de la rue Carnot, le Pavillon des Fontainiers, construit en 1683 ... C'est que la gestion de l'eau était un point crucial, à Versailles ... C'est l'un des derniers bâtiments qui témoigne du projet architectural originel du quartier. Oui, le quartier Notre-Dame fut créé de toutes pièces par Louis XIV qui souhaitait ainsi mettre en valeur son château. Les règles étaient très strictes : Alignement des façades, hauteurs réglementées, constructions en briques et fausses briques, toits en ardoise ... Depuis, les autres bâtiments du coin on été modifiés, surélevés, voire carrément reconstruits ... Il ne reste nous reste plus qu'à imaginer un quartier entièrement sur ce modèle ...


pavillon des Fontainiers.jpg

En entrant dans les cours d'immeubles, vous apercevrez les vestiges des écuries de ces hôtels particuliers qui fleurirent dans Versailles ... Maintenant, à défaut des chevaux et carrosses, on peut y ranger Porsches et Ferrari ! ;o)

écuries.jpg

Parfois, une façade ne paye pas de mine ...

la petite sirène 2.jpg

... mais notre vision change lorsque l'on nous renseigne sur ce qu'elle était ...

la petite sirène.jpg

Et voilà le marché Notre-Dame, installé ici depuis plus de 300 ans.

marché de Versailles.jpg

Il est entouré de petits restaurants et rapidement, nous nous mettons à avoir faim ! ;o)

petits restaurants.jpg

Cette marelle, ces chaises d'école ...

chaise.jpg

... nous donnent instantanément l'envie d'essayer le restaurant de "La Cantine ... des Grands" !

parasols.jpg

On entre dans le vif du sujet dès la consultation du menu, conçu à la manière d'un carnet de notes à l'ancienne ...

la cantine des grands.jpg

Nous prenons place autour de l'un de ces "bureaux" d'école ...

porte-manteaux.jpg

Le menu du jour est inscrit en lettres multicolores au tableau. Les serviettes sont bien rangées dans les casiers ... Que de souvenirs ! ;o)

tableau.jpg

Au mur également, une carte de France.

carte de France.jpg

Et les sacs à pain ? Vous avez vu les sacs à pain ?

sac à pain.jpg

Au niveau de la cuisine, c'est impeccable ... Salades bien garnies, hamburgers tout frais et bonnes frites ...

salade et hamburger.jpg

Quant à ma planche de fromages, c'est juste une tuerie ! Les fromages sont délicieux et la salade, avec ses petits morceaux de pommes et ses cerneaux de noix, est parfaitement assaisonnée.

fromages et burgers.jpg

Quant au café gourmand du dessert, je ne vous dis que ça ... La mini-tarte Tatin est à tomber ! ;o)

café gourmand de la cantine.jpg

En retournant à la voiture, on passe dans le quartier des antiquaires ...

le village des antiquaires.jpg

On traverse les cours intérieures avec plaisir. Les pavés ont dû être foulés par tant de pas ...

village des antiquaires 2.jpg

Tant pis si on se tord un peu les pattes ! ;o)

vieux pavés.jpg

Pour un peu, on entendrait presque le claquement des sabots des chevaux ...

vieille cour.jpg

Cet après-midi, nous allons visiter les Trianons et le Hameau de la Reine. Je suis certaine qu'il y a moins de monde qu'au Château ... Voici en passant l'entrée du Trianon Palace, dont le chef anglais Gordon Ramsay chapote les cuisines ...

trianon palace.jpg

C'est que cette partie de Versailles est tout aussi intéressante que le grand château ... et quand même moins fréquentée ... On entre par un côté de l'immense parc du château ... Passer la grille, c'est déjà faire un saut dans le temps ...

P1330572.JPG

Trianon, au départ, c'est un petit village à l'extérieur de Versailles. Il dépendra du Diocèse de Chartres, puis sera cédé à l'Abbaye de Sainte-Geneviève de Paris. À partir de 1862, Louis XIV, désireux d'agrandir son "territoire" et d'y créer un lieu dédié au divertissement et à ses plaisirs, achète ce village. Trianon est rasé en 1668. On y construit le "Trianon de Porcelaine", un ensemble de cinq pavillons couverts de carreaux de faïence bleue et blanche, donnant à l'ensemble un air un peu chinois ...  L'un des pavillons, le plus central, est consacré à la détente de Louis XIV ...  Il est constitué d'un salon qui s'ouvre sur deux appartements : L'"Appartement de Diane", d'une part,  et l'"Appartement des Amours", qui abritera justement celles de Louis XIV et de Madame de Montespan. ... Le reste du Trianon de Porcelaine est entièrement dédié ... à la cuisine !  Ce qui n'est pas pour nous déplaire, n'est-ce pas ? ;o)  L'un des quatre autres pavillons est dédié aux entremets, le deuxième aux confitures, le troisième pour les potages, entrées et autres hors-d'oeuvre, et le dernier est utilisé pour dresser la table, avec ses pyramides de fruits, ces montagnes de desserts et ses buffets somptueux ... Au centre de l'une des cours, il y aurait eu, semble-t-il, un dispositif pour rôtir les viandes ... L'ancêtre de notre barbecue de plein air, en quelque sorte ! ;o)

L'ensemble, quoique magnifique, sera néanmoins rasé dès 1687. Madame de Montespan n'a plus les faveurs du roi et l'édifice ne résiste pas bien aux assauts du temps lui non plus ! Il sera remplacé par le Trianon de Marbre.

Grand Trianon 1.jpg

On ne parle plus alors de pavillon mais d'un véritable palais de marbre rose, avec ses cours, ses jardins, ses bassins ... C'est l'architecte Jules Hardouin-Mansart qui préside à sa construction  mais Louis XIV surveille les travaux de très près, n'hésitant pas à faire recommencer le travail lorsqu'il ne le trouve pas à son goût.

grand trianon 2.jpg

On inaugure le Trianon de Marbre en 1688, en présence de Louis XIV ... et de Madame de Maintenon, cette fois !. Il faudra attendre 1691 pour que le palais soit enfin meublé ...

 grand trianon lit.jpg

Ce Trianon accueillera les nombreux princes de la Maison Royale ...

grand trianon salon jaune.jpg

Louis XV viendra plus tard chasser au Trianon, alors que la Reine Marie Leszczinska y réside, mais en 1749, il reprendra possession des bâtiments, poussé par sa favorite la Marquise de Pompadour.

grand trianon galerie.jpg

Le Grand Trianon est vraiment un petit Versailles.

grand trianon fenetre.jpg

Imaginez-vous vous réveillant le matin avec cette vue-là depuis vos fenêtres ?

grand trianon fenetre 2.jpg

Ces jardins dits "à la française", tout en symétrie travaillée ...

grand trianon jardins 2.jpg

Ces petits bassins disséminés un peu partout dans le parc ...

grand trianon jardins.jpg

Alors ? ;o)

grand trianon paul et philippe.jpg

Et puis finalement, c'est plus facile à entretenir qu'un immense château, non ?

trianon.jpg

Voilà l'extrémité du Grand Canal ... Un peu de canotage après le petit-déjeuner ?

bassin.jpg

Dirigeons-nous vers un autre domaine ... Celui du Petit Trianon. Levez la tête ... En haut du Pavillon Français ...

pavillon.jpg

... de ravissants chérubins ...

chérubins.jpg

... semblent jouer des saynettes rien que pour nous !

chérubins 2.jpg

Traquons ensemble les fontaines tapies dans les bosquets ...

fontaine et bosquets.jpg

Les parterres de fleurs multicolores ...

fleurs.jpg

Les motifs bien ordonnés des jardins à la française ...

parterres.jpg

Flânons dans ces jardins sans autre but que celui, peut-être, de se sentir de sang royal ... ;o)

Les jardiniers de Versailles ont désormais des outils modernes pour tailler les arbres ...

taille des arbres.jpg
Juste à côté du Trianon de Marbre, donc, voici le fameux Petit Trianon, construit cette fois-ci par Louis XV, à l'instigation de sa favorite Madame de Pompadour, en 1762. C'est le Premier Architecte Gabriel qui se charge du travail. Un jardin potager et des serres permettent de cultiver des espèces jusqu'alors inconnues. C'est la Comtesse du Barry, qui a succédé à Madame de Pompadour, qui inaugure le château en 1769.

trianon côté.jpg

Au milieu du Jardin Français du Petit Trianon, voici le Pavillon Frais, construit en 1753 pour servir de salle à manger d'été ... Il est recouvert d'un joli treillage vert. En fait, il s'agit d'une reconstruction à l'identique, le pavillon original ayant été rasé en 1810 après avoir été laissé à l'abandon au moment de la Révolution Française ...

pavillon vert.jpg

C'est cependant surtout la Reine Marie-Antoinette qui restera dans les esprits l'illustre hôtesse de ces lieux. C'est Louis XVI qui le lui offre et elle l'accepte bien volontiers, très imprégnée des théories de Rousseau qui vante les charmes de la vie simple et campagnarde, en un accord parfait avec la nature.

MA.jpg

Elle s'y plaît beaucoup, loin des fastes de la cour ...

chambre.jpg

Dans le domaine de la Reine, on joue de la musique et on fait du théâtre. Marie-Antoinette joue elle-même dans de petites pièces.

salon de musique.jpg

Marie-Antoinette va faire dessiner un jardin à l'anglaise, bien plus fantaisiste que les classiques jardins de Lenôtre ...

arbre.jpg

Le nouveau "Premier Architecte", Robert Mique, érige ce petit "Temple de l'Amour" sur un îlot ...

jardin petit trianon.jpg

... de la rivière artificielle qui court dans le domaine ...

bocage normand à Versailles.jpg

Robert Mique va aussi construire un petit hameau, sur le modèle de celui du Prince de Condé à Chantilly.

tunnel.jpg

On s'y promène sous des treilles ombragées ...

harmille.jpg

Ce hameau est composé de douze chaumières entourées de potagers et de vergers ...

hameau blettes.jpg

Voici tout d'abord la Maison du Garde ... Marie-Antoinette, malgré ses envies de vivre une vie simple et champêtre, se doit d'être protégée. Elle est quand même reine de France et la Révolution approche ... Des souterrains partent de la maison et permettent des patrouilles régulières. Un étage permet aussi de surveiller correctement les alentours ...

maison du garde.jpg

La plus grande, au milieu du hameau, est la Maison de la Reine ...

hameau 4.jpg

De l'autre côté de la galerie suspendue ...

hameau arches.jpg

... se trouve la salle du billard ...

hameau 7.jpg

On peut noter aussi un très bel escalier en colimaçon.

escalier de la maison de la Reine.jpg

Dans cet ensemble joliment bucolique, les chaumières sont divisées en deux groupes : Cinq d'entre elles sont réservées à l'usage de la Reine, les autres, que l'on appelle alors les "fabriques", sont consacrées à l'exploitation du domaine.

colombier.jpg

Au bord de l'étang dans lequel les intimes de la Reine viennent pêcher carpes et brochets, voici la "Tour de Marlborough", appelée au départ "Tour de la Pêcherie"... On y prend des barques pour se promener sur l'étang ...

phare Versailles.jpg

Un élément important de l'exploitation est la laiterie. Les laiteries sont depuis longtemps installées sur les propriétés royales. Catherine de Médicis en possédait une dans son château de Fontainebleau et il y en avait une derrière le château de Versailles, offerte par Louis XIV à sa petite-fille Marie-Adélaïde, Duchesse de Bourgogne.

 Ici, il y a deux laiteries. Les théories hygiénistes de Jean-Jacques Rousseau font leur chemin ... Attenante à la tour, en voici une première, celle dite "de propreté". C'est là que la Reine vient déguster les produits laitiers issus de son exploitation, sur de belles tables en marbre blanc ... Le sol est lui aussi en marbre, fait de carreaux bleus et blancs ...

tour de la pêcherie.jpg



tour de marlborough.jpg

L'autre laiterie, celle dite "de préparation", dans laquelle on produit crèmes et fromages, est située un peu plus loin. Elle sera détruite sous le Premier Empire. Lors de la campagne de restauration de 1933, un marquage à l'aide de moellons reconstituera globalement les fondations de l'ancienne laiterie ...

ruines.jpg

Là, nous sommes devant le "Boudoir", ou "Petite maison de la Reine". C'est la plus petite des chaumières du hameau. Marie-Antoinette s'y retire souvent seule ...

le boudoir.jpg

Ce bâtiment est le "réchauffoir". Il est camouflé derrière des arbres, en arrière de la Maison de la reine.

réchauffoir 2.jpg

Il contient une grande cuisine, un fournil, une garde-manger, l'argenterie et la lingerie. Normalement conçu pour réchauffer les plats apportés du "Grand Commun" du château, on y prépare malgré tout souvent une vraie cuisine destinée aux invités de la Reine. Le fourneau est équipé de 22 feux ! Ça fait rêver, non ? ;o)

le réchauffoir.jpg

Ça, c'est la Colombier du hameau ...

hameau 8.jpg

Il fait office également de poulailler, sur l'arrière. Un domestique est chargé de l'élevage de cette basse-cour. Il loge également dans le colombier ! ;o)

Choux.jpg

Il a droit quand même à une pièce pour lui, au centre de la maison ... ;o)

le colombier.jpg

Cette maison-là est l'une des plus pittoresques du hameau. Il s'agit du moulin.

chaumière.jpg

Uniquement décoratif, il possède néanmoins à l'origine une belle roue en chêne, bien trop lente pour qu'on puisse moudre le grain. Et de toute façon, il n'y a pas de meule ! ;o)

hameau 2.jpg

N'oublions pas la ferme ...

portail.jpg

C'est un élément important du hameau. La Reine y vient regarder la traite des vaches et des chèvres ... Elle s'y promène en robe de mousseline, coiffée d'un grand chapeau de paille.

portail de pierre.jpg

Le hameau est, même s'il est au départ dédié au divertissement de la Reine, une vraie exploitation agricole.

ferme de la reine.jpg

On y fait  pousser de la vigne ...

la ferme et ses vignes.jpg

... et toutes sortes de fruits et de légumes qui sont consommés à la table royale ...

ferme hameau.jpg

On y élève des animaux ...

entrée de la ferme.jpg

... qui pour la plupart, viennent de Suisse, les races de là-bas étant réputées plus pures.

coq et puits.jpg

C'est le fermier Valy Bussard qui dirige la ferme.

la ferme.jpg

C'est joli, non ?

poteau en bois.jpg

Mes garçons découvrent l'endroit avec plaisir, en tout cas.

les deux frères.jpg

Et puis regarder les animaux paître en paix est un spectacle tout à fait reposant ... Moutons ...

moutons de la reine.jpg

... vaches ...

vaches.jpg

... et chèvres ... semblent très à leur aise ... même si elles cherchent par tous les moyens, le jour de notre visite, un peu de fraîcheur.

chèvre.jpg

Alors, elle vous plaît, ma promenade au pays de Marie-Antoinette ? Si pour aujourd'hui elle se termine ici, nous y reviendrons une autre fois. Il y a tant à voir ... 

ru hameau.jpg

En attendant, ressortons du domaine et allons faire un tour, puisque nous avons maintenant des envies de campagne, à la Ferme de Gally, tout près de là ... À  Saint-Cyr l'École, pour être plus exacte ... On y ramasse fruits et légumes que l'on peut ensuite consommer tout frais. L'idéal pour préparer l'aïoli que je compte offrir à ma copine Juliette et à sa famille, qui viendront nous rendre visite le lendemain ...

les fermes de gally.jpg

Vous avez ici la marche à suivre pour aller récolter des trésors ...

fermes de Gally.jpg

Bon, on commence par où ? ;o)

belle des champs.jpg

On est là pour bosser ! ;o)

interdit d epique niquer.jpg

Pas dur ! Le tout est de trouver les légumes, tant le domaine est grand ...

patissons.jpg

Suivant les parcelles, on a le matériel ad-hoc à disposition.

cagettes.jpg

Bon, on s'attaque à la courgette, d'abord. 

1. Il faut la trouver, bien cachées sous ses énormes feuilles ...

courgettes.jpg

2. Il faut la couper correctement. On n'arrache pas tout n'importe comment !

dans les courgettes.jpg

3. On la choisit longue. Je préfère. Et on la choisit pas trop grande. Pour l'aïoli, c'est meilleur ... On ramasse quelques fleurs en même temps ... On en fera bon usage ...

courgette longue.jpg

5. Je vous montre les rondes quand même, je sais qu'il y a des adeptes ! ;o)

courgette.jpg

Mes garçons découvrent que ramasser les carottes, c'est un boulot aussi. Allez, un peu de sport, messieurs !

paul, clem et carottes.jpg

Et choisissez-les bien. Les énormes trucs tout tarabiscotés, ça ne présente pas très bien à table ! ;o)

carottes.jpg

Comme la pluie se met à tomber au milieu de notre cueillette, je range mon appareil. Vous ne nous verrez donc pas cueillir les choux-fleurs, les fenouils ......

fenouils.jpg

ni les haricots ...

haricots verts.jpg

... ni même les groseilles ...

groseilles.jpg

Lorsque la pluie s'arrête, nous sommes dans le champs de patates et c'est Clément qui se colle au ramassage.

clem et les pommes de terre.jpg

La récolte est bonne ...

pommes de terre.jpg

Nous ne lavons pas les légumes sur place mais on pourrait ... Tout est prévu pour cela.

Aire de lavage.jpg

Je vous montre maintenant notre repas ? Allez, on commence à parer et à cuire tous nos légumes ... 

carottes crues.jpg

Et il y a du boulot en vue ... ;o)

carottes cuites.jpg

Mais c'est agréable, de préparer des bonnes choses pour les gens que l'on apprécie ...

apéro.jpg

Pour l'apéritif, on prépare des petits croissants feuilletés. Je vous ai déjà parlé de mon rouleau à croissants, cet été ...

croissants 2.jpg

Pour ce dîner, on en fourre certains avec un appareil à pissaladière (oignons fondus à l'huile, anchois, ail, thym, sel et poivre) ...

petits croissants 2.jpg

... et d'autres avec un cheddar un peu affiné ...

croissants 3.jpg

C'est facile à préparer un peu à l'avance, on sert brûlant et c'est délicieux !

petits croissants.jpg

Avec les fleurs de courgettes toutes fraîches ...

fleurs de courgettes 2.jpg

... je prépare une pâte à beignet très légère (75 g de farine, 1 jaune d'oeuf, 12,5 cl de lait, 1 cuillerée à café d'huile d'olive, sel, poivre). Je trempe au dernier moment les fleurs de courgettes dedans ...

fleurs de courgettes.jpg

... et je fais frire ... dans une poêle ... parce que je suis chez ma maman et que je ne retrouve plus sa friteuse ! ;o)

cuissson des fleurs de courgette.jpg

Ça marche bien quand même ... On sale à la sortie de la friture et on sert brûlant. Mieux vaut risquer de se brûler les doigts et la langue que de manger ça froid ! ;o)

beignets de courgette.jpg

Suit le Grand Aïoli ... Tous ces bons légumes ramassés hier, on les cuit à la vapeur, en les gardant bien al dente (rien de pire qu'un aïoli avec des légumes bouillis, détrempés et tout mous ...). Pour le côté pratique, je cuis les légumes dans l'après-midi, en les conservant un peu fermes, donc, et je les laisse en place dans les paniers de cuisson de mes cocottes, bien au frais. Il me reste juste, pendant que l'on prend l'apéro, à remettre le tout à réchauffer doucement ... Facile, non ?

Au menu, donc, que des légumes juste sortis de terre ... Deux jolis chou-fleurs, des petits carottes, des courgettes (des longues, je ne me fais pas aux rondes ! ;o)), des pommes de terre, du fenouil (je n'avais jamais ramassé de fenouil auparavant ...) et des haricots verts cueillis par les blanches mains de Paul et de Philippe ... Je fais aussi cuire des bulots dans une eau bien poivrée, avec un gros bouquet de thym infusé dedans ... Quant à la morue, c'est de la vraie morue salée ... Un aïoli avec du poisson frais, aussi bon soit-il, ça n'a pas de goût ... et surtout, ce n'est plus un aïoli ! ;o) On n'oublie pas les oeufs durs, s'il vous plaît ! ;o)


aIoli.jpg

Pour l'aïoli, la sauce, veux-je dire, rien de plus simple ...

- 2 jaunes d'œufs à température ambiante
- Au moins 4 gousses d'ail frais
- 1 petite pomme de terre cuite
- 20 cl d'huile d'olive
- Sel, Poivre


Vous écrasez l'ail dans un mortier et vous ajoutez les jaunes d'œufs. Vous salez et vous poivrez. Vous montez votre sauce à l'huile d'olive comme une mayonnaise. Si vous n'avez pas la chance d'avoir un gros mortier en marbre, utilisez un bol et montez-la au fouet à main ou au batteur. C'est moins traditionnel mais plus rapide et ça marche très bien aussi ! ;o) Ajoutez ensuite une pomme de terre cuite pelée et bien écrasée à la fourchette de façon à obtenir une crème onctueuse mais ferme et homogène. Réservez au frais en attendant le service.

Si vous êtes nombreux, n'hésitez pas à préparer plein de sauce ... Rien n'est plus triste que de se retrouver devant un plat de haricots ... sans sauce ! ;o)

assiette d'aïoli.jpg 

Normalement, après un aïoli, il reste une place pour le dessert ... ou les desserts, même ... Au programme, donc, une mousse au chocolat et aux groseilles ramassées à Gally ... Je pioche la recette sur Internet. Celle de Marmiton me semble originale et bonne ... Essai transformé, elle est juste divine ... ;o) 

groseilles glacées.jpg

 Je rajoute juste dessus quelques grappes de groseilles glacées au sucre, c'est-à-dire trempées dans du blanc d'oeuf légèrement battu (juste cassé à la fourchette, en fait) puis dans le sucre en poudre. Vous vous y prenez plusieurs heures à l'avance, voire la veille au soir, et vous laissez sécher sur un plateau. C'est juste une tuerie, ce truc-là. Ça croque sous la dent, ça éclate en bouche, c'est divinement acidulé et en plus, c'est très élégant ... What else ? ;o)))

grappe de groseilles.jpg

Mousse au chocolat et aux groseilles ...

mousse groseilles chocolat.jpg

 Ingrédients pour 6 personnes :

- 200 g de chocolat de bonne qualité mais pas trop amer 
- 80 g de beurre mou - 3 oeufs + 1 jaune d'oeuf 
- 10 cl de crème fleurette entière 
- 150 g de groseilles fraîches 
- 50 g de sucre 

Préparation : 

1. Équeutez vos groseilles.

2. Faites fondre le chocolat dans un bain-marie avec le beurre. Ajoutez hors du feu les jaunes d'oeufs (4).

groseilles et chocolat.jpg

3. Montez les 3 blancs qui restent en neige ferme.

4. Montez la crème en chantilly en lui incorporant le sucre à la fin.

5. Dans un grand saladier, incorporez très délicatement les blancs en neige et la crème fouettée au mélange chocolat + beurre + jaunes d'oeufs. Ajoutez enfin, toujours très délicatement, les groseilles.

blancs en neige.jpg

Dressez dans une jolie jatte et placez au réfrigérateur pour trois heures au moins.
plat de mousse.jpg

On termine avec le péché-mignon de Clément, la tarte Tatin. J'aime ça aussi, la Tatin, mais je trouve que la classique à la pomme est souvent un peu trop douce à mon palais ... Là, je tente un essai avec un assortiment de fruits à noyaux ... Des abricots, des nectarines un peu fermes et des prunes rouges ...


Tatin de Fruits à Noyaux ...

Je procède comme pour ma Tatin habituelle. Je dresse mes fruits dans le fond d'un moule à manqué beurré plutôt que je ne les couche ... ;o) C'est joliment coloré, tout ça. On les sert bien, il vont perdre du volume à la cuisson. Je saupoudre de sucre et je dispose dessus de belles noix de beurre (indispensables pour le goût). Je fais caraméliser l'ensemble légèrement sur le gaz ... 

fruits crus.jpg

... puis j'enfourne, le temps que les fruits soient presque cuits. Je ne donne pas de temps de cuisson précis. Tout dépend de la quantité d'eau que vont rendre vos fruits ... Cette eau doit être évaporée lorsque vous coucherez dessus votre pâte ...

fruits cuits 2.jpg

Pour ce qui est de la pâte, j'aime la pâte sablée. Elle répond bien à l'acidité de mes fruits ... Je la fais à la maison, c'est facile (250 g de farine, 125 g de beurre, 1 jaune d'oeuf et un peu de sucre. De la vanille si l'on veut.) et c'est tellement meilleur ! On couche donc une abaisse de pâte sur les fruits presque cuits, on remet au four jusqu'à ce que cette pâte soit dorée et bien cuite. On retourne le tout sur un plat et on sert tiède, avec une belle cuillerée de crème fraîche ... Rien que du simple, rien que du bon !

tatin de fruits à noyaux.jpg

Dans le cas présent, oubliez la crème fraîche et servez avec une cuillerée de mousse au chocolat aux groseilles. Régalez-vous ...

À très vite ! Le prochain billet vous racontera les fameuses Étoiles de Mougins, ces journées gastronomiques qui m'enchantent chaque année un peu plus ... Le programme était génial. Sûr que cela saura vous plaire ! ;o)

46 commentaires:

  1. Encore une fois merci pour la balade....des coins connus pour certains, mais il y a longtemps....ça fait plaisir aussi de voir sous le soleil ce qu'on a parfois vu sous la pluie!....

    RépondreSupprimer
  2. Un plaisir pour les yeux et les papilles!

    Bises,

    Rosa

    RépondreSupprimer
  3. Love your photos and the food is mouth watering. Really love the white horses and love the photo of the Porsche, my favourite car :-)
    Take care Diane

    RépondreSupprimer
  4. Je ne suis pas chez Masterchef, mais tu es largement dans mon top 10 !!! et oui, toujours autant de plaisir à te lire et à découvrir ou "re" notre beau pays ! bonne journée, bon week end et à très bientôt ... biz biz

    RépondreSupprimer
  5. Ah, ca faisait longtemps :)
    C'est drole tu sais, la Cite des Fleurs, j'avais une grand tante qui habitait la-bas, ca m'a fait sourire. Je n'y suis pas retournee depuis l'enfance.

    Et comme l'aioli, avec tout ses beaux legumes, me fait envie!

    Bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
  6. Une belle balade agrémentée de superbes photos (comme toujours) Il doit faire bon vivre par là-bas!
    merci pour ce chouette partage .
    Bises

    RépondreSupprimer
  7. Encore de bien belles choses que tu nous proposes !!!
    @+++

    RépondreSupprimer
  8. Ahh la camargue, que de souvenirs d'ado .. !!! et ton aïoli .. hummm .. Bref, encore une chouette balade bonheur !!!
    Merciiii
    kiki

    RépondreSupprimer
  9. de superbes vacances semble t-il merci du partage,Je te souhaite un trés bon weekend,
    bises
    Lou

    RépondreSupprimer
  10. C'est toujours un grand plaisir de recevoir votre "alerte" ! Les photos sont magnifiques, les recettes délicieuses, les visites enrichissantes etc etc ... Et en visitant Paris ou Versailles sur votre blog, je me demande comment j'ai pu passer devant autant de choses sans bien les regarder ! (j'ai habité à 10 km de Versailles, mes 30 premières années !)- je vais à Versailles pour les prochaines vacances, je me souviendrais de ce restaurant-ecole !

    RépondreSupprimer
  11. Comme toujours un grand grand plaisir de venir ici !
    de belles, très belles photos (j'ai longtemps habité Versailles et connais le château comme ma poche mais je l'ai redécouvert grâce à toi....)
    des recettes divines...Bravo
    bon weekend et à bientôt !

    RépondreSupprimer
  12. encore une fois il fait bon vivre en votre compagnie dans ces belles balades ;-)
    bizzz

    RépondreSupprimer
  13. super on prolonge les vacances chez toi, il y a du soleil et de beaux paysages... on rêve, on se repose...

    bon weekend

    manue :))

    RépondreSupprimer
  14. Salut Copine!
    j'ai eu le plaisir et l'honneur de déguster tous ces plats, de l'apéritif aux desserts, et je confirme que tout était délicieux!
    J'espère que vous allez bien, que la rentrée s'est bien passé pour tout le monde! Nous avons eu quant à nous un mois de septembre de dingues, mais heureusement on se prépare pour quelques jours en Toscane en amoureux dans une dizaine de jours, puis Bruxelles avec les enfants à la Toussaint (pendant que vous serez à Londres). On s'appelle un de ces soirs pour se raconter un peu la vie? Bises à vous tous
    Jul

    RépondreSupprimer
  15. C'est fou ce que Zoé change en 6 mois. Elle est toujours aussi charmante et en beauté !!
    bisous à vous tous

    RépondreSupprimer
  16. Alors que l'automne s'installe, on se plonge volontiers avec toi ds ce post vacances... Bouhh, les prochaines sont trop loin pour moi :(
    Heureusement tes recettes me redonnent le sourire !
    Jr t'embrasse chère LN

    RépondreSupprimer
  17. Je reconnais quels coins de Paris. Encore une fois, tu nous proposes de belles balades. Et bien,elle a bien grandi Zoé. Je t'embrasse et bonne fin de week-end.

    RépondreSupprimer
  18. Merci pour ce beau résumé de vacances...de belles balades, de la bonne bouffe...que du bonheur

    RépondreSupprimer
  19. Coucou ma belle Hélène!

    Il est trop bien, ce billet. Que de belles vacances en famille, quoi.

    La région provencale me semble tout à fait extra. Et puis, que dire du marché de Saint-Ouen que je souhaite bien voir un de ces jours. J'en rêve.. wouhhh! En tout cas, tu as visé juste dans mes goûts. ;-)

    Je suis en amour avec ce coin de pays de Marie-Antoinette que tu nous présentes si bien. Tout y est beau. Vraiment beau!!

    Tu as su recevoir Juliette et cie avec brio avec des recettes tentantes, comme toujours.

    Je croise les doigts de pouvoir bientôt te jaser au téléphone. Là, je profite de Fiston qui est à la maison qu'un seul jour par mois... ah, le hockey! Il faut s'y faire. Avec tout cela, on fait le tour de la province à chaque semaine, pour le suivre à distance depuis les gradins dans les froides arénas. Pas reposant.

    Y'a que Christine qui peut voyager avec moi, durant les Fêtes. Nos hommes demeurerons au Québec car Marc-Antoine y disputera peut-être un match ou deux avec son équipe comme 'gardien recrue' (Océanic de Rimouski)... Faut oublier les voyages à quatre.

    Vite, vite ton prochain billet. J'adore ce que tu nous racontes. Et puis, j'aime bien y voir évoluer Clément, Paul et Philippe puis les 'z'autres'! ;-))

    À la reparlure et bisous à tous,

    AnneXXX

    RépondreSupprimer
  20. tu étais près de chez moi à Aigues Mortes ( j'habite Montpellier) nous aussi on adore se balader dans cette forteresse
    alors je veux bien ta mousse au chocolat et ta tatin pour ce midi hummmmmmmmm
    bon lundi
    bisous

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour Hélène!
    Ca me rend nostalgique de l'été!j'ai l'impression qu'il est déjà loin derrière nous!Superbe ta tatin qui clôture ton billet et cette mousse au chocolat et groseille...je n'en parle même pas!Passe un bon lundi!

    RépondreSupprimer
  22. Coucou Helene et merci pour ton commentaire chez moi. Comme toujours, en lisant tes articles, j'ai l'eau a la bouche ... Clafoutis pour mon p-dej, ca, c'est ce que je voudrais maintenant !!! hi hi ... alors, pourquoi pas, apres tout, n'est-ce pas ? Bonne semaine et bisous.
    8-)

    RépondreSupprimer
  23. Bonne journée Hélène!
    Ici, en Belgique, il pleut!
    Bises

    RépondreSupprimer
  24. Bon écoute, pour ce qui est du menu, il me va parfaitement. Pour les visites, je connais déjà Aigues Mortes et Anduze. Pour le reste, merci des découvertes, bisous

    RépondreSupprimer
  25. De bien belles images qui donnent envie de s'évader. Pas parti cette année, le jardin qui était bien magnifique et productif au moment des vacances, puis ensuite la routine et quelques travaux dans la maison très prenant, du coup, les vacances à la trappe. Mais tes billets m'enchantent à chaque fois. Bisous

    RépondreSupprimer
  26. Comme d'hab ma chère Hélène on sort fourbu mais heureux par une telle ballade, par un tel condensé de bonne choses à grignoter, à admirer. Les enfants toujours aussi mignons et qui bossent pour déterrer de beaux trésors. Les plats un brin rustique comme j'aime, l'aioli j'en ai fait un ce we chez moi pour fêter un anniv cest trop bon je suis d'accord avec toi. Hum cette mousse et cette tatin. C'est toujours un plaisir que de se promener chez toi partager ta bonne humeur, tes moments de convivialité remplis de chaleur de générosité. J'adore venir voir ce que tu nous as concocté de bons. C'est toujours un régal.

    RépondreSupprimer
  27. Quelle ballade enrichissante. Merci et ces recettes appétissantes. Encore un grand merci pour ce partage. Belle soirée

    RépondreSupprimer
  28. Il va falloir que je prenne des notes en lisant tes articles maintenant ;-) Je retiens ces superbes vitraux si un jour je vais faire un tour à Aigues-Mortes, et cette mousse au chocolat et groseilles, et puis, et puis... :D
    Bises!

    RépondreSupprimer
  29. Il est toujours très agréable de t'accompagner dans tes ballades et culinaires et culturelles.
    Les photos sont magnifiques.
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  30. Tu nous as précédés à Florac où nous allons chaque année faire le marché du mercredi ;o)
    Anduze, nous y étions aussi car c'est une ville où il fait bon flâner.
    Les Cévennes sont belles, comme beaucoup de régions en France. Je ne connais pas (encore) l'endroit où vous étiez mais en montant un peu plus au Nord et à l'Ouest, cela nous parle bien....

    RépondreSupprimer
  31. Eh bien on peut dire que tu ne t'es pas ennuyée pendant ces vacances et que tu t'es régalée. Je connais bc de ces lieux qui me sont très chers. A Noël, je pars en Camargue et tu me redonnes un avant-goût fort sympathique ! Merci pour ce riche partage si bien illustré, bises, Françoise

    RépondreSupprimer
  32. Rooh, du taureau, des cèpes, des cafés plus que gourmands, des ballades dans des coins superbes et pour finir cette cueillette qui me fait rêver plus que tout. Je préfère aussi la tatin à la pâte sablée sauf quand je n'ai pas le temps et que je jette sur mes fruits une pâte feuilletée de mon pâtissier.

    RépondreSupprimer
  33. Quel plaisir de te suivre en balade ! Et puis c'est rigolo de voir comme tes fils changent au fil des billets !
    NB : je suis allée au Chien qui Fume... et lorsque j'ai vu la photode tes beignets de fleurs de courgettes,j'ai eu l'impression d'en sentir le parfum... Maintenant j'ai faim !
    Merci pour toutes ces bonnes idées chère hélène !
    Amitiés d'Isa-Marie

    RépondreSupprimer
  34. Je flashe vraiment sur cette mousse au chocolat et groseille.
    Merci pour cette nouvelle balade.

    RépondreSupprimer
  35. Super promenade en Camargue que j'aime tant et de nouvelles vues de Paris. Tu as quitté Paris quand j'y arrivais. J'allais souvent aux Puces en 1989. Elles ont beaucoup changé. Versailles est à l'opposé de chez moi et j'aimerai y revenir. Les bouchons du week end nous freinent. La laiterie est de toute beauté !
    Bises et bon week end

    RépondreSupprimer
  36. Merci pour cette belle balade et tes superbes photos.
    C'est marrant, j'ai cuisiné pour la première fois des beignets de fleurs de courgette (impossible d'en trouver ici. J'ai donc craqué au petit marché d'Antibes)et moi je me suis servie d'une poêle car pas de friteuse dans l'appart des beaux parents ;-)
    bises
    jojo

    RépondreSupprimer
  37. Grâce à toi, non seulement je me ballade dans le midi que je ne connais pas et en plus j'en partage une des meilleures tables. À cette Tatin, j'aurais bien aimé en goûté un peu.

    RépondreSupprimer
  38. Quel superbe voyage, j'ai adoré et j'ai tout lu au complet! Ça me rappelle mon premier voyage en France, merci beaucoup!

    RépondreSupprimer
  39. Hélène, je sens partout la saveur de France, dans les jolis coins, les tartes, les belles ruelles, je ne sais pas comment m'exprimer pour le dire mais il y quelque chose dans ces photos qui me font rêver à ce pays que j'aime!
    Bisous...
    Paloma

    RépondreSupprimer
  40. Toujours cet immense plaisir de te lire même si je le fais en plusieurs fois..longueur oblige!! Tes vacances étaient vraiment sympa et Paris en été cela doit être top. Bisous Hélène

    RépondreSupprimer
  41. J'ai beaucoup aimé tes photos sur les Trianons que j'ai eu l'occasion de visiter cet été ! Ce sont des endroits superbes !
    Très bonne soirée en ce mercredi,
    Bisous, Doria

    RépondreSupprimer
  42. J'ai adoré ce billet qui m'a fait découvrir Versailles d'un nouvel oeil. Merci Hélène!
    Bises,
    Lou

    RépondreSupprimer
  43. Bizare je n'ai pas reçu cette publication :(
    Mais c'est chose faite puisque je te visite gourmandement et toujours avec des images appétissantes pleine de découvertes
    Bonne journée
    Valérie

    RépondreSupprimer
  44. encore un article bien fourni ! avec Hélène on en a pour son argent !! un seul mot : bravo... des Cevennes à Versailles, Aigues mortes, Anduze, Paris, quel périple gastronomique et photographique ! tous nos compliments pour ce reportage, et ces superbes recettes (coup de coeur pour la tare Tatin)...bonne fin de semaine et de grosses bises

    RépondreSupprimer
  45. Bonjour, ca me fait rêver les photos sont tellement belles !! J'ai l'impression d'être la avec vous. Mais je suis au Québec , complètement dépaysant pour moi !!

    Merci de me faire visiter, voyager .. J'ai beaucoup aimer, vraiment wow !

    Vos repas semblent toujours exquis ♥

    Du bonbon et du bonheur ♥♥

    Sylvie :)

    RépondreSupprimer
  46. Merci. Sylvie pour tous ces compliments ! '0) Au plaisir de vous relire par ici ...

    RépondreSupprimer