23 mars 2013

Vacances Romaines ... en passant par Pise ... et Quatre Recettes très Italiennes ...



Mosaïque Rome 1.jpg

Vacances Romaines, la Dolce Vita, To Rome with Love, pour n'en citer que trois ... Tous ces films tournés à Rome ont fini par me donner envie d'aller découvrir la Ville Éternelle par moi-même ... Bien m'en a pris. J'ai adoré. À mon tour de vous montrer un peu, si vous ne connaissez pas déjà, quelques coins découverts au hasard de nos promenades ... Nous étions partis pour cinq jours ... Nous aurions pu y passer dix ... ou quinze ... ou encore bien plus, tant il y a de choses à voir, tant la ville est si délicieusement attachante ... Allez, en route ! Il nous faudra plus d'un billet pour faire le tour de notre périple mais cela en vaut bien la peine ... Quelques recettes viendront ponctuer, ça et là, les balades, bien sûr ! ;o)

Roma, vespa e caffè.jpg

C'est en serrant un peu les fesses que nous prenons donc la route un dimanche matin ... sous la neige.

autoroute.jpg

Et quand je dis sous la neige ...

aire de beausoleil.jpg

... c'est vraiment sous la neige. Un petit arrêt sur l'aire de Beausoleil pour prendre un café avant de passer la frontière ...

petit déjeuner.jpg

... et nous reprenons la route, pourtant toute proche du bord de mer, dans une véritable tempête !

italie.jpg

Résultat : On s'arrête sur toutes les aires d'autoroute que l'on croise et j'en profite évidemment ...

corzetti.jpg

... pour faire tout un tas d'achats de première nécessité ! Vous commencez à me connaître, cela ne vous étonnera pas !

cucina italiana.jpg

Le truc sympa, après, c'est que j'ai de la lecture.

spaghetti cacio e pepe.jpg

Et quelle lecture ! ;o)

gnudi.jpg

Après un arrêt-déjeuner assez glacial à Carrare, au pied des montagnes enneigées, on fait un petit crochet par Pise. J'en ai alors un souvenir moyen mais Paul rêve de voir la tour. Pas difficile et ... Oh merveille ! ... il fait un temps splendide en entrant dans la ville. On traverse le fleuve Arno ...

arrivée à Pise.jpg

Il a dû pleuvoir il n'y a pas si longtemps, le sol est encore trempé, mais il fait plutôt doux ... Cela dit, avec ce joli ciel bleu, la cathédrale et le baptistère ont belle allure. La Piazza del Duomo, autrefois Piazza dei Miracoli, est aujourd'hui classée au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Pise 1.jpg

Et pas sans raisons ! ;o)

la place des miracles.jpg

Le Duomo, de style Roman Pisan, date du XIème siècle. Il est recouvert de marbre vert et blanc.

le duomo.jpg

 Le Baptistère, cet édifice arrondi qui se trouve à gauche du Duomo, mesure 110 m de circonférence. Le dôme qui le recouvre fait 55 mètres de haut. C'est le plus grand baptistère d'Italie.

le baptistère.jpg

Quant à la Tour ... Eh bien elle me surprend agréablement !  Pour y être venue l'été de mes 18 ans, je dois dire que le souvenir qu'elle m'avait laissé était loin d'être impérissable. Plutôt sale, sans grand intérêt ... Elle est aujourd'hui toute blanche ...

Pise 6.jpg

... mais que l'on se rassure, toujours aussi penchée ! ;o)

Pise 9.jpg

On fait les quelques photos-souvenirs d'usage ...

Pise 3.jpg

Chacun veut son cliché ...

Pise 4.jpg

Forcément ! ;o)

Pise 2.jpg

On se dégourdit les jambes un moment ...

pise 7.jpg

L'endroit est vraiment joli.

Pise louve.jpg

Mais la route est encore longue jusqu'à Rome !

bar duomo.jpg

En retournant à la voiture ...

panetteria.jpg

... nous voilà mis en appétit !

pains Pise.jpg

J'ai toujours aimé la cuisine italienne.

pizzeria pise.jpg

On la pratique beaucoup à la maison, déjà mais je sens que je vais prendre un plaisir fou à découvrir des choses que je ne connais pas ...

pizza pise.jpg

On traverse par hasard ... heureux hasard ! ... la Piazza dei Cavalieri. Que de beaux édifices, sur cette place ! L'église San Stefano, par exemple, construite par l'architecte Giorgio Vasari en 1565. La façade, en marbre blanc de Carrare, fut dessinée par Don Giovanni de Médicis, fils naturel de Cosme 1er.

église Pise.jpg

Ce bâtiment-là, c'est la Palazzio dell'Orologio. Il date du tout début du 17 ème siècle. C'est en fait la réunion de deux édifices, l'ancien palais médiéval du Capitaine du peuple et la Torre della Fame.

bâtiment Pise 1.jpg

Le tiers supérieur de l'édifice montre encore des traces de très belles fresques.

frsques pise.jpg

Cosme Ier, le voilà, justement, planté fièrement devant le Palazzo della Carovana depuis 1596. L'auteur de la statue est le sculpteur Pietro Francavilla ... Notez que son pied droit est posé sur un dauphin, symbole de sa domination sur les mers ...

bâtiment pise 2.jpg

Le Palazzo della Carovana fut construit lui aussi par Vasari entre 1562 et 1564. Sa façade, réalisée suivant la technique  du "sgraffito", est ornée d'un revêtement de mortier sur lequel un dessin est gravé. Les motifs blancs sur le fond gris foncé représentent les signes du zodiaque et les vertus civiles, religieuses et militaires du Grand Duc. Tout en haut, les bustes des Grands-Ducs de Toscane sont logés dans des niches sous les fenêtres du dernier étage.

Siège de l'ordre des chevaliers de San Stefano en 1564, il est depuis 1847 le siège de la Scuola Normale Superiore de Pisa, qui a quand même donné trois prix Nobel à l'Italie ainsi que plusieurs présidents de la République ! À noter que cette école fut créée par Napoléon ... une annexe de l'École Normale de Paris ...

palazzo della carovana.jpg

Fin de la promenade à Pise ... Il faudra vraiment revenir.

belle façade Pise.jpg

De toute façon, la Toscane regorge de villes merveilleuses ...

médaillon.jpg

On arrive, pas très tôt, à Rome. Merci le GPS, on ne tourne qu'une bonne demi-heure pour trouver notre chemin ! ;o))) Notre hôtel n'est pas très loin de la gare, juste à côté de la station de métro Castro Prétorio ... Un bel immeuble bien rénové. Dans le fond du passage qui mène à l'hôtel, une imposante statue ... Nous voilà, avant même que d'avoir posé nos valises, dans l'ambiance romaine ...

fontaine dolomiti.jpg

L'immeuble comporte en fait plusieurs petits hôtels, desservis par ce bel escalier. Le nôtre est l'hôtel Dolomiti. Il est tenu par une famille bien sympathique, qui parle parfaitement anglais de surcroît ...

escalier de l'hôtel.jpg

On nous installe très vite dans deux chambres de l'hôtel ... du deuxième étage, l'hôtel Lachea, qui appartient aux mêmes gens. En fait, cela fait presque pension de famille ... En tout cas, c'est refait à neuf, la literie est bonne et il y a du marbre partout ... ;o)

entrée hôtel 1.jpg

Le propriétaire nous conseille, pour dîner vite et bien, une osteria juste à côté de l'hôtel ... De fait, il a raison, l'endroit est typique ! Deux vieux messieurs ceints de grands tabliers nous accueillent dans une salle étonnante. On est un peu hors du temps ... Rien ne semble avoir bougé depuis quelques dizaines d'années ...

taverne la reatina.jpg

Pour un peu, on se sentirait presque en famille ...

huiles d'olive.jpg

L'un des deux messieurs dépose devant nous, sans manières, une bouteille de vin rouge, une corbeille de pain (rarement demandée mais toujours plutôt imposée ... et payante ... à Rome ! ;o) ) Bref, pas grave, on ouvre le vin avec une certaine appréhension et, oh surprise !, nous voilà face à un vin fruité, tout léger et plutôt délicieux ! De quoi bien commencer nos vacances !

la reatina.jpg

On fait simple en commandant des pâtes all'amatriciana ... C'est très romain, paraît-il ! ;o) Et puis c'est vraiment bon, en plus ! Ensuite, comme nous sommes tous bien fatigués et qu'on a passé une bonne soirée, on paye sans vraiment regarder la note, gribouillée sur un bout de papier, passée devant nos yeux à la vitesse de l'éclair et, à mon sens, certainement "un peu" forcée. Bon, pour cette fois-ci, on laisse passer mais dès demain, nous serons quand même un peu plus vigilants !

pâtes à la Reatina.jpg

Une très bonne nuit plus tard, nous voilà réveillés ... et sous une pluie battante, malheureusement. On nous prévoit des éclaircies dans la journée. Espérons que les services météo italiens sont fiables ! ;o)

Hotel dolomiti.jpg

Bon, quoiqu'il en soit, on est fin prêts ! ;o)

GUides rome.jpg

Le petit déjeuner inclus dans le prix de la chambre est simple mais convenable ... si l'on laisse de côté les tranches de fromage sous plastique ! ;o) Le café américain de l'image est un pur jus de chaussettes mais on peut commander à la dame qui nous sert un excellent expresso ou, pour les amateurs, un cappuccino.

petit déjeuner rome 1.jpg

Départ sous la pluie, donc, comme je viens de vous le dire.

grille sous la pluie.jpg

Premier arrêt à moins de 100 mètres de l'hôtel, pour un premier point cartes. Au Gran Caffè Giuliani ... Pas facile de sortir les guides sous une pluie implacablement ... mouillante ! ;o)

grancafffè.jpg

La vitrine de pâtisseries aux accents siciliens nous accroche et la foule qui se presse au comptoir pour avaler à toute vitesse un expresso très serré nous laisse présager une expérience intéressante à tous les niveaux.

cannoli.jpg

On entre, on paye à la caisse de façon anticipée et on commande au comptoir.

on attend les cafés.jpg

En attendant d'être servi, ce qui prend quelques secondes tout au plus, je reluque les vitrines remplies de choses appétissantes ... Un tramezzino à la mortadelle juste après le petit déjeuner, ce serait un peu excessif, malgré tout ... ;o)

tramezzini.jpg

Les cafés arrivent, bien alignés sur le comptoir ...

caffècaffè.jpg

Bon, je vous le dis tout de suite, on ne résiste pas aux cannoli, ces rouleaux de pâte frite remplis d'une ricotta sucrée ... Juste une tuerie, surtout ceux-ci ... Je vous en avais donné la recette une fois. Par ici ... Cela dit, ceux-là sont plus fins. Bien que cela me fasse beaucoup de mal, je dois l'avouer ! ;o))) On en partage un entre nous cinq, juste assez pour nous donner le goût ...

café et cannoli.jpg

On bifurque sur la droite pour aller sur la Piazza della Repubblica ...

Piazza della Republica.jpg

Un bel endroit. Le premier d'une longue liste ... La Piazza della Repubblica est une place semi-circulaire, au sommet de la colline du Viminale. On l'appelait avant la Piazza dell'Esedra, d'après le grand exèdre des thermes de Dioclétien, qui donne sa forme à la place. Les portiques autour de la place ont été construits en 1887 par Gaetano Koch, pour rappeler les anciens bâtiments du site antique.

place d ela République.jpg

La fontaine des Naïades (Fontana delle Naïadi), au centre de la place, est une belle fontaine "moderne" construite en 1885 d'après le projet d’Alessandro Guerrieri. Elle remplaça la Fontaine Acqua Pia, alimentée par le vieil Aqueduc de Acqua Marcia et inaugurée par le Pape Pie IX. Sa structure initiale était simple, une série de vasques circulaires autour desquelles furent placés quatre lions en gypse, pour l’agrémenter à l’occasion de la visite officielle de l’empereur de Prusse Guillaume II. En 1901, le sculpteur sicilien Mario Rutelli réalisa quatre sujets en bronze composés chacun d’une Nymphe d’eau et d’un animal, en remplacement des lions :

statue place de la république.jpg

Trois Naïades, nymphe d’eau douce et une Néréide, nymphe de la mer. Chacune des nymphes chevauche un animal symbole de son milieu. La Naïade des Océans (ou Néréide) chevauche un cheval fougueux qui symbolise la mer, la Naïade des Lacs enlace un cygne, la Naïade des Eaux Souterraines est allongée sur un dragon. Quant à la Naïade des Fleuves, on la trouve sur une espèce de grand serpent qui symbolise le cours des rivières. Le spectacle de ces quatre Naïades nues et dans des poses pas très "correctes" fit scandale à l’époque et pendant un certain temps on les dissimula derrière des barrières. En 1911, Rutelli ajouta au milieu des nymphes le dieu Glauco, protecteur des ports, qui tient à la main un dauphin de la bouche duquel jaillit le jet d’eau principal et symbolise le triomphe de l’homme sur les forces de la nature.

fontaine place d ela République.jpg

En face des portiques, de l'autre côté de la place, la basilique Sainte Marie des Anges et des Martyres est installée là où se trouvaient les bains des thermes. Elle fut commandée par le Pape Pie IV. L'architecte, qui n'était autre que Michel-Ange, utilisa le caldarium (salle des eaux chaudes), le tepidarium (la salle des eaux tièdes) et surtout l'imposant Frigidarium (salle des eaux froides) dans son plan en croix grecque.


basilica santa maria degli angeli .jpg

Le transept est installé dans la grande salle des thermes qui conserve huit colonnes monolithes antiques de granit rouge. 

basilique.jpg

La basilique est dédiée aux martyrs chrétiens, censés avoir construits les thermes de Dioclétien.

joseph.jpg

Marie.jpg

Sainte-Marie-des-Anges fut entre 1870 et 1946 l'église officielle du Royaume d'Italie.


anno 1935.jpg

 Aujourd'hui, la République Italienne l'utilise encore pour des cérémonies nationales.

basilique d ela place de la république.jpg

Sur le sol de la basilique, on peut voir une longue ligne méridienne, sorte de cadran solaire. Installée ici vers 1700 à la demande du pape Clément XI qui voulait pouvoir déterminer de façon certaine la date exacte de Pâques par Francesco Bianchini, astronome et mathématicien, la ligne est matérialisée par une lame de bronze longue de 45 mètres, sertie entre des dalles de marbre jaune.


méridienne.jpg

Ressortons de la basilique, nous ne sommes qu'au début de nos découvertes et nous avons des fourmis dans les jambes ... ;o) Par chance, la pluie vient de cesser. Je vais pouvoir ressortir guides et plans, avec lesquels la pluie ne faisait pas bon ménage ... Et puis peut-être même en racheter quelques-uns, dans notre arrêt suivant, une très, très belle librairie au 225-254 de la via Nazionale.

librairie IBS.jpg

N'ayant pas l'italien très "fluent", comme disent nos amis anglo-saxons, hormis en ce qui concerne l'italien culinaire qui n'a plus guère de secrets pour moi, je ne ressors pas trop lourdement chargée ! Je sais être raisonnable, surtout quand il va falloir coltiner nos achats pendant encore 10 heures, au bas mot ! ;o)

risotti.jpg

Ce qui nous permet de reprendre tranquillement notre route, toujours le long de la via Nazionale, qui nous offre quelques jolies découvertes, comme ce bâtiment-là ...

palais italien 1.jpg

... en cours de restauration ...

dentelles de pierre.jpg

... qui nous laisse entrevoir quelques merveilles !

plafond.jpg

On découvre des petites ruelles mignonnes.

cul de sac.jpg

On passe sous les porches aux portes entrouvertes ... Je glisse un oeil dans la loge du concierge ...

courette 1.jpg

La voie est libre, on peut passer et découvrir, derrière cette belle grille ...

courette 3.jpg

... une arrière-cour étonnante. Pour un peu, on se croirait à Lyon dans les traboules du vieux quartier de Saint-Jean ...

courette 2.jpg

Le rez-de-chaussée diffère un peu, cependant.

courette 4.jpg

Ici, nous sommes vraiment en Italie.

courette 5.jpg

Une chose est sûre, il ne faut pas hésiter à pousser les portails, franchir les porches d'un air décidé ... sous peine de louper de bien jolis spectacles !

entrée de palais.jpg

Nous arrivons sur une place où des tentes abritant des caméras attirent notre attention ...

journalistes piazza del viminale.jpg

Nous sommes en fait devant le Palazzo del Viminale, siège depuis 1925 du ministère de l'Intérieur Italien.

viminale 2.jpg

Autant dire qu'il est bien gardé ... et qu'en cette période post-électorale dans le pays, il est bien surveillé aussi ... par les journalistes locaux ! À noter la jolie fontaine ...

fontaine du viminale.jpg

On poursuit la promenade dans le quartier que l'on appelle Les Monti ... parce que sur les 7 collines de Rome, il en regroupe 4. De ce fait, les rues sont bien en pentes et les mollets non habitués crient à la torture assez vite ! ;o)

bonnes soeurs.jpg

Le long de la rue des Quatre Fontaines, voici le palais Albani del Drago ... Entrons dans l'immense cour intérieure.

palais quatre fontaines.jpg

Le bâtiment d'origine date du XVIème siècle, construit en 1587 d'après les plans de l'architecte du pape Sixte V, Domenico Fontana. La rue des Quatre Fontaines s'appelait alors la Via Felice ...

fontaine palais rue des quatre fontaines.jpg

En 1588, la construction des fameuses fontaines commença. La rue changea de nom.

palais rue des quatre fontaines.jpg

Un peu plus tard, lorsqu'il devint la propriété de la famille Albany, il fut remanié par l'architecte Alessandro Specchi et prit l'aspect qu'on lui connaît aujourd'hui.

palais quatre fontaines 2.jpg

Le palais fut ensuite vendu à la reine Marie-Christine d'Espagne, épouse de Ferdinand VII, pour devenir finalement la propriété de son gendre, le Prince Fillipo Massimiliano Del Drago, d'où son nom ... CQFD ! ;o)

entrée palais des quatre fontaines.jpg

Et ça vaut le coup d'entrer, je peux vous l'assurer !

palazzo albani del drago.jpg

Un des pans du palais donne sur la place des Quatre Fontaines, donc ...

place des quatre fontaines.jpg

Amusant aménagement ... Quatre fontaines plutôt monumentales, à chaque coin de la petite place. Il y a deux statues masculines et deux autres féminines ...

quatrième fontaine.jpg

Celle-là représente le fleuve Arno.

l'arno.jpg

 Celle-ci, c'est Diane, alanguie au bord de l'eau ... Prenez garde à ne pas vous faire écraser en voulant la prendre en photo ... Le Romain en voiture est un grand malade ... Sans rire !

une fontaine.jpg

La plus jolie, je trouve, c'est celle-ci ... Je vous présente Junon ...

deux fontaines.jpg

Mais celle-là n'est pas mal non plus ... Le Tibre avec, rajoutée au XXème siècle, une louve ...

une fontaine.jpg

Tout contre l'une des statues, dans la Via del Quirinale, voici l'église baroque Saint-Charles-des-Quatre-Fontaines, construite par Francesco Borromini pour un petit couvent d'un ordre espagnol, les Trinitaires déchaux (ou déchaussés). Il commence la construction de l'église en 1638 et n'achève sa façade qu'en 1667, l'année de sa mort. En italien, on appelle souvent l'église San Carlino.

église quatre fontaines rome.jpg

Entrez sans hésiter dans l'église mais faites bien attention : Elle ferme à midi. Les gardiens d'église sont plutôt intraitables, à Rome ! L'appel de la pasta, sans doute ... ;o)

église san carlino.jpg

 Elle est étonnante, cette église. Un espace minuscule, et pour pallier au manque de surface, un plan elliptique où se conjuguent le plan en croix grecque et l'octogone, pour donner l'illusion d'un grand espace.

petite église de la place des quatre fontaines.jpg

Sa coupole est remarquable. Elle mesure 25,80 m sur 16,25 m et comporte un ornement complexe de caissons. Le Saint-Esprit plane au-dessus de nos têtes ...

saint esprit quatre fontaines.jpg

On quitte la Via delle Quattro Fontane ...

rue des quatre fontaines.jpg

... et on continue la via del Quirinale, en laissant sur la droite la petite via dei Giardini, qui nous prouve encore une fois, des fois que nos jambes ne nous en auraient pas avertis, que l'on est sur un territoire de collines ...

ruelle qui descend 2.jpg

Pas de bêtises, la police veille. Il faut dire que nous longeons le palais du Quirinal ...

Au début prévu pour être la résidence d'été des papes (1583), il est  utilisé par Napoléon Ier après l'annexion des États Pontificaux en 1809. Il en fait son palais impérial dans la ville.

À la chute du premier Empire, le pape y retrouve sa résidence. Pie VII sera le dernier à l'occuper. Son successeur, Léon XII, s'installera lui au Vatican.

En 1870, quand Rome est annexée au Royaume d'Italie, le Palais du Quirinal devient la résidence officielle des Rois d'Italie, et ce jusqu'en 1846.

Depuis 1948, c'est la résidence officielle ... et le lieu de travail ... du Président de la République italienne.

polizia.jpg

Et il y est bien gardé ! ;o)

garde présidentielle.jpg

En face du palais, qui est absolument gigantesque, se trouve une église intéressante.

église sant'andrea del quirinale.jpg

C'est Sant'Andrea al Quirinale ...

chiesa sant'andrea del quirinale.jpg

Encore un édifice baroque, construit cette fois-ci par Gian Lorenzo Bernini, dit Le Bernin, dont on raconte qu'il fut en perpétuelle compétition avec son contemporain Borromini, dont je vous parlais il y a quelques instants ... Elle date de la seconde moitié du XVIIème siècle et fut construite pour être l'oratoire du noviciat des Jésuites. Le plan de l'église est lui aussi elliptique, avec, pour pallier au manque de profondeur, l'entrée et le maître-autel placés dans l'axe le plus court de l'église. L'effet en entrant est saisissant ! Pareil, l'église ferme à midi et nous nous faisons éjecter pas manu militari mais très fermement, sans aucun doute ...

san't andrea del quirinale.jpg

Tout au bout de la rue, voici une place qui fait une jolie trouée dans le paysage ... En son centre, un des obélisques qui se trouvaient à l'entrée du Mausolée d'Auguste. C'est le pape Pie VI qui le fit réériger ici en 1782, sur une fontaine décorée de deux statues monumentales représentant les Dioscures Castor et Pollux.

devant palais présidentiel 2.jpg

À ce stade de la promenade, en plein milieu de la journée, le ciel est bleu mais on ne sait pas bien s'il ne va pas nous retomber sur la tête.

devant le palais présidentiel.jpg

On ne s'attarde donc pas trop devant l'entrée du Palais du Quirinal ...

palais présidentiel.jpg

Par contre, la vue que l'on a d'ici sur les toits en terrasses alentour est superbe et je reste plantée là un moment ...
toits depuis le pllais du quirinale.jpg

Les autres descendent les grands escaliers.

escaliers le long du palais du quirinale.jpg

... qui mènent tout droit ... ou presque ... jusqu'à la fontaine de Trevi.

escaliers vers la fontaine de Trevi.jpg

Bon, je finis par les descendre aussi, rassurez-vous ! ;o))

marche quirinal.jpg

Les petites ruelles s'enchaînent ...

vicolo scanderbeg.jpg

Toutes assez charmantes ...

vicolo del babuccio.jpg

... et l'on arrive enfin là où les pas de tout visiteur doivent arriver à un moment à Rome ... Devant, donc ...

église devant la fontaine de trevi.jpg

 ... une fameuse fontaine ! Colossale fontaine, même, en forme d'arc de triomphe, surmontée du blason du pape Clément XII ...

trvi 3.jpg

Comme nous sommes en février, il y a moins de monde que ça à quoi je m'attendais. Tant mieux parce qu'elle est juste splendide, la fontaine de Trevi.

trevi 1.jpg

Un peu d'histoire ? Commandée en 1732 par le pape Clément XII à Niccolo Salvi pour remplacer un bien plus modeste bassin, la fontaine est achevée en 1762 par Niccolo Pannini. Elle est appuyée contre le palais Poli et sa masse écrase totalement la petite place sur laquelle elle est installée.  Elle est enfin alimentée en eau par l'aqueduc de l'Aqua Virgo, construit en 19 av. J.-C. par Marcus Vipsanius Agrippa.

trevi 4.jpg

La tradition, c'est d'y jeter une pièce par-dessus son épaule. On dit que grâce à cela, on peut avoir la certitude que l'on reviendra à Rome un jour. Mignonne tradition, très lucrative, surtout, puisque sont ainsi récupérés près d'un million d'euros par an, que l'on partage entre plusieurs oeuvres charitables ...

trevi et paulo.jpg

Juste une dernière anecdote ... À droite se trouve un rocher surnommé l'Œuf, placé là par l'architecte pour bloquer la vue depuis la boutique d'un commerçant qui avait été peu aimable avec lui pendant la construction de la fontaine ! ;o)

trevi vase.jpg

Bon, on ne peut rester là éternellement ... On tourne un peu dans le quartier ... On s'engage dans une minuscule ruelle ...

ruelle trevi.jpg

En voyant cette étroite terrasse, les estomacs commencent à crier famine ...

trattoria près de la fontaine.jpg

Un joli palais plus loin ... le palazzo Carpegna, un beau bâtiment dont l'architecte fut Borromini ...

palais Carpegna, borromini.jpg

... on arrive fort à propos devant une adresse que j'avais repéré dans mon guide avant même que de partir de Cannes ... Son nom ? Assagi d'Autore ... Via de Lucchesi 28 ...

devant assagi d'autore.jpg

Notre guide fétiche, au moins au cours de ce voyage, en dit beaucoup de bien. Nous lui faisons confiance ...

assagi d'autore 1.jpg

C'est celui-là, le guide en question. Extra !

rome à petits prix.jpg

La petite salle du restaurant est pleine mais on nous conduit dans une arrière-salle encore plus agréable.

assagi d'autore salle 2.jpg

En attendant que la serveuse s'occupe de nous, on peut feuilleter quelques ouvrages ...

assagi d'autore.jpg

Le principe de l'endroit est de prendre une assiette et de la remplir de tout ce que l'on peut en choisissant parmi les nombreux plats d'un buffet bien achalandé.

assagi d'autore buffet 1.jpg

Du froid, du chaud, du cru, du cuit, de la viande, des légumes, des pâtes, bien sûr, pas mal de gratins et quelques plats du jour en plus, dont vous pouvez avoir une idée en regardant la carte du jour ... Le rôti de porc servi dans une sauce veloutée aux petits pois est un vrai régal. Les pâtes aussi, qu'elles soient fusilli alla boscaiola al forno ou fusilli speck e funghi ...

assagi d'autore menu 2.jpg

Allez, je vous laisse vous servir. La seule chose que vous devez savoir, c'est que pour 10€, vous pouvez faire un passage au buffet, en remplissant votre - grande - assiette autant que vous le souhaitez, et le pouvez. Un second passage ne vous coûtera que 5€ de plus ...

buffet assagi d'autore.jpg

Mais rassurez-vous, normalement, un passage suffit, et même mes garçons en conviennent aujourd'hui ! ;o)
Voilà une assiette, par exemple ... Pas la mienne, cela dit ... Mais appétissante quand même, avec plutôt des plats froids, types frittatas aux légumes, salades de pâtes, crudités ...

assgi d'autore 2.jpg

La mienne, elle est là ... Que je vous explique ...  Il y a dedans ... un exquis gratin de fenouil avec une sauce légère au fromage, ainsi qu'un gratin de brocoli ... et puis de divines pâtes fusilli à la tomate avec du jambon cru et des haricots rouges .... d'autres, des penne rigate, légèrement tomatées et garnies d'un mélange de saucisse, de champignons et de petits pois ... ces deux plats de pâtes sont saupoudrés de chapelure et parmesan puis passés au four pour gratiner un peu ... Des aubergines, des tomates et des courgettes gratinées au four, façon petits farcis, juste couvertes d'un mélange de chapelure et de fromage. Sans doute un pecorino râpé ... Il y a aussi quelques dés de pommes de terre sautées au romarin ...  Je ne résiste jamais au romarin ... Une belle tranche de longe de porc  arrosée de velouté aux petits pois ... Et puis de la roquette, pour la verdure et pour son goût piquant ... Alors, vous goûtez ? ;o)

mon assiette.jpg

Pour le dessert, il y a l'embarras du choix ...

torte.jpg

Les garçons succombent aux charmes d'un mini-tiramisu excellent. Quant à nous, les trois plus vieux, on se partage une part de Caprese mandorle-cioccolato ... Juste une tuerie, devant laquelle je me verrais bien ... toute seule ! ;o)

torta caprese.jpg

En sortant de là, on continue un peu la rue et l'on se retrouve vite sur une jolie place toute simple, la Piazza della Pilotta ...

piazza della pilotta.jpg

Une jolie architecture très italienne ...

ruelle piazza della pilotta.jpg

On remonte la rue jusqu'aux marchés de Trajan. On entre ici dans le coeur antique de la ville ...

marché de trajan.jpg

Malheureusement, le musée des forums impériaux est fermé le lundi ... Une raison de plus pour revenir à Rome ...

marché de trajan 2.jpg

Sur notre droite, on aperçoit le bas de la colonne de Trajan. On se dirige vers elle, forcément. On est toujours un peu paumés, le premier jour, dans des grandes villes que l'on ne connaît pas ...Alors quand on trouve un point de repère, on se précipite dessus, forcément ! ;o)

animation.jpg

Elle est impressionnante, cette colonne !

foro di trajano 2.jpg

Haute de 29,78 mètres, elle est constituée de 17 blocs de marbre blanc. Dans le soubassement de 10 mètres, une porte menait à la basilique et un escalier en escargot conduisait en haut de la tour. Toujours dans le soubassement, on a paraît-il retrouvé une petite chambre contenant les cendres de Trajan dans une urne d'or ... Sa tombe, donc ...

Une inscription à la base de la tour indique que la hauteur de cette dernière correspond à la hauteur du col qu'il fallut couper, ente la colline du Quirinal et celle du Capitole, pour créer le forum.

pied de colonne.jpg

Il est superbe, ce forum de Trajan. Il fut commencé en l'an 107 après JC, année du triomphe de Trajan sur les Daces, et fut terminé en 112 après JC. 300 mètres de long sur 185 mètres de large. S'y poursuit encore une grosse campagne de fouilles, dont le but serait surtout de lui rendre son unité, après qu'il ait été un peu disloqué par les gigantesques travaux d'urbanisation de Mussolini.

foro trajano 1.jpg

Le fond de cette immense place était occupée par une basilique, la Basilica Ulpa, du nom complet de l'empereur qui était en fait Marc Ulpio Trajanus. Elle mesurait 170 X 60 mètres, ce qui en fait la plus grande basilique jamais édifiée à Rome. À l'intérieur, 5 nefs divisées par 4 rangées de colonnes ... Gigantesque !

forum 1.jpg

Le marché de Trajan était composé d'environ 150 boutiques. Ce sont leurs restes, plutôt bien conservés, que vous voyez ici ...

foro trajano last.jpg

C'est que le forum était le vrai coeur de la ville ...

foro trajano 7.jpg

... la place publique où les citoyens se retrouvaient traiter des affaires publiques, marchander, se détendre avec ses amis en discutant autour d'un verre ou d'un repas dans l'une des nombreuses tavernes ...

foro trajano 6.jpg

Le centre de la vie sociale, en fait ...

arcades.jpg

Un endroit de première importance, donc.

foro trajano 5.jpg

Le forum de Trajan ne fut pas le premier forum construit. Avant lui, César et Auguste s'étaient déjà attelés à la tâche ... Mais les empereurs étaient ambitieux et voulaient toujours faire mieux que leurs prédécesseurs ... C'est important pour l'être humain de laisser sa trace, non ? ;o)

colonne et forum de trajan.jpg

De l'autre côté du grand boulevard dont je vous parlait tout à l'heure, voilà le monument consacré à  Victor Emmanuel II, qui fut le roi de l'Italie unifiée ... Il régna de 1861 à sa mort, en 1878. Le monument fut érigé après sa mort, en 1885.

monument victor emmanuel 2.jpg

Sa construction fut l'objet de controverses puisqu'il fallut détruire tout un quartier médiéval accroché aux pentes du Capitole pour ériger det édifice tout blanc que certains Romains n'hésitent pas à qualifier de "machine à écrire", de "ratelier"ou même de "lavabo" ! ;o)

VE 1.jpg

En tout cas, il est impressionnant, ce géant de marbre blanc. En son centre brûle la flamme du soldat inconnu, sur l'autel de la patrie ...

VE 3.jpg

Le résultat n'est pas si mal, honnêtement.

VE 4.jpg

Je rapporte pour les copines trois belles paires de fesses musclées ! Comme petit cadeau, c'est mieux que le traditionnel panettone, non ? ;o)))

postérieurs.jpg

Au pied des escaliers du Vittoriano, comme on l'appelle ici, la Piazza de Venezia ... A notre droite, lorsque nous sommes en haut des marches, le palais où vécut jusqu'à sa mort Laeticia Bonaparte après la seconde abdication de son fils, Napoléon Ier.

piazza venezzia 1.jpg

En face, la Palazzio di Venezia, dont le pape Paul II ordonna la construction en 1455. Le palais servit de résidence aux papes qui suivirent jusqu'en 1564, avant de devenir la résidence des ambassadeurs de Venise. Elle passa ensuite aux mains de l'Autriche de 1797 à 1916, puis fut le siège du gouvernement fasciste. C'est du balcon du Palais que Mussolini s'adressait aux foules.

palazzo di venezia.jpg

Contournons le Vittoriano. Dans le monument, une exposition sur ce grand monsieur du cinéma italien que fut Alberto Sordi ...

alberto sordi.jpg

Nous voilà sur la petite place d'Ara Coeli. Devant la insula dell'Ara Coeli, plus exactement ... Un exemple typique de l’urbanisme de la Rome impériale (IIème siècle avant J.C), composé à l'époque de plusieurs "blocs" de petits immeubles de 3 à 5 étages ... Une "cité" de chez nous, en fait, bien pratique pour pallier à la surpopulation de Rome. Celle-ci pouvait, paraît-il, accueillir environ 380 locataires. Le rez de chaussée accueillait tavernes et commerces divers ...

insula dell'ara coeli.jpg

En plus des bâtiments, il reste quelques jolies fresques, visibles de la rue.

fresque piazza del ara coeli.jpg

Depuis la place dell'Ara Coeli, voici les 124 marches des escaliers de la Scalinata d'Ara Coeli ... On dit que si l'on monte les marches à genoux, nos péchés seront pardonnés ... Pas essayé, car plus en état ... Même pas entrée dans l'église tout en haut, qui paraissait toute simple et est en fait, paraît-il, somptueuse ... Bon, eh bien ce sera pour la prochaine fois.

capitole 2.jpg

Juste un peu  plus loin, voici la Cordonata Capitolina, un escalier en pente douce par lequel on monte au sommet du Capitole, la plus petite des sept collines de Rome mais pas la moins importante ! Ici se trouvait le centre politique et religieux de la Cité.

SPQR.jpg

Conçue en grande partie par Michel-Ange, la place du Capitole est considérée comme l'une des plus belles places de Rome. On trouvait en son milieu une célèbre statue équestre de Marc-Aurèle, aujourd'hui remplacée par une copie. L'original se trouve dans le musée d'à côté.

marc aurèle.jpg

Le bâtiment que vous voyez là est la mairie de Rome, installée dans ce qui fut dans la Rome impériale le palais des Sénateurs, construit lui-même sur l'ancien tabularium, c'est-à-dire là où l'on gardait les archives de l'État Romain.

capitole.jpg

D'importants musées se trouvent dans les bâtiments qui bordent la place : Le Palais Neuf, au nord, et le  Palais des Conservateurs, au sud. Ce sont les plus anciens musées du monde.

capitole 1.jpg

Redescendons ensuite de l'autre côté du Capitole. Attardons-nous un peu à regarder la vue magnifique que l'on a depuis là.

vue du Capitole.jpg

D'un peu plus bas, on peut avoir quelques beaux aperçus du forum romain.

arc forum.jpg

Il est quand même très émouvant de contempler ces siècles de vestiges ...

le forum vu du capitole.jpg

D'imaginer la vie qui grouillait entre ces allées ...
forum.jpg

On touche ici du doigt ce que l'on a tant appris à l'école et qui, jusqu'alors, restait un peu flou dans nos esprits ... C'est juste passionnant, de se promener par ici ....

pierres.jpg

Bon, le temps est encore incertain. Les vendeurs de boissons et autres glaces n'ont pas trop de succès ! ;o)

bibiti gelati.jpg

J'ai une petite pensée pour notre Vercingétorix qui passa six années dans cette prison, appelée prison mamertine, avant d'être exécuté ... Imaginer qu'il fut là, sous cette église, dans un cachot pendant si longtemps me fait un petit quelque-chose quand même ... o)

mamertinum.jpg

En redescendant le long des pentes du Capitole, on passe devant quelques vestiges bien conservés du Forum de César ...

échoppes.jpg

Tout en bas, le style change ... ;o)

lévitation.jpg

Le district du Capitole est vraiment un bel endroit ...

rione campitelli.jpg

On continue la promenade ?

autour du forum, cesar.jpg

Bien, remontons alors la via dei Fori Imperiali ...
colonnes forum cesar.jpg

Nous nous dirigeons maintenant en direction du Colisée ...

rue des forums impériaux.jpg

Profitons encore un peu de cette délicieuse vue ... Regardez comme c'est intéressant ... À partir de ces ruines du Forum de la Paix ...

foro della pace.jpg

... on nous montre une reconstitution de ce que dut être l'endroit durant la période faste de la Rome Impériale ... Impressionnant !

foro della pace 2.jpg

Et cette merveilleuse basilique de Maxence et de Constantin, n'est-elle pas arrivée jusqu'à nous, même si sa construction date des débuts du IVème siècle, dans un superbe état ?

basilique.jpg

Je suis époustouflée, vraiment !

via della curia.jpg

Revenons à la Rome actuelle ... Vous savez que Rome est la ville du cinéma ... Combien de chefs d'oeuvres ont-ils été tournés ici ? À chaque coin de rue, ou presque, on peut trouver une équipe de tournage ...

film au colisée.jpg

Et voilà donc enfin le Colisée ...
le colisée.jpg

Je ne peux plus attendre de le visiter ...

roma caput mundi.jpg

Ce que j'en ai vu en photos jusque-là m'a toujours impressionné ...

escaliers du colisée.jpg

... mais je dois dire que la réalité dépasse mes espérances !

contrastes.jpg

Juste CO-LO-SSAL !

colisée vue d'ensemble 2.jpg

Imaginez plusieurs dizaines de milliers de spectateurs assis dans les gradins, hurlant au spectacle cruel des gladiateurs combattants lions et tigres sauvages ...

gradins colisée.jpg

Les premières pierres du Colisée furent posées en 72 après JC, sous l'impulsion de l'empereur Vespasien, en vue de devenir le plus grand édifice de spectacles jamais construit par les Romains ...

croix 2.jpg

On l'appelait alors amphithéâtre Flavien et il ne prit son nom actuel qu'au Moyen-Âge, quand Hadrien fit placer devant une colossale statue de Néron (24 éléphants s'attelèrent à la tâche, dit-on !) ... Le "Colosseo" était né !

croix colisée.jpg

Les combats de gladiateurs avaient la préférence du public. Esclaves, prisonniers ou, le plus souvent, gladiateurs entraînés dans des écoles spécialisées se retrouvaient opposés à des bêtes féroces en des combats terribles. On dit aujourd'hui que souvent, ils étaient truqués ... Voilà qui rassure un peu. Mais bon, il y eu certainement bien trop de carnages ... Autres temps, autres moeurs ...

sol colisée.jpg

Quelquefois, même, les coursives du sous-sol, qui abritaient en temps normal les cages de fauves et toute l'intendance des spectacles, étaient inondées d'eau et la scène étaient alors prête pour une naumachie, ou combat naval ... Titus en organisa une pour l'inauguration du Colisée en 80 après JC. Étonnant !

les garçons au colisée.jpg

Malmené par les tremblements de terre et la manie des empereurs à venir se fournir en matériaux pour construire leurs propres monuments, le Colisée à fini par se dégrader considérablement. L'État Italien a mis longtemps à s'y intéresser mais aujourd'hui, beaucoup a été fait pour lui redonner un peu du lustre qui fut le sien pendant longtemps.

cheval.jpg

Et les visites s'avèrent bien intéressantes !

cheval 2.jpg

Et puis depuis le Colisée, la vue est belle !

depuis le colisée.jpg

Fin de l'après-midi ...

clem au colisée.jpg

Nous sommes morts de fatigue ...

bibite gelati 2.jpg

Même ces gladiateurs, je les prends en photo au téléobjectif. Pas le courage d'aller plus près d'eux .... Bon, de toute façon, c'est grand guignol et compagnie ... ;o)

gladiateur.jpg

Nous, il va surtout falloir qu'on s'arrête quelque-part pour reposer nos pieds et avaler un bon café, histoire d'avoir encore le courage d'occuper la soirée ...

piazza del colosseo.jpg

Et là, on se met à tourner et à virer, sans rien trouver qui nous plaise vraiment.

mercatomonti.jpg

Et si vous me connaissez bien, vous savez que j'ai horreur de m'attabler dans un endroit que je ne "sens" pas bien ! ;o)))

pasticceria.jpg

Je deviens assez pénible, même, dans ce cas-là ! ;o)

coca à rome.jpg

Alors quand je me rends compte que ce n'est pas ici que je trouverai ce que je cherche, je décide qu'il faut remonter la Via Dei Fori Imperiali en sens inverse. Le soleil se couche, maintenant ...

coucher de soleil colisée 3.jpg

Au pied du Colisée, une scénette amusante ...

gladiateurs 2.jpg

On ne comprend rien au sujet de la scène mais tout ce qu'on entend, c'est la fille qui met en scène qui hurle après un acteur sans doute pas très doué, je vous le concède ... et complètement hébété ! En voilà un qui tient à garder son boulot ... Moi, à sa place, j'en collerais une à la fille et je tournerais les talons. Mais il s'agit là de mon avis propre ... ;o)

réalisatrice.jpg

Allez, remontons l'avenue. Je veux vous faire profiter de cette lumière exceptionnelle ...

coucher de soleil colisée 2.jpg

Après le ciel bouché que l'on a eu toute la journée, voilà une vraie délivrance ...

coucher de soleil colisée 1.jpg

L'un des plus jolis spectacle qui soit, même ...

coucher de soleil 5.jpg

Une espèce de mise en lumière irréelle ...

reflets.jpg

On croirait une mise en scène parfaitement rodée.

antennes.jpg

Et pourtant, tout est réel. Nous sommes bien à Rome ...

petite marche au coucher du soleil.jpg

... et cette ville est vraiment magique !

césar au bord de la route.jpg

Nous revoilà devant le Forum de César ...

lampadaire et clocher.jpg

Les derniers rayons du soleil jouent avec les volumes des ruines monumentales ...

voûte ensoleillée.jpg

Le Forum de Trajan ...

lumière magique.jpg

On ne s'en lasse pas ...

retour au coucher du solleil.jpg

... et il semble si différent de celui que l'on a croisé un peu plus tôt, sous un ciel d'orage ...

Bus.jpg

Le Vittoriano prend lui aussi des couleurs incroyables ...

VE le soir.jpg

Ses marches de marbre blanc reflètent la lumière de la plus belle manière qui soit ...

escaliers monument Victor emmanuel ii.jpg

La Piazza Venezia est toujours aussi belle ...

piazza venezzia 2.jpg

Ça y est, il commence à faire nuit ... Nous entrons finalement dans un petit salon de thé de la place d'Ara Coeli ... un salon de glaces, plutôt ...

petite pause au capitole.jpg

L'endroit semble accueillant et porte un nom qui me "parle" bien ...

entrée de vacances romaines.jpg

"Vacances Romaines" ... Dans la petite salle étroite derrière la boutique, on trouve une petite table et des banquettes qui nous semblent accueillantes comme tout. On se croirait dans les décors de ce merveilleux film de William Wyler dans lequel Gregory Peck fait découvrir la vraie Rome à une Audrey Hepburn des plus attachantes ... J'adore ce film, vraiment !

vacances romaines.jpg

On commande des capuccini ... Il nous faudra bien cela pour nous remettre d'aplomb ...

glacier vacances romaines.jpg

Quelques biscuits achèveront de nous donner des forces. Des biscuits "maison" absolument délicieux ! Une petite demi-heure de repos et - hop ! - nous repartons !

cappucino de vacances romaines.jpg

Direction le Ghetto, dont j'ai entendu parler et qu'il me tarde de traverser. Tant pis si c'est la nuit. L'endroit devrait avoir un certain charme dans le noir ...

ghetto 1.jpg

Et de fait, nous nous retrouvons vite dans un décor de rêve ...

ghetto 2.jpg

Des petites rues qui semblent surgir d'un décor de cinéma ...

ghetto 3.jpg

Quelques signes de vie bien réelle, quand même ...

ghetto 4.jpg

Extraordinaire promenade !

ghetto 5.jpg

On arrive derrière les ruines du Théâtre de Marcellus, le plus ancien théâtre de Rome.

théâtre marcellus.jpg

Sa construction s'étala en effet entre les années 43 et 11 avant JC ... Il pouvait accueillir jusqu'à 15 000 personnes ...

théâtre 2.jpg

Tout proche, le portique d'Octavie, qui fut élevé ici en l'an 2 avant JC. Il était au centre de deux temples dédiés l'un à Junon, l'autre à Jupiter. Détruit par un incendie en 80 avant JC, il fut reconstruit entre 33 et 23 avant JC par Auguste, en l'honneur de sa soeur Octavie. Deux colonnes d'origine sont encore en place, les autres ayant été supprimée pour laisser place au porche d'entrée de l'église Sant'Angelo in Pescheria ...

portique d'octavia.jpg

Nous sortons du ghetto pour passer dans le Trastevere en empruntant un des nombreux ponts qui courent au-dessus du Tibre, il Ponte Fabricio ....

pont sur le Tibre.jpg

Nous voilà alors dans le Trastevere ... Il paraît que c'est ici qu'il faut venir passer ses soirées !

trastevere rione XIII.jpg

De fait, les petites rues sont agréables. Le temps semble envisager d'être plus clément et l'on n'a pas trop froid ...

trastevere 6.jpg

On arrive sur une mignonne placette ...

trastevere fontaine.jpg

Devant nous, la belle basilique Sainte-Marie-du-Trastevere.

santa maria in trastevere 2.jpg

Je suis vraiment contente qu'elle soit encore ouverte, à plus de 19 heures ... J'aurais été vraiment déçue de ne pouvoir y entrer ...

église santa maria in trastevere.jpg

D'autant que la décoration mérite vraiment d'être vue ! La basilique Sainte-Marie-du-Trastevere est l'une des plus anciennes églises de Rome. Construite sous le pape Calixte Ier (217-222), on raconte qu'elle fut probablement le premier lieu de culte chrétien officiellement ouvert au public. Elle fut reconstruite sous les pontificats de Jules Ier (337-358) puis d'Innocent II (1130-1143). Les mosaïques que l'on peut voir aujourd'hui datent de la dernière reconstruction, au XIIème siècle.

mosaïques.jpg

 La nef actuelle de l'église est d'architecture romane. Les 22 colonnes de granit aux chapiteaux ioniques et corinthiens qui séparent la nef des bas-côtés proviennent des ruines des thermes de Caracalla. Le plafond à caissons en bois est l'œuvre du Dominiquin, également auteur de "l'Assomption de la Vierge " (1617) qui en orne le centre.

saint esprit 3.jpg

Allez, encore une ou deux jolies photos ...

santa maria 2.jpg

... pour vous mettre vraiment dans l'ambiance ...

santa maria 1.jpg

Quand on ressort, on commence à se mettre en quête d'un endroit pour dîner.

trastevere 3.jpg

Durant notre recherche, on passe devant une belle vitrine, très très appétissante ...

biscuiterie de dedans.jpg

L'Antico forno ... ça sonne bien ... On entre !

antico forno.jpg

Une biscuiterie artisanale, ça s'essaye ! ;o)

biscuiterie du trastevere.jpg

Nous allons bientôt dîner, je vous l'ai dit, mais je prends quand même un petit sac de biscotti à la pistache. Demain, nous passerons une bonne partie de la journée dans les musées du Vatican et nous serons sans doute bien contents d'avoir une petite douceur à croquer ... Quand on vous dit que bon vivant rime avec prévoyant ! ;o)))

biscuits.jpg

Bon, mais quand est-ce qu'on mange ... et qu'est ce qu'on mange ce soir ... à Rome ?

trattoria trastevere.jpg

Ah, enfin ! Nous voilà devant une trattoria que nous a recommandée notre copine Juliette. Vous savez, la Juliette qui fait de la si belle cuisine et qui ne publie plus jamais rien. Dis, t'as pas honte, Juliette ? ;o)

la casetta di trastevere.jpg

La Casetta di Trastevere ...

casetta.jpg

Il fait trop froid pour dîner dehors mais l'intérieur du restaurant est juste adorable ...

piazzetta de trastevere.jpg

On se croirait à Naples, avec du linge qui pend aux fenêtres et des tables aux jolies nappes à carreaux.

la casetta.jpg

Le menu est appétissant, à première vue ... Tout fait envie. Il faut que vous le sachiez. Mon truc à moi, en Italie, ce sont les primi piatti. Après un plat de pâtes, je n'ai jamais faim pour un autre plat de viande ... Ils sont fous, ces Romains ! ;o)))

primi.jpg

On commence par un Chianti ... On se sent bien d'humeur à partager une bouteille de Chianti, ce soir ...



chianti.jpg


Pour l'accompagner et en attendant nos pâtes, nous succombons à quelques antipasti ... Des bruschette frottées d'ail et garnies de tomates, de roquette et d'huile d'olive ...

bruschette 2.jpg

D'autres toutes simples mais tout aussi bonnes, ail et huile ...

bruschette 1.jpg

J'opte quant à moi pour des suppli, ces croquettes de riz fourrées de mozzarella, panées et frites ...

suppli.jpg

Suit une grosses assiette de rigatoni cacio et pepe ... Une recette typiquement romaine ... Des pâtes bien al dente imbibées d'une sauce crémeuse composée de pecorino râpé et de beaucoup de poivre. Ici, on les sert dans une coque de parmesan grillé ... Succulent ...

rigatoni cacio e peppe.jpg

Les autres succombent aux charmes de la sauce à la carbonara ... Romaine aussi, et vraiment délicieuse car toute simple, sans crème ... Juste des oeufs, de la gorge de porc salée (appelée ici guanciale) et du parmesan ...

rigatoni alla carbonara.jpg

Une petite panna cotta pour moi, histoire de finir sur une note sucrée ...

panna cotta.jpg

... et du tiramisu pour tous les autres ... Excellent ! Merci Juliette pour cette délicieuse adresse. Un personnel charmant ... et patient ! ;o) De la nourriture simple, délicieuse et peu chère ... Bref, un petit coin de paradis ...

tiramisu casseta .jpg

Le retour à l'hôtel promet d'être plutôt long ... Pas de métro dans ce coin de Rome et nous en sommes pas encore assez aguerris pour tenter les autobus ... On n'y comprend rien du tout, en fait ... Nos jambes vont beaucoup mieux et  ce dîner nous a redonné des forces. Nous retournons donc vers le Colisée à pied ...

au bord du tibre, soir 1.jpg

... en longeant les bords du Tibre ...

au bord du Tibre 2.jpg

Même trajet qu'à l'aller mais, dans l'autre sens, ...

au bord du Tibre 3.jpg

... on a l'impression de découvrir un nouveau paysage ... Nous retraversons l'Île Tiberine ...

sur le ponte fabricio 2.jpg

Puis le pont Fabricio ...

sur le ponte fabricio.jpg

Tout est calme, par ici ...

bibliothèque au bord du tibre.jpg

On en profite pour essayer de voir ce qui se passe dans l'intimité des appartements. J'adore faire ça ... On a parfois de jolies surprises ...

lustre derrière fenêtre.jpg

C'est beau, hein ?

piazza margana.jpg

Comme dans un film, je vous le dis ...

hostaria.jpg

Balade irréelle ... Nous nous retrouvons place d'Ara Coeli ...

retour piazza del oro coelo.jpg

Puis devant le Vittoriano, qui se montre de nuit sous un jour très élégant.

monument à victor emmanuel ii la nuit.jpg

Quelques milliers de pas plus tard, nous voilà devant le Colisée, qui nous montre un troisième visage ... ainsi que celui d'Alberto Sordi, tout en haut du monument.

le colisée de nuit.jpg

Je remarque que les fontaines de Rome coulent toujours, de jour comme de nuit ... Il est très tard, nous sautons dans le métro et rentrons dormir ... Demain sera un autre jour ...

fontaine, jour et nuit.jpg

Vous n'êtes pas trop fatigués ? Vous avez un peu faim ? Voici quelques recettes faciles et délicieuses qui vous emmèneront en un instant (ou presque), au coeur de l'Italie ...
Allez, prenez place ... Vous êtes dans une petite trattoria du Trastevere ... Au menu ... sorti tout droit du livre Cucina Italiana ... 222 Ricetti Facili de l'Academia Barillla ... acheté sur la première aire d'autoroute rencontrée en pleine Ligurie ... ;o)

Gnudi parfumés aux odeurs du jardin ...

assiette d egnocchi.jpg

Pour la pâte des gnudi :

- 400 g de'épinards frais
- 200 g de ricotta fraîche
- 30 g de parmesan
- 1 jaune d'oeuf
- 150 g de farine
- 40 g de fécule de pomme de terre
- Noix de muscade

Pour accompagner :

- 1 dl de sauce tomate fraîche
- 60 g de beurre
- 10 g de sauge fraîche

Préparation :

Faites cuire les épinards dans de l'eau salée ou à sec, dans une cocotte.

épinards frais.jpg

 Pressez les épinards cuits pour en extraire au maximum l'eau.

épinards, sauge e tromarin.jpg

 Mixez-les finement ensuite. Sur une planche farinée, mélangez ensemble les épinards pressés, la ricotta, la farine, la fécule, le parmesan, le jaune d'oeuf et la noix de muscade.

ricotta et muscade.jpg

Salez selon votre goût. Le mélange doit être souple et homogène.
Laissez reposer la pâte quelques minutes sur la planche. Façonnez-la alors en boudins de 2 cm de diamètre puis coupez en tronçons de 3 cm de long avec une corne à pâtisserie ou un couteau bien aiguisé.

corne rose.jpg



gnocchis verts.jpg

Faites cuire les gnudi dans beaucoup d'eau salée jusqu'à ce qu'ils remontent à la surface. Egouttez-les bien sur un linge.

Pendant qu'ils cuisent, faites fondre le beurre dans une petite casserole. Ajoutez la sauge et laissez infuser quelques minutes.

beurre et sauge.jpg

Versez ce beurre parfumé sur les gnudi bien égouttés et remuez délicatement. Servez bien chaud sur un lit de sauce tomate fraîche toute simple.

sauce tomate.jpg

 Râpez du parmesan frais dans l'assiette. Dégustez ...

gnocchis ricotta épinards.jpg

Voilà pour le primo piatto ... Encore faim pour un secondo piatto ? Je vous propose alors le plat suivant ...

Arista alla toscana ai profumi del sottobosco con fagioli all'olio di frantoio ... Ou Rôti de porc à la toscane aux parfums de sous-bois et haricots à l'huile du moulin ...


rôti de porc à la toscane 2.jpg

Un nom bien long pour une recette plutôt longue aussi ... mais pour quel résultat ! ;o)

Pour 4 personnes :

- Un rôti de porc de 800 g
- 50 g de champignons secs (des cèpes pour moi ...)
- 80 g de carottes
- 80 g de céleri en branche
- 1 cuillerée à soupe de persil haché
- 1 cuillerée à soupe de graines de fenouil
- 250 g de haricots secs au moins (la recette originale en prévoit seulement 150 g mais cela me paraît un peu juste, pour quatre)
- 1 cuillerée à soupe de sauge hachée
- 2 gousses d'ail
- Poivre noir
- 250 ml de vin blanc (la recette originale indique 250 cl mais ça me paraît beaucoup ! ;o))
- 1 litre de bouillon de légumes
- 250 g de jus de viande (j'ai utilisé du jus de rôti en cube de chez Knorr, 250 g reconstitués. Parfait.)
- 1 branche de romarin frais
- Sel

La recette indique 1 heure de cuisson. En prévoir bien 2 !


1. Mettez les haricots à tremper le soir précédent la confection de la recette.

2.  Sortez le porc du réfrigérateur pour qu’il soit à température ambiante au début de la cuisson.

3.  Écrasez au pilon le romarin, une gousse d’ail, la sauge et les graines de fenouil. Salez et poivrez. Percez la viande dans sa longueur avec une longue lame de couteau.. Insérez dans cette entaille votre mélange d’herbes et d’épices. (La recette indique de faire de petites incisions mais percée en long en son milieu, la viande prend mieux les parfums et chaque tranche bénéficie d'un peu de cette farce ultra-aromatique)

4. Mettez l’huile d’olive dans une cocotte et faites chauffer sur feu moyen. Faites braiser le rôti en le retournant de temps en temps pour qu’il dore de façon homogène. Arrosez de la moitié du vin blanc et laissez le liquide évaporer. Arrosez ensuite le rôti de bouillon de légumes pendant tout le reste de la cuisson. Faites cuire une heure environ.

5.  Dans une autre cocotte, versez une bonne giclée d’huile d’olive et faites chauffer à feu moyen. Laissez dorer une gousse d’ail hachée et ajoutez les haricots égouttés. Salez, poivrez et couvrez d’eau. Laissez cuire. Mes haricots, des lingots blancs, ont mis plus de 2 heures à cuire. Tenez-en compte ... J'ai aussi ajouté, parce que j'avais peur que les haricots n'aient pas assez de goût, un peu de sauge et de romarin, ainsi que, en fin de cuisson, un peu de jus du rôti.

6.  Dans une troisième cocotte (oui, je sais, ça fait de la vaisselle !), faites revenir dans un peu d’huile d’olive les légumes hachés, les champignons secs, préalablement ramollis dans de l’eau froide, et le persil haché. Ajoutez une giclée de vin blanc, que vous faites évaporer. Ajoutez le jus de viande, rectifiez l’assaisonnement en sel et en poivre et laissez cuire 5 minutes. Quand le rôti est cuit, coupez-le en tranches, disposez sur le plat de service les deux préparations, celles des haricots blancs et, dessus, celle des champignons. Servez très chaud, en arrosant le tout d'un peu d'huile d'olive de très belle qualité ... Juste un délice ... Pas le truc à faire le soir en semaine en rentrant du boulot mais quand on a le temps de se transformer en mama italienne, vous voyez ? Une belle expérience, en tout cas ...


rôti de porc à la Toscane 1.jpg


Pour le dessert, je vous propose un merveilleux gâteau à la noisette, sorti également du livre de recettes Cucina Italiana ... 222 Ricetti Facili de l'Academia Barillla ... N'hésitez pas une seconde de plus et lancez-vous ...

Torta di Nocciole ... ou Gâteau aux noisettes ...

gâteau noisettes 1.jpg

Ingrédients :

- 300 g de noisettes écalées
- 200 g de farine
- 100 g de beurre fondu
- 150 g de sucre
- 3 oeufs battus
- 6 cl de café
- 6 cl de lait
- 1 sachet de levure chimique
- 1 cl d'huile d'olive extravierge
- 2 cl de rhum
-1 pincée de vanille

Préparation :

1 . Étalez les noisettes sur une plaque et faites-les griller légèrement au four. Ne loupez pas cette étape en utilisant de la poudre toute faite. Vous perdriez tout le goût de grillé provenant de cette torréfaction ... Puis mixez-les brièvement. Évitez d'en faire de l'huile ... ;o)

2. Mélangez les noisettes en poudre avec le sucre et la farine, puis mouillez le mélange avec les trois oeufs battus, le café, le lait, l'huile, le rhum, la vanille, la levure et, enfin, le beurre fondu. 

3. Versez la pâte obtenue dans un moule largement beurré et fariné. Lissez la surface. FAites cuire une trentaine de minutes dans un four préchauffé à 200°C. Servez à température ambiante, poudré d'un voile de sucre glace.

gâteau aux noisettes 2.jpg

Et pour les vrais gourmands, ce biscuit donnera tout le meilleur de lui-même accompagné d'une cuillerée de Nutella, figurez-vous ... L'accord parfait, à essayer même si en temps normal vous n'êtes pas, et c'est mon cas, un fanatique de cette pâte à tartiner ...

gâteau aux noisettes 3.jpg


Et pour terminer, parce que nous sommes presque à Pâques, une recette pour réaliser la fameuse ...

Colomba Pasquale ... ou Colombe de Pâques ...


colombe cuite.jpg


 Ingrédients: 

- 375 gr de farine T 65
- 150 gr de lait
- 5 gr de levure lyophilisée
- 95 gr d'eau
- 5 jaunes d'œufs
- 4 blancs d'oeufs
- 70 gr de beurre
- 145 gr de sucre
- 1 cuillère à café de confiture d'orange
- 4 gr de sel
- Une pincée de vanille en poudre
- 150 g d'oranges confites coupées en petits dés

Pour le glaçage :

- 1,5 tasses de sucre glace
- 1/3 tasse de poudre d'amandes
- 1 cuillerée à soupe de farine
- 4 blancs d'oeufs

- Quelques amandes
- Sucre casson


 Préparation: 

 Commencez par mélanger la levure, 125 grammes de lait et 125 grammes de farine T 65. Faites lever à couvert pendant environ 8 heures à l'intérieur du four froid pour éviter les courants d'air. Après 8 heures, la pâte doit présenter de grosses bulles.

Ajoutez environ 95 grammes d'eau à 37°C, puis 65 grammes de sucre et deux jaunes d'œuf. Travaillez la pâte jusqu'à ce qu'elle soit homogène. Ajoutez un autre jaune d'œuf et 70 grammes de beurre mou ramolli. Ajoutez 250 grammes de farine tamisée et travaillez longuement la pâte. Elle est collante mais n'ajoutez pas de farine, ou alors très peu, et continuez à pétrir jusqu'à ce qu'elle devienne élastique. Mettez la pâte dans un très grand récipient couvert d'un torchon et laissez lever au réfrigérateur pendant 11 ou 12 heures.

La pâte doit alors être très gonflée. Donnez un coup de poing dans la pâte pour la faire retomber, ajoutez 80 grammes de sucre, la confiture d'orange, les oranges confites coupées en petits dés, 25 grammes de lait et 2 autres jaunes d'œuf. Travaillez la pâte et laissez reposer une heure.

Préparez le glaçage en battant les blancs d'oeufs en neige pas trop ferme et en leur ajoutant la poudre d'amandes, la farine et le sucre glace Mettez la pâte dans un moule en forme de colombe ... si vous en avez un ! Moi, j'ai sauté sur celui-ci, malgré son prix plutôt élevé pour un moule en fer blanc, lorsque je l'ai vu dans la vitrine d'une boutique à Rome ... Quand on aime, on ne compte pas, non ? ;o)))

moule colombe.jpg



Versez le glaçage par-dessus ainsi que les amandes. Couvrir d'un torchon et laissez lever encore 1 heure dans un endroit tiède.

colombe de pâques 1.jpg


Répartissez le sucre casson à la surface de la colombe. Faites cuire à 180°C pendant une petite heure. Testez la cuisson avec un couteau et laissez ensuite 10 minutes encore dans le four éteint pour éviter que la colombe ne retombe. Démoulez ... Attendez quand même qu'elle ait refroidi pour en goûter un morceau ...

colombe cuite 2.jpg

54 commentaires:

  1. De merveilleuses vacances! Merci de me faire rêver avec tes photos...

    Ces gnudi sont si appétissants et ta colombe est très réussie.

    Bises et bon WE,

    Rosa

    RépondreSupprimer
  2. C'est la romaine en moi qui vous le dit: totalmente innamorata !
    C'est vrai que Rome est belle.
    Et ça tombe bien votre petit périple, je pique vos bonnes adresses pour mes prochaines vacances (Pisa et Roma).

    RépondreSupprimer
  3. Beau billet ! Ravie de voir que Rome t'a conquis ! Bisous amici

    RépondreSupprimer
  4. Quel joli dépaysement et tout met l'eau à la bouche ! Merci de partager vos voyages, c'est toujours un bonheur de vous lire !

    RépondreSupprimer
  5. Très joli billet qui nous présente Rome de jour et de nuit! J'ai été complètement séduite par tes photos nocturnes de Rome. Quelle ambiance unique!
    Merci pour cette belle balade!
    Bises,
    Lou

    RépondreSupprimer
  6. C'est toujours un vrai plaisir de lire vos billets.
    Nous sommes allés à Rome il y a un mois et nous avons mangé à La Reatina, juste à côté de notre hôtel :o)
    Simple, excellent et la même impression que vous que nos deux sexagénaires nous ont un peu roulés dans la farine...
    J'attends la suite avec impatience, peut-être avons-nous dégusté un excellent café ou un morceau de pizza juste divin au même endroit ;o)

    RépondreSupprimer
  7. Nous partons à l'île d'Elbe dans 15 jours, peut-être ferons-nous les quelques km qui nous sépareront alors de la capitale...en tous cas ton billet me fait très envie.
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  8. Aujourd'hui étant mon jour de naissance, c'est un cadeau supplémentaire que je viens d'avoir. Merci de nous raconter ces moments de vie en famille. Je vais copier la recette des gnuddi pour en régaler les miens et à bientot pour la suite des vacances

    RépondreSupprimer
  9. Un lieu magique, hors du temps...que j'ai adoré ! j'ai arpenté les mêmes rues, regardé les mêmes fontaines, les mêmes églises...adoré trastevere...ses restaurants, l'ambiance, la ville magnifique et ça m'a fait plaisir de lire ce billet...relatant si bien l'ambiance, la ville ! Merci et à bientôt...
    bonne soirée

    RépondreSupprimer
  10. Oh lala!

    Nous sommes allés à Rome:)
    Et de la Provence à l'Italie..nous nous sommes arrêtés à quelques reprises dans des autostradas(?)..et j'ai acheté des croxetti..:)

    On prenait l'espresso avec nos amis Italiens..ce fut SUPER..tout!

    J'adore que ta maman soit si souvent avec vous..
    La Fontaine ..c'est beau..mes amis ..ils sont habitués..
    Je trouve tes photos de nuit superbes!!
    Un charme particulier..
    Le chandelier?

    What a photo op!:)


    Le porc me tente..et ta belle colombe..
    Bravo !! Bravissimo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Essaye aussi la torta di nocciole, Monique ... ;o) Bisous

      Supprimer
  11. quel merveilleux voyage, Pisa, Roma, nous ne connaisons que Rome, oui une ville merveilleuse, mais un peu fatigante ! mais des deouvertes culinaires, qui nous enchantent, merci aussi pour les photos, super le Colisée, avec le soleil descendant ! bravo pour ce superbe partage, bon weekend , bisous

    RépondreSupprimer
  12. Je suis tombé sur votre réportage en photos sur Rome ce soir - ayant été dans cette ville 2 fois.
    Merci pour le beau récit !!!
    Julie du Québec, Canada

    RépondreSupprimer
  13. Coucou ma belle amie!

    J'avais bien hâte de voir ce premier billet à propos de Rome. Bien chanceuse d'avoir une maman en forme pour vous suivre ainsi. Veinarde!

    J'aime particulièrement les photos de nuit. On se croirait sur un plateau de cinéma, en effet. Et je suis en amour devant la fontaine de Trevi. Comme c'est bien beauuuuuuuuu!

    Un plaisir que de lire ton prochain billet, pour la suite.

    Bisous

    AnneXXX




    RépondreSupprimer
  14. Le cake aux noisettes ça me tente beaucoup! Comme c'est beau l'Italie! Comme j'aimerais parler la langue, surtout que mon père la parle couramment vu que sa mère et grand-mère étaient italiennes de Venise et Trieste. J'aime regarder ces photos et je t'envie ta famille modèle et ces jeunes gens qui ont l'ai tout a fait ravis de faire partie de vos virées par-ci par-là! Le mien a cet âge n'aimait pas du tout les voyages~

    RépondreSupprimer
  15. merci pour cette jolie découverte dans cette ville magnifique!!avec en plus de délicieuses recettes!
    bises
    sicacoco

    RépondreSupprimer
  16. Comme à l'accoutumé, un reportage détaillé, coloré .....pupilles et papilles sont sous le charme de cette visite Italienne !
    Et puis, tu nous offres TOUJOURS ce que j'adore,... aussi je serais déçue maintenant si le billet ne se terminait pas ainsi .... des recettes. Dès demain, le gâteau aux noisettes sera testé

    Bon chemin vers PAQUES qui sera gourmand, j'en suis sûre
    NIC

    RépondreSupprimer
  17. Que de belle choses visitées, dégustées du pur bonheur

    RépondreSupprimer
  18. Ce matin avec l'ambiance humide de ce dimanche je trainaillais....puis surprise ton billet tel un rayon de soleil est arivé à point pour me mettre de bonne humeur.
    Je connais Rome et je te remercie de m'en faire souvenir j'y retourne fin septembre avec tes bonnes adresses........
    Merci Hélène pour ces magnifiques photos, reportage et recettes
    A bientôt pour la suite
    Amitiés de Mylène

    RépondreSupprimer
  19. Finalement, elles étaient géniales ces vacances à Rome !!! Merci de nous faire partager votre visite car je ne connais pas Rome du tout.
    Je me pose quand même une question : vous allez à Rome et le pape démissionne, y a un rapport ? ;oD
    bisous à vous tous
    et merci aussi pour les bonnes recettes

    RépondreSupprimer
  20. j avais adoré pizze.... Rome je ne connais pas.....quelle belles recettes.

    RépondreSupprimer
  21. plutôt aguerrie pour la Rome antique, je découvre sa vision plus moderne grâce à toi, un plaisir comme toujours, j'ai hâte de lire la suite
    biz

    RépondreSupprimer
  22. Quel beau billet encore une fois. Merci de me faire redécouvrir Rome, que les photos de nuit sont belles. J'attends avec impatience la suite de votre visite.Bonne journée

    RépondreSupprimer
  23. nom d'un chien, le colisée quoi !! meme ici derrière mon écran, cette splendeur m'a scotchée sur ma chaise !! j'aurais bien eu besoin de cannolis pour m'en remettre !! merci pour ces photos magnifiques !

    RépondreSupprimer
  24. Chic!...encore de belles et bonnes choses!...Rome sera sans doute au programme dans une paire d'années...je reprendrai ma vieille habitude de relire tes billets de voyage avant de partir!...
    En tous cas, je pourrai préparer de bonnes chaussures si j'ai bien compris!

    RépondreSupprimer
  25. Encore une merveilleuse ballade gourmande et culturelle... merci pour ce bon moment, j'adore l'Italie !
    A très bientôt
    Bizz

    RépondreSupprimer
  26. sympa ce partage...merci pour les recettes!!!

    RépondreSupprimer
  27. Comme toujours un plaisir de faire une visite au travers de tes magnifiques photos. On dit que Rome est un musée à ciel ouvert, tes photos le confirme et le me confirme qu'il faut absolument que nous trouvions le temps d'y aller.
    Par contre sur les livres de recettes en italiens... il va y avoir un souci linguistique, mais je vois que tu partages 2 recettes qui me tentent absolument la colomabes de Pâques... reste plus qu'à trouver un moule ! et les gnudi que je ne connaissais pas mais sont très tentant.
    Ha mais pourquoi il faut que j'aille travailler aujourd'hui ? ;o)
    Bises

    RépondreSupprimer
  28. Merci Hélène pour ce merveilleux voyage!
    Quel heureux hasard au moment où nous nous interrogions si on ne devez pas profiter des nouveaux vols directs pour Rome depuis chez nous, mais l'arrêt à Pise nous convainc d'y aller en voiture.
    Heureusement aussi que je peux à nouveau te lire sur l'ordi, je ne sais pas comment tu fais avec cette tablette, moi ça ne fonctionnait plus, tes billets me manquaient trop, je vais rattrapper avec bonheur! Bises!

    RépondreSupprimer
  29. Merci Hélène pour ce merveilleux voyage!
    Quel heureux hasard au moment où nous nous interrogions si on ne devez pas profiter des nouveaux vols directs pour Rome depuis chez nous, mais l'arrêt à Pise nous convainc d'y aller en voiture.
    Heureusement aussi que je peux à nouveau te lire sur l'ordi, je ne sais pas comment tu fais avec cette tablette, moi ça ne fonctionnait plus, tes billets me manquaient trop, je vais rattrapper avec bonheur!
    Bises

    RépondreSupprimer
  30. C'est une page que je ne me lasse pas de visionner, cette ville je la connais très bien et je l'adore.
    Il y en a des photos à prendre et des endroits à découvrir !!
    Je te souhaite une belle journée
    Valérie.

    RépondreSupprimer
  31. Rome est une ville que j'aimerais visiter mais il y a la barrière de la langue qui nous arrête un peu, mais tu m'as encore plus donné l'envie d'y aller ;-)
    bizzz

    aussi sur www.domigateaux.be

    RépondreSupprimer
  32. Merci Hélène pour ce merveilleux voyage, et de bien bonnes recettes à tester au plus vite.Nous sommes allés deux fois à Rome mais hélas en voyages organisés, ce qui me laisse toujours sur ma faim! mais n'étant plus tous jeunes il faut nous contenter de cela, alors grand merci pour cette balade de nuit elle comble ce qui me manquait, être là bas en ayant l'impression de faire partie de cette ville si attachante ou une merveille nous surprend à chaque coin de rue. Joli travail en tout cas ça valait le coup d'attendre
    On attends la suite avec impatience, mais on attendra le temps qu'il faut car on sait que notre attente sera récompensée.
    Merci encore Christiane.

    RépondreSupprimer
  33. J'ai aussi une colombe chez moi aujourd'hui, il va falloir que j'aille faire un petit tour en Italie pour trouver le moule! Bisous Hélène

    RépondreSupprimer
  34. Ah, La Ville. J'ai toujours la gorge un peu serree en regardant ces photos, cette lumiere, une nostalgie terrible - vite la suite :)

    RépondreSupprimer
  35. Avant, je rêvais de visiter Rome ... maintenant, je vais rapidement devoir passer du rêve à la réalité =) !!! je te souhaite une bonne journée et une bonne semaine ! merci Hélène, et à très vite ...

    RépondreSupprimer
  36. Faute de temps je ne lis que la moitié de ton billet mais je l'ai savouré et dégusté... j'y reviendrais ! L'Italie c'est mon enfance, bercée par une nounou napolitaine et son mari sarde. Tu me fais découvrir Rome et c'est comme que je l'imagine ! Joyeuses Pâques et des bisous

    RépondreSupprimer
  37. Ce qu'il y a de bien avec tes reportages, c'est que je voyage tranquillement au chaud derrière mon écran, en ce moment c'est appréciable. En attendant la suite, je retiens ta recette de Gnudi, j'aime beaucoup ce genre de gnocchis. Une question comment fait on la coque de parmesan grillé ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme des tuiles au parmesan, en fait, moulées dans un bol juste après cuisson ... C'était original et délicieux !

      Supprimer
  38. Un magnifique reportage sur une ville que moi aussi j'aime beaucoup et des recettes bien savoureuses.
    J'adore la cuisine italienne!
    Bravo ma chère Hélène.
    Bonne soirée, bises

    RépondreSupprimer
  39. superbe billet, quel bonheur l'Italie ! Et tes recettes donnent terriblement envie ! Grosses bises Hélène

    RépondreSupprimer
  40. Ce sont de très belles photos d'Italie que tu me fais découvrir !
    Peut-être un jour, je visiterais ce pays !
    Très bonne soirée en ce mardi,
    Bisous, Doria

    RépondreSupprimer
  41. Ah, l'Italie est vraiment un magnifique pays!!! Des villes merveilleuses. Tes photos me rappellent de bons souvenirs!
    Nous nous partons pour les vacances de Pâques sur les bords du lac de Côme, un coin qui me paraît très beau...
    Bonne soirée, Prici

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De fait, Prici, le lac de Côme est un très bel endroit ... Bon voyage !

      Supprimer
  42. Un très jolie périple ! Les photos sont superbes !

    RépondreSupprimer
  43. Jolies photos tu as quel appareil ?

    RépondreSupprimer
  44. Tu me donnes faim à tous les niveaux.
    L'Italie est un pays splendide que je ne connais pas encore.
    Merci pour cette magnifique ballade. Avec toi on voyage beaucoup et bien.
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  45. Un beau voyage et un gâteau aux noisettes qui me fait de l'oeil ! bonne soirée, bises

    RépondreSupprimer
  46. Merci pour le partage de ce beau séjour à Rome
    encore de belles recettes qui me mettent en appétit
    bises
    jojo

    RépondreSupprimer
  47. Ca fait 20 ans au moins que je n'ai pas mis les pieds à Rome et tes photos mieux qu'un dépliant touristique donne envie d'y aller faire un tour le jour, déguster des gnuddi puis attendre que la nuit tombe pour avoir une autre vision de la ville, tu m'as tué avec ta colombe, son glaçage et l'écorce d'orange confite. Boire un bon café, un bon chianti, manger des primis piatti ou des canoli, les écouter parler avec leur accent si chantant...là tu me donnes envie de sérénade à Rome. Bravo pour cet article fleuve qui m'a fait rêver replonger...biz bien cordiale

    RépondreSupprimer
  48. Deuxième round ! je suis fascinée par cette ville et pressée de voir la suite de votre voyage. J'ai aimé les fontaines surtout et tes photos de nuit qui donnent envie de partir vivre la dolce vita... Merci pour ce moment d'évasion. Bises et bonne semaine

    RépondreSupprimer
  49. C'est une belle ville. Nous avions beaucoup aimé sauf les filles. Elles n’aimaient pas beaucoup marcher à l'époque. Tu m'ouvres sérieusement l'appétit avec ces plats italiens.
    Je vous embrasse.

    RépondreSupprimer
  50. Quels marcheurs! Encore une sacrée promenade vivante et gourmande. Je t'emprunte la recette des gnudi, dès que j'ai de la bonne ricotta je la tente. Merci Hélène, à bientôt!

    RépondreSupprimer