12 février 2016

La Riviera en hiver et quelques recettes réconfortantes de cuisine bourgeoise ...


mosaïque Printemps 2015

Après ce début d'année mouvementé, je suis heureuse de vous annoncer aujourd'hui que ma résolution pour 2016 de ne plus m'entourer de casse-pieds et de gens toxiques en tout genre est en bonne voie de concrétisation ! :-) Pas un pénible n'est en effet venu essayer de polluer mon biotope, durant ces trois dernières semaines ! Que des gens sympathiques, au contraire, l'affaire est en bonne voie ! :-) En même temps, je crois qu'on a donné pour quelques années, là !

Je peux donc sereinement reprendre nos promenades. Oh, des promenades toutes simples, locales, ponctuées de petites bouffes toutes simples elles aussi. Vous le savez, j'aime par-dessus tout la simplicité !

Nous voici donc à Nice, pour commencer.

clocher

Le Vieux Nice, c'est en hiver, lorsque le soleil brille dans un ciel très, très bleu, que je le préfère.

buste

La mer est tellement belle, ces jours-là !

grilles 2

Des fois, il fait frisquet, avec ce petit vent qui nettoie si bien l'atmosphère ...

plage beau rivage

Mais en étant bien couvert, ...

clem sur la Prom

... rien d'insurmontable ! :-)

apéro en bord de mer

Tiens, une mini-lagune s'est créée sur la promenade des Anglais, sans doute après un coup de mer ?

flaque de mer

Admirez au passage le Palais de la Méditerranée. Je ne pense pas vous l'avoir déjà montré, ce joyau de l'architecture Art Déco ...

palais de la Méditerrannée

Il date des années 20, dans cet après-guerre où la riche clientèle recommençe à fréquenter Nice en hiver ... C'est grâce à l'homme d'affaires américain Frank Jay Gould et à l'hôtelier de génie Joseph Aletti, qui souhaitent édifier l'hôtel-casino le plus beau du monde, que la construction du palace débute, sous le contrôle des architectes Charles et Marcel Dalmas.

 L'utilisation du béton armé va permettre des folies architecturales.

 façade est du palais de la méditérranée

La façade sud, celle qui fait face à la mer, est décorée de figures féminines et de chevaux marins sculptés par Antoine Sartorio.

 art déco

Son inauguration en 1929 est saluée par la presse comme l’événement majeur de la saison touristique. Sa vie n'est pas un long fleuve tranquille et en 1978, il est mis en liquidation judiciaire. En 1981, il est racheté et manque d'être rasé, après que ses vitraux, son mobilier et son décor aient été vendus aux enchères.

À l'exception de deux de ses façades, le casino est entièrement démoli en mai 1990. Jack Lang, alors ministre, décide heureusement du classement de ces façades Art Déco. Depuis 2013, le palace revit. On l'a échappé belle ...

fenêtre palais de la méditerranée

Quelques dingues se jettent à l'eau. Oh, pas beaucoup, quand même ...

homme grenouille

Globalement, les gens restent plutôt sur la tête ferme ...

au soleil

Les fameuses chaises bleues sont là pour ça.

chaise bleue de Nice

Et toujours là, prêtes à servir, puisqu'elles sont désormais attachées non seulement les unes aux autres mais aussi au sol ! :-)

chaises bleues

Si les chaises semblent trop dures à vos augustes postérieurs, vous pouvez tenter les gros canapés directement installés sur la plage ...

face à la mer

Il y a le "pointu", aussi, mais ça, c'est pour ceux qui ont le pied marin. Moi, ça me colle un peu mal au cœur, les petits bateaux. Les gros aussi, d'ailleurs, quand j'y pense ! :-)

un pointu

Et si on parlait un peu cuisine, entre deux promenades ? Les déjeuners dominicaux d'hiver sont propices aux plats façon "cuisine des familles". La vraie cuisine bourgeoise est, pour moi, décidément la meilleure.


La recette qui suit est une recette de pintade à la crème d'Hugo Desnoyer ... Je la tire d'un livre que j'adore : "L'Atelier d'Hugo Desnoyer, recettes et leçons de cuisine d'un boucher passionné" ... Je vous l'ai déjà donnée mais je la remets ici, elle est décidément trop bonne ! :-)

La Pintade à la Crème et au Safran d'Hugo Desnoyer ...

pintade au safran en cocotte

Ingrédients pour 4 personnes :

- Une belle pintade fermière coupée en morceaux
- Trois échalotes épluchées et finement ciselées
- 20 g de beurre
- 1 cuillerée à soupe d'huile d'arachide
- 10 cl de bouillon de volaille
- 0,2 g de safran en poudre
- Le jus d'1/2 citron
- 10 cl de crème fraîche
- Sel et poivre

Préparation :

1. Faites chauffer le beurre et l'huile dans une cocotte et faites-y dorer les morceaux de pintade pendant 10 minutes. Retirez-les de la cocotte et faites-y revenir les échalotes pendant 3 minutes.

2. Remettez les morceaux de pintade dans la cocotte et ajoutez le bouillon de volaille et le safran. Mélangez bien et laissez cuire pendant 30 minutes à feu doux. Goûtez, salez et poivrez si nécessaire puis ajoutez le jus de citron et la crème. Mélangez et laissez cuire encore pendant 5 minutes à feu doux. Attention, la sauce ne doit pas bouillir.

3. Servez la pintade accompagnée de tagliatelles fraîches et quelques légumes rôtis ...

 pintade au safran

Panais, navet boule d'or et betterave jaune vont si bien ensemble ...

légumes rôtis

Allez, on continue ? Quelques images de la nuit cannoise, maintenant.

lee chateau d'eau

Pas la nuit bling-bling.

le château d'eau 2

Juste la plus jolie des nuits, de celles où la lune se lève juste derrière la colline de la Californie et sur laquelle se découpe le château d'eau ... Il fallait que je vous la montre. Et puis il fallait bien faire une petite pause ... entre deux recettes de cuisine !

lune


Une petite blanquette de veau, maintenant, ça vous dirait ? C'est l'un des plats préférés de mes garçons, en tout cas, et c'est pour ça que je voulais leur écrire ma recette par ici ... Qui est aussi celle de ma mère ... et celle de ma grand-mère ! :-)

La Blanquette de Veau ...

blanquette 1

Ingrédients : 

- 1,2 kg de poitrine de veau
- 30 g de beurre
- 1 cuillerée à soupe de farine
- 20 cl de vin blanc
- 1 oignon
- 2 clous de girofle
- 1 carotte moyenne épluchée
- 150 g de petits champignons de Paris ( ou, comme moi, une belle poignée de cèpes secs si vous vous rendez compte au dernier moment que vous avez oublié d'acheter des champignons de Paris ! Vous ne perdrez d'ailleurs pas au change, bien au contraire !)
- 1 branche de thym
- 1 feuille de laurier
- 1 citron

Pour la sauce ...

- 30 g de beurre
- 30 g de farine
- 20 cl de crème fraîche épaisse
- 1 jaune d'oeuf
- le jus d'un citron et un peu de zeste très finement râpé à ajouter sur la cocotte juste avant de servir
- Sel et poivre

Préparation :

1. Placez la viande parée et coupée en morceaux dans une cocotte, ajoutez le vin blanc et assez d'eau pour juste couvrir la viande. Ajoutez, dans la cocotte, l'oignon épluché et piqué avec les clous de girofle, la carotte coupée en rondelles un peu épaisses, le thym, le laurier, du sel et du poivre. Faites cuire à feu doux pendant une bonne heure. Ajoutez les champignons 15 minutes avant la fin de la cuisson. Lorsque la viande est cuite, retirez-la de la cocotte, récupérez le bouillon, filtrez-le et préparez un roux blanc avec la farine et le beurre que vous détendrez avec environ trois louches de ce bouillon. Laissez cuire quelques minutes pour obtenir une sauce blanche onctueuse.

Dans un bol, mélangez la crème et le jaune d'œuf, ajoutez le jus de citron, du sel et du poivre. Versez le mélange jaune d'œuf-crème et laissez cuire tout en fouettant sur feu vif mais sans laisser bouillir pendant 3 minutes. Ajoutez le jus de citron, en en mettant plus ou moins suivant que vous aimez un goût plus ou moins acidulé. Baissez le feu, remettez la viande et laissez cuire pendant encore 5 minutes sur feu doux afin de réchauffer la viande. Parsemez de zeste de citron si vous le souhaitez. Servez aussitôt avec du riz.

blanquette 2

On termine le repas par un petit café et un bel éclair au chocolat ?

café éclair

Prenez des forces, mais pas trop quand même, parce que je vous emmène maintenant dans un endroit où l'on mange bien aussi. À la fête de la Truffe, comme chaque année. Chez M. Chibois, à la Bastide Saint-Antoine de Grasse ...

fête de la truffe

Cette année n'était pas une année à truffes, paraît-il ... mais il y en a quand même de jolies !

une belle truffe

Et en plus, il fait plutôt mauvais ...

pour bien caver la truffe ...

Quand je vous dis que janvier est un mois de crotte ! Des malotrus d'invités pour commencer, puis un temps pourri pour la fête de la truffe ... Mmmmm ... Je sais pourquoi ce mois m'insupporte, au moins, cette année ! :-)

la récompense

Heureusement, le crachin cesse lorsque nous arrivons à la Bastide ... Et nous pouvons donc envisager d'aller déguster quelques-unes des petites choses délicieuses servies pour l'occasion.

les garçons chez Chibois

Un velouté de champignons à la truffe et au foie gras ...

autour du puit

La fameuse tourte aux pommes de terre, très truffée elle aussi ...

tourte

... servie avec une succulente purée !

purée

Les garçons ne résistent pas non plus au désormais classique croque-monsieur à la pâte de truffe ... ni au brie, toujours aussi bon accompagné d'une belle tranche de pain de campagne tout frais ...

croque et riz

On arrose cela d'un petit vin rouge de Provence.

un verre de vin

Et puis vient le moment du dessert ... Le choix est large ... Entre le riz au lait ...

un riz au lait

Et le chou Truffe-Chocolat ...

un joli chou

... mon cœur balance !

intérieur chou

Vous avez vu le choix ?

tartes chibois

Tartelettes, choux, "croques" sucrés choco-truffe ...

desserts chibois

... ou encore ce fameux riz au lait ...

riz au lait à la truffe

... on ne sait plus où donner de la tête !

chou choco truffe

Je crois que l'an prochain, je commencerai le repas par le dessert !

sandwich choco-truffe

Un autre endroit vraiment joli où les gens ne vont pas souvent se promener, c'est Notre-Dame de Vie, un quartier de Mougins. Un joli coin de campagne ... Là, à l'abri d'arbres majestueux ...

des arbres

... on trouve une adorable église.

notre-dame de vie 3

Un autre sanctuaire à répit. je ne m'étendrai pas sur le sujet, vous ayant déjà tout dit lors de notre passage à Saint-Pantaléon, dans mon dernier billet.

notre-dame de vie 2

Le lieu respire le calme et la sérénité ...

croix notre dame de vie

Churchill vint ici peindre la chapelle, alors qu'il passait des vacances dans le mas de son ami Benjamin Seymour Guinness, avocat et philantrope, cousin des Guinness de ma bière préférée ... :-)

notre dame de vie

Saviez-vous que Churchill peignait ?

les vacances de Churchill

Le mas Notre-Dame de Vie, délaissé par Mr. Guinness à la mort de sa femme en 1931, resta à l'abandon jusqu'en 1961, année où Picasso le racheta pour l'offrir en cadeau à sa nouvelle femme, Jacqueline Roques. C'est d'ailleurs là qu'il mourra le 8 avril 1973, à l'âge de 91 ans ... Là aussi que Jacqueline se suicidera, 13 ans plus tard ...

Picasso et Mougins

Elle est belle, cette maison ... 800 m², 35 pièces réparties sur 3 niveaux ...

 table de picasso

... et un jardin aux accents toscans qui est juste un régal ...
jardin de picasso

Un merveilleux endroit, dans lequel je vous remmènerai un jour où le ciel sera bleu ...

arbres notre dame de vie

Parce qu'un ciel bleu d'hiver, il n'y a rien de mieux au monde ! :-)

oranger

Et tenez, comme il fait bien beau et presque chaud, je voulais vous parler d'un bon endroit pour aller manger un burger sur le pouce.

chez steak and shake

Je veux parler de Steak and Shake, une chaîne américaine de très bons hamburgers, fondée en 1934 par un pompiste de l'Illinois !  Un fast food de luxe, en quelque sorte ... :-)

déjeuner chez steak and shake

Les burgers sont originaux et vraiment bons. Celui-ci, le jalapeño crunch, est un délice !


burger steak and shake

 On est loin de Mac Do, là ...

clem et paul chez steak and shake

De quoi faire plaisir à tous en fait ! Et déguster tout cela en terrasse et en tee shirt en plein hiver, c'est vraiment top ! :-)

paulo

Clément plonge sa cuillère dans un épais milkshake ...

clem et son milkshake

Le milk shake est un produit phare, semble-t-il, chez Steak and Shake.  Et c'est vrai qu'il est vraiment très bon !

 milk shake

Alors voilà, on peut manger un fast food un peu sympa, à Cannes. Par contre, on ne pourra plus aller à notre cinéma, Le Star, avant notre burger ... Il a en effet fermé, après 103 ans de bons et loyaux services ... Et nous, on est triste ...

le cinéma star a fermé

Il me reste heureusement mon cinéma à moi, "Les Arcades", classé en outre Art et Essai, celui qui diffuse mes films préférés en VO, ce que j'aime plutôt bien. Celui que je peux atteindre à pied en cinq minutes, en plus ... Mon dernier film là-bas ? Carol, de Todd Haynes, avec les excellentes Cate Blanchett et Rooney Mara ... Un très bon moment. Une atmosphère années 50, bien sombre ... J'aime ...

Carol - copie

Les salons de thé ne manquent pas, pour une petite douceur d'après-ciné, ce qui fait de ces sorties des moments complets et bien agréables ! :-)

après-midi salon de thé

Cette année, le mimosa est en avance ... En même temps, on dit ça de lui presque chaque année ...

mimosa 3

La neige, par contre, est très en retard, elle. Et ça, ce n'est pas si fréquent ! D'habitude, à cette époque, les montagnes derrière Nice sont toutes blanches ...

paysage d'hiver

Quoiqu'il en soit, le moment du mimosa est toujours un événement, dans la région. Dans le coin de Mandelieu, surtout ... Les collines se couvrent d'un tapis jaune du plus bel effet ...

le tanneron

Et c'est par milliers que les gens du coin vont se promener dans cette véritable forêt ...

dans les bois de mimosa

... cueillir quelques bouquets de ce trésor odorant ...

encore du mimosa

Pas mal de gens y sont allergiques, au mimosa, mais pas nous, fort heureusement ! :-)

paul dans les mimosas

J'ai emmené avec moi un acrobate pour aller me chercher les plus beaux rameaux ... C'est que des fois, il faut grimper un peu ... :-)

cueillette

C'est vraiment une jolie fleur, non ?

mimosa 1

Un petit thé bien chaud en rentrant ...


thé et good food

Quelques jolies bugnes, aussi, parce que Mardi Gras n'est pas loin ... et le vrai bonheur n'est pas loin!

bugnes et agrumes

Un petit repas entre amis - de vrais amis, j'entends, pas des gougnafiers opportunistes comme ceux que nous avons eu il y a peu - est un très bon moyen de passer les longues soirées d'hiver ... Nos amis, donc, les M&M's, sont venus en "presque-voisins" partager un moment ... et quelques petits plats ... J'avais depuis un moment repéré une jolie recette dans un livre trouvé dans une brocante anglaise ...

Paul Heathcote est un grand cuisinier anglais qui n'a de cesse de mettre en avant la cuisine britannique et particulièrement celle de sa région, le Lancashire. Son livre, Rhubarb and Black pudding, est une vraie merveille qui, en plus de nous délivrer les excellentes recettes de ce cuisinier qui eut il y a quelques années deux étoiles au Michelin, nous brosse, avec plein de photos, le portrait des producteurs fétiches du cuisinier, dans l'atmosphère délicieusement rurale de ce coin du Nord-Ouest de l'Angleterre. !

livres

J'avais donc, pour le coup, besoin d'une queue de boeuf qui, après passage à la merveilleuse Triperie de la Tour, rue Pairolière, à Nice ...

triperie de la tour

... s'est transformée en de délicates joues de porc ! ;-) Je vous expliquerai dans quelques secondes ce que j'en ai fait ! ;-)

P1440537

Au menu, donc ...

 menu d'hiver

... un Apérol Spritz et une planche de produits italiens divers ... Pas pu passer au marché chez mon Italien habituel mais j'ai une solution de repli, la boutique Gusti Italiani du boulevard Carnot ... Leur vieux pecorino sarde à la truffe est une tuerie !

 planche d'antipasti

Après cet apéro, j'avais envie d'essayer un truc ...

 feuilletés crus

Des petits feuilletés repérés dans un ancien Côté Sud ... Ils étaient à l'origine farcis d'une mixture de fromage de chèvre, de miel et de noix, je crois ...

 un feuilleté cru

Là, je les ai préparés plus simplement.

des petits feuilletés

Ils étaient ravissants, une fois bien dorés !

un feuilleté cuit

Je les ai servis à côté de petits Rocamadours empaquetés dans des lanières de poitrine fumée ...

rocamadours

... et passés à la poêle avant d'atterrir dans les assiettes aux côtés d'un petit mesclun tout simple.

feuilletés

Nous voilà maintenant devant cette recette de Paul Heathcote ... Je vous donne ici l'adaptation que j'en ai faite. Le résultat fut largement à la hauteur de mes espérances ... :-)

recette 1


Joues de Porc rôties au Vin Rouge et à la Guinness, Purée de Pommes de Terre au Raifort, Crème à la Moutarde à l’Ancienne 

joue cuite

Ingrédients : 

- 1,5 kg de joue de porc
- 1 bouteille de vin rouge
- 1 bouteille de 33 cl de Guinness
- Huile d’olive
- 3 têtes d’ail, grosse peau extérieure enlevée, coupées horizontalement en deux
- 3 oignons rouges coupés en 4 quartiers chacun
- 2 tiges de céleri-branche coupées en tronçons de 2 cm
- 6 carottes moyennes, pelées et coupées en deux dans la longueur puis en quatre dans l’épaisseur
- 2 feuilles de laurier
- 3 brins de thym
- ¼ l de bouillon de bœuf
- ¼ l de bouillon de volaille
- Poivre noir fraîchement moulu

Purée de Pommes de Terre : 

- 1,5 kg de pommes de terre farineuse
- 150 ml de crème fleurette
- 60 g de beurre
- 2 cuillerées à soupe de raifort frais râpé
- Sel, poivre fraîchement moulu

Crème à la Moutarde : 

- 150 ml de crème fleurette entière
- 1 cuillerée à soupe de moutarde en grains

Préparation : 

1. Badigeonnez un grand plat de 2 cuillerées d’huile d’olive et posez dessus vos légumes, vos aromates et enfin, sur le dessus, les joues de porc, sans les laisser se chevaucher. Badigeonnez la viande à l’aide d’un pinceau trempé dans de l’huile d’olive. Salez, poivrez et enfournez à 200°C pour environ 45 minutes, le temps de bien faire dorer l’ensemble.

joue de porc et légumes

2. Ajoutez ensuite la bière, le vin et les deux bouillons. Enfournez à nouveau pour deux heures, en arrosant la viande régulièrement pour qu’elle ne sèche pas. La sauce va se concentrer, devenir bien brune et aromatique. Servez avec une purée de pommes de terre, dans laquelle vous aurez incorporé un peu de raifort fraîchement râpé, et d’une saucière de crème à la graine de moutarde. Et avec une Guinness bien fraîche, aussi, bien sûr !

comme au pub

Pour le dessert, comme la Chandeleur approchait, on a eu envie de faire des crêpes. Cette fois-ci, j'ai piqué une idée du "Something for the weekend ... with eight around the table " de l'Anglaise Ruth Watson. Un délice !

recette 2


Des Crêpes gratinées au Lemon Curd et Mascarpone, Sauce Marmelade au Citron vert et Whisky … 

 crêpes 2

Ingrédients :

- 300 g de lemon curd (recette dans mon billet précédent)
- 300 g de mascarpone
- Un citron non traité
- Huit grandes crêpes fraîchement préparées

- 1 pot de marmelade de citron vert
- Sucre muscovado clair, si besoin
- Whisky

Préparation : 

1. Mélangez le lemon curd et le mascarpone, ajoutez ensuite le zeste d’un citron et un peu de jus pour acidifier un peu l’ensemble si besoin.

2. Étalez le mélange de mascarpone et citron sur les crêpes, puis pliez les crêpes en quatre. Placez les crêpes, en les faisant se chevaucher un peu, dans un plat passant au four.

 mélange mascarpone curd

3. Préchauffez le four à 180°C. Versez votre pot de marmelade dans une casserole, ajoutez un peu d’eau et faites chauffer à feu doux. Ajoutez un peu de sucre muscovado si besoin et une goutte de whisky. Ou plus ! La sauce doit être juste coulante, ni trop liquide, ni trop épaisse (!). Versez cette sauce sur les crêpes et enfournez pour 10 minutes. Servez tout de suite, bien chaud !

une crêpe

Alors ça va, on peut poursuivre ? Pour terminer ce billet, je vous emmènerai faire un petit tour en Italie, à Vintimille. La semaine dernière, il faisait plutôt mauvais. Samedi, on annonçait la pluie à Cannes. Nous n'avons eu que des nuages à Vintimille ... et la journée fut parfaite !

avant de repartir

Première grande affaire du jour lorsque l'on vient à Vintimille : Arriver suffisamment tôt au marché pour pouvoir y traîner tranquillement ... En général, on y arrive pas longtemps avant qu'il ne ferme ! ;-)

De toute façon, il faut prévoir un peu de temps parce qu'une fois que l'on est là-bas, ce n'est que du bonheur ! Ah, ces légumes tout frais, des productions souvent assez locales, en tout cas toujours italiennes ! Les petites cime di rapa que l'on fait juste sauter à la poêle avec un peu d'ail ... Parfaites en accompagnement d'une viande grillée, essayez-les aussi juste jetées sur une pizza avec un peu de chair à saucisse émiettée ... Ou bien dans des pâtes avec quelques filets d'anchois et une poignée de pignons grillés ... Un régal !

 marché 7

Dans les autres bouquets de "verdure" que j'adore trouver ici, chez nos amis italiens, il y a aussi les puntarelle, ces pousses de chicorée que je n'ai jamais vues non plus chez nous ! On peut les manger crues, en salade avec un peu d'anchois et de la bonne huile d'olive, ou bien dans un risotto, aussi ...

 marché 6

Moi, je repars avec une cargaison de ces petits artichauts que l'on achète ici, si on le souhaite, déjà presque tournés ... À 3€50 les dix, avouez que c'est une affaire ...

marché 10

Le rayon des poissons est assez extraordinaire, aussi ...

marché 5

Ultra-frais, ces poissons affichent fièrement non seulement leur nom mais aussi leur zone FAO, c'est à  dire leur zone de capture ... Et ils ne viennent pas de loin !

marché 3

Le choix est large et aujourd'hui, il y a même de la poutine, ces petits alevins de sardines si délectables servis crus, tels quels, avec un filet d'huile d'olive et quelques gouttes de citron, ou bien en beignets, ou encore en omelette, tout simplement, sans plus de fioritures ... Un produit cher, mais rare et très prisé. La saison est courte. On ne pêche la poutine qu'entre janvier et mars. Il faut en profiter !

marché 4

Pour en revenir à des nourritures terrestres, voici un étal de focaccie ... On en croque une portion toute tiède en faisant ses courses, voilà un bonheur simple !
 
marché 8

L'Italien aime les paupiettes ! Moi aussi, ça tombe bien !

 marché 11

Quant aux cannoli siciliens, richement garnis de ricotta fondante, chaque boulanger en propose aujourd'hui, aux côtés des traditionnels beignets. Nous sommes proches de Mardi-Gras, comme je vous le disais tout à l'heure.

marché 9

 La dernière travée du marché ressemble à notre "travée du milieu", à Forville ... Y sont installésles petits producteurs de la région qui apportent ici leur production très locale, souvent un peu hétéroclite mais toujours délicieuse ... Des herbes fraîches, quelques citrons de l'arbre du jardin, quelques olives, saumurées ou déjà transformées en une jolie huile ...

 marché 2

Quelques poignées de salade ou une belle grosse courge ...  Les légumes du jardin, quoi , :-)

 marché 1

Après le marché vient l'heure de l'apéro au Gran Caffè Paris. Un incontournable, là encore ! Apérol Spritz pour tout le monde, mes copines Jojo et Corinne apprécieront ! :-)) Avec des lamelles de petits artichauts en salade, une coupelle de gros haricots à la saucisse en sauce tomate, quelques morceaux de pizza et de la focaccia en petits sandwiches, aurons-nous encore assez faim pour enchaîner une heure plus tard ...

 apérol en italie

... sur les divines pâtes de Pasta e Basta ? ;-) Ceux qui connaissent savent combien les portions sont énormes et les plats, délicieux ! J'opte pour des penne au cacao amer agrémentées de tonnes d'artichauts violets poêlés ... et je fais un festin de roi ... non, de reine, plutôt ... même si je n'arrive évidemment pas à finir ce plat gigantesque !

pasta

Le petit vin blanc pétillant aide bien à faire passer tout cela, quoiqu'il en soit, et c'est avec plaisir ... et nécessité ... que nous entamons ensuite une promenade digestive ... et très escarpée ... dans le vieux Vintimille !

 rue vintimille

Voici la Vintimille médiévale, perchée au-dessus de la mer ...

 bannières

Aujourd'hui, la ville est pavoisée en prévision de la parade de Carnaval qui aura lieu demain.

placette

On se promène dans les étroites ruelles, sous les arches de pierre ...

 ruelle 3

En pleine ville, un charmant jardin exotique ...

 tissu orange

Un jardin avec des bananiers ...

bananes

La promenade est sympathique ... Partout, des signes du temps passé ...

 asilo infantile

De vieilles boutiques ...

paneterria

... souvent encore dans leur jus ...

 la stampa

De vieilles inscriptions à peine recouvertes sur les murs ...

 omnibus

Chaque façade a une histoire à raconter ...

circolo lavatori

La religion est là à chaque coin de rue ...

prières

Et puis comme souvent en Italie, il y a du linge qui pend aux fenêtres ...

ruelle de vintimille

Tiens, c'est un chasseur qui habite là, sans aucun doute ! ;-)

chasseur

Ça monte, ça descend ... Ça serpente en tout sens ...

ruelle 4 

À ne pas manquer, dans la via Giuseppe Garibaldi, l'Oratorio dei Neri, à la façade de style baroque tardif ...

 église

Construit en 1650 pour servir de siège à la Confrérie de la Mséricorde, ...

 christ

... il est souvent fermé ...

 bénitier

... mais si d'aventure vous trouvez la porte ouverte, alors n'hésitez pas : Entrez et admirez.

chapelle dei neri

Un peu plus haut, vous voilà sur la Piazza della Fontana ..

 horloge

Une jolie fontaine, de fait, ...

farmacia 

... surmontée d'un lion de pierre.

lion

Ressortons un instant de la vieille ville par la Porte de Nice, tout en haut de la via Garibaldi ...

porte de Nice 2

... juste pour vous permettre de d'avoir une idée de la vue sur la mer ... et sur le nouveau port qui n'en finit plus de se construire ...

la mer

Un chat flegmatique se laisse approcher de très, très près pour le photographier ! :-)

chat

Retour dans la vieille ville ...

maisons

Encore des chats ...

deux chats

De vrais chats italiens, si j'en crois leur menu du jour ! :-)

macaroni

Sur un petit immeuble, au-dessus de la porte d'entrée, on apprend qu'une petite fille est née récemment. J'adore cette coutume !

e'nata

On fait encore quelques pas ... Le monument le plus important de la ville haute, c'est  la cathédrale de l'Assomption et il faut quand même que je vous la montre.

église 1

La cathédrale de l'Assomption a été construite entre les 11ème et 12ème siècles sur les ruines d'une ancienne cathédrale de l'époque carolingienne.

église 2

Cette  dernière aurait elle-même été édifiée sur le site où se trouvait autrefois un temple païen dédié à Junon.

église 3

On entre la visiter, même si nous y sommes venus ensemble à plusieurs reprises déjà ?

porte de l'église

Admirez avant d'entrer, quand même, les éléments décoratifs de la façade.

façade église 2

Ils sont nombreux ...

 façade église 1

... et aussi variés que jolis.
 façade église 3

Les éléments remarquables à voir sont la crypte, que je vous ai déjà montrée sur ce blog à plusieurs reprises ...

visitez la crypte

... et le baptistère, surtout ...

Adjacent à la cathédrale, à un niveau inférieur, il fut construit au XIème siècle sur un plan octogonal, et renferme toujours un ancien bain d'immersion tout à fait remarquable.

fonts baptismaux

À côté du baptistère, une très belle et très grosse vasque, plus ancienne encore, frappée d'une inscription portant la date de 1100 ...

inscriptions bénitier

Au-dessus, quelques restes d'une fresque du XVIème siècle ...

fresque

... et, exposés ça et là, de beaux éléments de colonnes, comme ce magnifique chapiteau du XIIème siècle, retrouvés lors de fouilles passées ...

chapiteau

... et un dosseret de colonne byzantin du Vème ou VIème siècle, utilisé aujourd'hui comme bénitier.

pulvino byzantin

Juste en face de la cathédrale, le couvent des chanoinesses de Latran, édifié en 1668.

couvent

Une autre jolie église est San Michele Archangelo, sur la Piazza Colletta ...

eglise san michele

Elle date du XIème siècle, construite par les comtes de Vintimille puis affectées aux moines de Lérins ...

san Michele

Malheureusement, les horaires de visite sont extrêmement réduits et nous reviendrons donc en Juillet ou en août, quand les portes seront ouvertes un peu plus souvent ! :-)

la chiesa romanica

Il est temps de redescendre vers la ville "nouvelle" ...

ruelles 2

Ce qui nous donne l'occasion de déambuler dans les étroits chemins escarpés ...

vieille ville

... et de jeter un dernier coup d'œil à ces façades pas encore trop restaurées, certes, mais encore pleines de charme.

terrasses

Et si on attrapait un citron au passage ?

citronnier

À moins que vous ne préfériez un petit caffè con panna ? Bon, de toute façon, ne vous en faites pas, nous reviendrons, si vous n'avez pas su choisir ... :-))

caffe con panna

Allez, nous allons nous acheminer doucement vers la fin de ce billet en parlant d'une petite recette que je fais et adore depuis 30 ans maintenant ... Elle vient de ce livre merveilleux ... une création du grand Michel Rostang ...

nos recettes préférées


Ragoût Fin de Queue de Bœuf aux Petits Légumes ...

queue de boeuf détail

Ingrédients :

- 2 kg de queue de bœuf

- 3 carottes
- 3 gros oignons
- 1 bouquet garni

- 600 g d'oignons grelots
- 80 g de beurre
- 30 g de sucre
- sel, poivre

- 8 carottes
- 60 g de beurre
- sel, poivre
- 30 g de sucre

Préparation :

1. Faites cuire la queue de bœuf :

Coupez la queue de bœuf en tronçons de 8 com environ. Faites dégorger ces morceaux à l'eau claire pendant 1 heure. Faites chauffer une casserole d'eau et jetez-y les morceaux de queue de bœuf. Laissez bouillir 10 minutes et égouttez-les.

Épluchez 3 carottes et 3 gros oignons. Mettez-les dans un fait-tout avec les morceaux de queue de bœuf. Couvrez-les largement d'eau froide, n'assaisonnez pas mais ajoutez le bouquet garni et portez à ébullition sur feu vif. À ce moment-là, écumez et baissez la flamme puis laissez cuire pendant 2h00 à 2h30.

2. Glacez les oignons et les carottes :

Épluchez les petits oignons et mettez-les dans une casserole, recouvrez-les juste d'eau, ajoutez 80 g de beurre et faites bouillir. À ce moment-là, ajoutez le sucre en poudre, salez et poivrez. Mélangez et laissez cuire pendant 30 minutes environ jusqu'à ce que le liquide ait disparu et que les oignons soient enrobés d'une fine pellicule de caramel brun et brillant. Réservez-les.

Dans le même temps, épluchez les carottes et coupez-les en bâtonnets pas trop fins. Dans une casserole, faites fondre 60 g de beurre, mettez les carottes, salez, poivrez et ajoutez le sucre. Couvrez à peine les carottes d'eau et laissez-les cuire 15 minutes jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'eau du tout. Ne laissez pas brunir.

3. Terminez le plat :

Quand la queue de bœuf est cuite, défaites les morceaux de viande adhérant à l'os et coupez-les s'ils sont trop gros. Faites réduire le bouillon de cuisson pendant 20 minutes environ. Quand la sauce est devenue brune, passez-la au chinois. Ajoutez ensuite les morceaux de bœuf, les carottes et les petits oignons glacés. Laissez réchauffer quelques minutes. Rectifiez l'assaisonnement. Servez très chaud.

queue de boeuf Plat

Avec quelques pâtes fraîches, c'est une merveille, ce plat !!!

queue de boeuf 1


Un petit dessert pour finir le repas ... et le billet ...  en beauté. La recette du sabayon provient du même livre, où il est fait avec du cidre ... Comme Jean-Pierre, mon beau-frère, nous a apporté pour Noël une caisse d'un délicieux Tariquet blanc, nous allons en profiter pour le transformer agréablement ... et pour boire le reste de la bouteille, bien sûr !!!

Poires pochées et Sabayon au Tariquet ...

poire au sabayon

Ingrédients :

- 4 poires pelées et évidées, gardées entières, pochées dans un sirop de sucre vanillé

- 4 jaunes d'œufs
- 70 g de sucre en poudre
- 20 cl de Tariquet

Préparation :

Dans une casserole à fond épais, mettez les jaunes d'œufs et incorporez le sucre en fouettant jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Faites chauffer à feu doux sans cesser de fouetter. Au bout de quelques minutes, le mélange doit épaissir. Versez alors le vin petit à petit. Continuez de fouetter pour que le mélange soit bien homogène et que la préparation soit suffisamment chaude et épaisse. Versez dans des coupes et placez dessus une poire entière. Servez tout de suite, tel quel ou en saupoudrant les poires d'un peu de pralin.


Allez, on se retrouve très vite, avec un billet sur la balade que je vais faire, durant quelques jours, dans le coin de Toulouse. En attendant, je vous embrasse et vous dis "à bientôt " !



















77 commentaires:

  1. Je me mets dans tes souliers..et j'admire tout ce que tu as vu..

    et tes beaux boys..différents.. et beaux tous les deux:) Tu peux leur mentionner de ma part..;)
    La lagune..superbe..la plage.. les citrons..tes plats..j'ai Pinné cmme une petite folle;)
    Tu dois te sentir très légère maintenant que tu n'a plus ce poids de gens sans coeur sur les épaules.

    C'est triste ton cinéma de 103 ans..toujour de grandes pertes nos anciens favoris.
    En Italie..j'avais bien aimé cette coutume qui annonce les nouveaux-nés~
    Et les tenues vestimentaires..pendues un peu partout..clic clic..;)
    Tes photos de lune..merveilleuses..
    Tout ce que tu fais ..et que tu nous montres..des coups de coeur pour la vie pour moi.
    Ce sont des cadeaux tes billets.
    Bon weekend..


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Monique, la commission est faite aux garçons ! Ils ont apprécié, comme tu peux l'imaginer !Tes billets sont des cadeaux aussi, de même que tes commentaires toujours tellement sympathiques ! Depuis tout ce temps, c'est vrai qu'on a vraiment l'impression de se connaître ! Des bises à toi, et une à Jacques, que je commence à imaginer aussi ! :-))

      Supprimer
  2. J'ai bien fait de faire ma curieuse en cette heure ... Matinale 😉 (ca doit être l'idée de la reprise qui me travaille ... Toute les bonnes choses ont une fin).
    J'étais réveillée, je me suis dit que j'allais faire un petit tour sur le blog d'Hélène ... Et la j'ai frotté mes yeux en voyant 12 février 😀 !
    Toujours de magnifiques paysages, de belles scènes de rue et d'appétissantes recettes a piquer. Tout est beaux !!!
    Bonnes vacances à tous ... Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, il va encore falloir te frotter les yeux un moment avant le prochain billet, hein ? Ou même la lampe merveilleuse ... tant je suis débordée en ce moment ! :-) Allez, de toute façon, Facebook maintient bien le contact ! :-) Bisous

      Supprimer
  3. Plein de choses à commenter sur ce billet passionnnant... je commence par la fin avec Vintimille qui respire l'authenticité. Nice étant à côté, j'espère bien y aller un jour.
    Tes photos de la lune sont superbes et étonnantes !
    Je retiens la recette des joues de porc, mon boucher en propose toutes les semaines.
    La fermeture d'un cinéma à Cannes semble incroyable dans une ville qui accueille un prestigieux festival...
    Et pour finir merci pour les photos du palais de la Méditerranée et ses superbes façades.
    Bises et bon séjour dans le sud ouest

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu viens un jour par ici, nous irons à Vintimille ensemble, Marielle ! :-) Bisous

      Supprimer
  4. J'ai bien fait de passer
    Un billet remarquablement orchestré,
    UN VRAI REGAL
    @ Bientôt

    RépondreSupprimer
  5. Comme je me sens bien, détendue à la lecture de ce bel article.
    J'ai le sentiment de décrocher de mon quotidien et de partir en voyage.
    Hélène, tu me fais rêver ! Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux ! C'est fait pour ... ;-) Le prochain arrivera d'ici quelques jours, je pense ... Bises

      Supprimer
  6. Ravie de te savoir débarrassée de tes mauvaises expériences de fin d'année , je te sens forte .
    merci pour toutes ces belles choses que tu nous montres , cela me donne envie de retourner en Italie , il me manque le vinaigre DolceAgro de chez Ponti que je trouve a la coop de San Remo
    Très sincèrement
    Françoise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es allée au Carrefour Market qui a remplacé la Standa et le Conad à Vintimille ? Je dois dire que j'ai été très agréablement surprise. Que de produits ! Alors finalement, je ne pousse plus jusqu'à Arma di taggia ... Vraiment bien ! Bisous, Françoise

      Supprimer
  7. Que de souvenirs ........... Nice et ses environs ! J'ai toujours un petit pincement au coeur en y repensant.
    Quant à tes recettes réconfortantes, je suis bien partante pour toutes les goûter ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'imagine que les souvenirs reviennent à la pelle en voyant ces photos ... C'est bien, non ? :-)

      Supprimer
  8. Comme d'habitude un billet qui transporte pupilles et papilles!!!! Vent et pluie, avec cependant un p'tit coucou de Mr SOLEIL qui chauffe très vite, sont de rigueur en BOURGOGNE alors se balader avec ton billet : un REGAL! toujours chouette aussi de voir tes fils de la partie .... un Elixir q'il faut boire sans modération et qui tue le venin de ces gens profiteurs, de mauvaise foi mais qui cependant trahissent la confiance et l'amitié. Bientôt le printemps Hélène! NIC

    RépondreSupprimer
  9. Merci encore une fois de nous partager ces belles balades

    RépondreSupprimer
  10. Quel beau et délicieux billet ! Et quel plaisir d'avoir pu partager cette soirée avec vous.....avant que l'âge ne nous rende "pénibles" et insupportables ;o))
    Et puis te suivre à Nice ou à Vintimille est toujours un réel plaisir. D'accord je connais bien et j'ai quasiment les mêmes photos dans mes archives, mais j'ai toujours autant de plaisir à déambuler dans ces rues et faire une halte gourmande à Pasta & Basta.
    Je ne quitterai pas ce billet sans avoir noté les recettes dégustées à Cannes il y a peu de temps, un vrai régal que je recommande à tous !
    Merci infiniment à vous 4 pour cette soirée amicale, gourmande.......et détendue ;o))
    En espérant vous avoir bientôt chez nous.
    Bises à toute la famille
    Les M&M's

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était très chouette ! on remet ça vite ! Bises à tous les deux.

      Supprimer
  11. comme toujours, c'est un encgantement de visiter ton blog, tout est là.....merciiii

    RépondreSupprimer
  12. merci pour cette jolie balade, j'ai adoré votre promenade italienne il y a un côté typique qu'on ne retrouve pas chez nous, à bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'ets sûr que passer la frontière nous fait sauter dans un monde bien différent. On a de la chance que cette frontière soit aussi proche ! Bises

      Supprimer
  13. je surveille le prochain billet alors parce que Toulouse fait partie des pistes pour cet été...En attendant je déguste chacun de tes plats. Cette comfort food me plait bien aussi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On te parlera de Toulouse quand tu viendras, autour d'un brunch, ainsi que l'exige Clément ! Tu es associée aux brunches, va savoir pourquoi ? ;-)

      Supprimer
  14. Une fois de plus, je viens de me régaler en lisant ton article.
    Je te souhaite un très beau dimanche entourée des tiens. Gros bisous

    RépondreSupprimer
  15. Que de belles choses découvertes grâce à cet article toujours aussi agréable à lire et quelques recettes griffonnées mises de côté comme la pintade miam
    gros bisous et bon week-end

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Virginie. Fais cette pintade sans hésiter. Cette recette d'Hugo Desnoyer est vraiment délicieuse ! Bises

      Supprimer
  16. Un vrai plaisir de te suivre dans tous ces beaux endroits, dont certains que je connais grâce à toi ;o)
    Le vieux Vintimille en fait partie, et d'ailleurs comment avez vous fait pour grimper là haut après les copieux plats de pâtes de chez Pasta y Basta ? Surtout que c'est tellement bon qu'il est difficile de ne pas finir sont plat.
    J'aime ces recettes, des petits plats réconfortants, sans chichis mais avec de très bons produits, des petits plats qui donnent envie de réunir les amis (les vrais, les pas chiants qui apprécient et savent se tenir. P.S. : j'en ai eu aussi des gougnafiers) ou la famille, autour d'une jolie table comme tu sais si bien les décorer.
    J'espère que ton billet t'a remis du baume au coeur parce qu'à nous il nous réconcilie avec les bonnes choses de la vie ;o)
    bisous

    RépondreSupprimer
  17. Merci pour ce bel article !! De beaux souvenirs, surtout du côté de Grasse et Mougins, où j'ai habité pendant 16 ans et où mes filles sont nées !! De la belle cuisine également ! J'ai découvert ton blog il y a peu, et il regorge de belles choses !! Bonne soirée, Brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Brigitte. Reviens piocher des souvenirs quand tu le souhaiteras. Avec plaisir ! Bises et à très vite

      Supprimer
  18. Bonjour Hélène
    Que c'est beau....que c'est bon....de lire vos billets c'est apaisant....(on oublie les ondes négatives bien-sur !!)cela me donne envie de respirer moins vite....C'est bien ça le vrai bonheur,savoir savourer chaque petite chose de la vie...et se délecter de bonnes recettes!
    Je me laisse porter....et ça fait un bien fou !!!merci merci !!!
    Bonne semaine
    Martine du Forez

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Martine, je suis bien contente si ces billets font du bien à ceux qui les lisent. Et à moi, ça fait du bien de les rédiger, en plus ! :-) Bises et à très vite pour d'autres lectures ...

      Supprimer
  19. Encore un billet enchanteur, du mimosa à faire rêver...(manque que l'odeur..hi hi)des recettes savoureuses que je réserve et testerai dans les prochains jours, et cette petite incursion en Italie que j'adore. Des photos superbes. Merci beaucoup pour tout ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci tanette; Le mimosa est terminé depuis longtemps, maintenant, et c'est seulement aujourd'hui que je reviens sur mon blog ! ;-) Bisous

      Supprimer
  20. Tu me donnes envie de sud, d'Italie, de ciels bleus azurs, de bons plats en sauce - de tout, en fait! Je ne sais pas ce qui t'est arrivé en fin d'année, mais il me semble que tu as pris ta revanche à coups de bons moments. Bisous et excellente semaine au sud.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai été polluée par des gens que j'imaginais sympathiques et qui n'étaient que des dingos profiteurs et surtout, horriblement malsains. Voilà en gros l'histoire ! ;-) Heureusement, tout cela est bel et bien terminé. Des fois, c'est comme ça, il ne faut pas s'accrocher ! Et ne garder que les meilleurs ... dont tu fais partie, assurément ! :-) Bisous Gracianne

      Supprimer
  21. Quel bonheur de te lire merci de continuer l'aventure avec ceux qui t'apprécient.
    Amitiés de Mylène

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mylène ! Oui, c'est un chouette rassemblement de personnes sympathique, par ici ! :-) Bisous

      Supprimer
  22. Chaque fois que je visite ton blog, je repars avec la faim au ventre et l'envie de voyager!

    Bises,

    Rosa

    RépondreSupprimer
  23. Ton titre m'a fait rire car ici, la phrase que dit MrD en rentrant quand je viens de cuisiner est "huuuum! ça sent la cuisine bourgeoise!" Je crois d'ailleurs que ces joues de porc ne feraient pas long feu dans notre assiette!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Babeth, nous sommes encore d'une génération où "cuisine bourgeoise" veut dire quelque-chose ! UN retour aux racines ... ça tombe bien, c'est celle que je préfère ! :-)

      Supprimer
  24. Bonsoir Hélène!!!

    XIN NIAN HAO!!! Très bonne Année 2016 du Singe de Feu !!!
    oui, nous sommes en plein dans la période de la fête du Nouvel An Chinois! (mon mari est Chinois)

    Ah la la!!! Hélène! Nice sous ce ciel d'azur, Notre Dame de Vie à Mougins et ..... les MI-MO-SAS!!!!
    Vous ne pouvez pas savoir ce que je ressens, les couleurs, les lumières,la mer, les senteurs, les parfums!!!
    ouf, heureusement, je descends à Cannes dans ma famille dans quelques jours, pour les vacances de février!
    respirer l'air de la Méditerranée et de Caussols, où vous nous avez déjà emmenés en balade! J'ai connu l'Auberge de Caussols du temps de Papy et Annie!

    Alors,me voici "atteinte" d'une nouvelle habitude et attitude, à la mode d'Hélène: "lever le nez pour enfin découvrir, regarder, observer, admirer, ... ". Bien que j'avais déjà tendance à "voler", "choper" du regard des clichés de façades, de lumières,d'instants, dans les rues d'Ivry ou de Paris, là... ça devient systématique... avec une recherche des détails, d'une histoire...
    Vous nous apprenez de bien belles choses, de bien belles leçons de vie, de bien belles histoires, ... sans oublier de bien belles recettes!!! Merci!!!

    Peut-être un jour aurai-je l'occasion de vous rencontrer à Cannes ou à Paris!!! ça me ferait bien plaisir, si cela vous dit, bien sûr!

    Bonne soirée et bon séjour à Toulouse!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce serait super, Taiji ! Bon, on a raté le coche pour les vacances de février (je suis une spécialiste de la procrastination et je n'ai repris la liste des commentaires de ce billet qu'aujourd'hui ...) mais une autre fois ? Je remonte quelques jours à Paris chez ma maman la semaine prochaine. J'ai hâte ! Bises et à très vite, alors.

      Supprimer
  25. Je ne me souviens plus m'être exprimée, mais je suis toujours avec bonheur ces remarquables billets si bien illustrés et si riches en découvertes culinaires et autres!
    Vraiment félicitations... c'est aussi sûrement un grand bonheur de faire toutes ces jolies balades en famille! Mes enfants sont grands et ces balades an famille devenues trop rares me manquent beaucoup!!

    Je suis niçoise et c'est toujours un plaisir de redécouvrir sa ville à travers les yeux de quelqu'un d'autre! Je vais aussi régulièrement à Londres , vos articles me parlent donc beaucoup!

    Merci pour cette magnifique visite de Vintimille... j'ai honte, étant donc niçoise nous nous y rendons régulièrement pour le marché ou quelques ravitaillements mais je n'ai jamais eu la curiosité de visiter la vieille ville! Il faut dire qu'en arrivant , vue de l'autoroute la ville semble tristounette! Ne pas se fier aux apparences, que de merveilles!! C'est décidé la prochaine fois , votre article en main, je ne manquerai pas de la découvrir!
    Encore merci.... je m'en vais déguster à nouveau ce bel article ... avant de déguster aussi cette recette de pintade qui m'a fait saliver!
    Amitiés!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lili, pour être passée et pour avoir laisser ce gentil mot ! Nous sommes donc quasi-voisines. Nous pourrons peut-être nous croiser un jour, alors ! À Nice ou ailleurs ... Bon, pas de grimpette à Vintimille en été, hein, parce que ça monte sec et que sous la cagnard, c'est dur ! :-)) Des bises en souhaitant vous relire par ici un de ces jours ...
      Hélène

      Supprimer
  26. Ce n'est jamais vraiment l'hiver à Cannes. La cuisine bourgeoise est indémodable. Je ne parle même pas des crêpes au whisky et lemon curd...
    La photo du clair de lune est magnifique. Comme tous les ans, je me régale de truffes chez toi.

    En revanche, je suis mitigée sur le film Carol. Un peu long...

    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut venir goûter les truffes, la prochaine fois ! Quant à Carol, moi, j'aime bien les road movies qui se tirent en longueur ... si tant est qu'ils sont bien joués ! Bises

      Supprimer
  27. je me sens un peu comme rosa, avoir envie de manger, de voyager après avoir lu chacun de tes billets; le souci du détail, cette générosité, gourmande, à chaque ligne ... je suis fan, tu fais partie des blogs que je me régale vraiment de lire !! mais je suis fatiguée, pour le coup j'hésite à me demander si mes pseudo phrases sont écrites en bon français :)
    de gros bisous !! a bientot

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout est en français, et tellement gentil, en plus ! Moi aussi, j'aime passer chez toi. Bises et à très vite

      Supprimer
  28. Bonjour Hélène,
    j'ai tout mis de côté dans ton billet ! tout fait envie !! Des plats qui mijotent, c'est familial, j'adore !
    Et tes petits feuilletés qui accompagnent la salade et les rocamadour, magnifique ! Belle journée Hélène !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois dire que j'ai bien aimé le rendu final des ces petits feuilletés, moi aussi ! :-) Bises, Anaïck

      Supprimer
  29. Formidables photos, recettes alléchantes, quel plaisir de vous lire. Merci pour tout votre travail.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous, surtout, de vous arrêter par ici et de me faire part de vos impressions ! À bientôt !

      Supprimer
  30. Ce beau ciel bleu, c'est vraiment l'hiver ? Et le gâteau de crêpes m'a tout l'air d'être une tuerie

    RépondreSupprimer
  31. Nous nous régalons avec ta blanquette de veau !! merci ;o)
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais de rien, Marielle ! Nous, ce soir, ce sera cassoulet à Villefranche de Lauragais. Il faut bien cela pour lutter contre les températures quasi-polaires !!! Bisous

      Supprimer
    2. Hummm !!un cassoulet, un vrai, c'est bon ça !! et oui tu as raison il faut ça pour endurer ce froid.
      bises

      Supprimer
  32. awww Je aime all yours posts Helene and the pictures are amazing!!!
    I enjoyed so much , what beautiful look all and the food stunning!!!
    je aime beaucoup !!
    Bises

    RépondreSupprimer
  33. Et bien voilà un très beau billet (hivernal ?)

    Le mimosa et ces joues de porc.... Oui, ces joues de porc, divines et sublimes...Elles donnent tant envie.
    Malgré le temps parfois peu lumineux, tes images subliment les endroits visités et les petits plats cocoon.....

    Bonne fin de week end (coin coin lol)

    RépondreSupprimer
  34. Magnifique post, aussi bien pour les yeux que pour les papilles. Un vrai régal. Très belle journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Annick ! C'est toujours un plaisir que de recevoir ta visite. Bises

      Supprimer
  35. Ah moi, si j'étais là, je passerais deux jours par semaine dans les marchés, j'adore, ta blanquette me fait de l’œil, alors ce site et ces troncs d'arbres un havre de paix, c'est un peu comme chez moi je n'y serais pas dépaysée avec tes plats bien copieux et bien réconfortants, je viendrais m'y cacher volontiers hein!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zika, il faudra venir, un jour. Quoique chez toi, cela ressemble beaucoup à ici, quand même, non ?

      Supprimer
  36. En plus du beau reportage dont je me suis délectée, j'ai retenu la recette de la pintade et de la joue de porc. Deux viandes que nous aimons.
    Bonne journée, FLaure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ce sont deux recettes délicieuses, tu as raison. Bises

      Supprimer
  37. Tes plats me font saliver. J'aime bp tes grappes de raisin. Ta photo de lune est géniale! Qt au reste, j'aime aussi ces visites que tu partages toujours avec nous. En plus, il fait tjs beau chez nous, donc, c'est propice à de jolies prises de vues! Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'ets vrai qu'on est bien, dans notre coin de pays ... Bisous

      Supprimer
  38. Tes plats sont absolument à tomber, je retiens notamment le ragoût à la Guinness, les crêpes au lemon curd et surtout cette sublime pintade à la crème safranée! C'est toujours un plaisir de suivre tes aventures entre Provence, Alpes et Riviera! :)

    RépondreSupprimer
  39. Il me semblait bien que j'avais raté un post, celui aux truffes que j'attends tous les ans. Avec tes billets, ce qu'il y a de bien, c'est de pouvoir voyager en étant au chaud, de profiter de ton soleil, de tes découvertes et de tes recettes. Surtout quand le temps ne se décide pas à virer au beau, au chaud, patience cela va venir ! J'attends votre escapade toulousaine avec impatience, il y a des lustres que j'y suis allée. Bisous.

    RépondreSupprimer
  40. Que dire de moi qui avais gardé au chaud ton reportage... Ai encore été conquise par tes photos, tes découvertes et et et la truffe. J'aime la cuisine bourgeoise, elle réconforte, elle est gourmande. À bientôt! Bisous.

    RépondreSupprimer