25 juin 2007

Un tian "Courgette, chèvre et menthe " et un clafoutis "Nectarine et Nougat", lors d'une nouvelle balade entre Gordes, Sénanque et Roussillon !

gordes sous l'arcade.jpg

La semaine dernière, nous avions de la visite. Et pas n'importe quelle visite puisqu'il s'agissait de mon papa et de sa femme Engracia, en provenance -presque- directe de Mexico ! Leur semaine ayant été passablement occupée à écumer ... et vider ... les magasins cannois, nous nous sommes dits qu'un peu de campagne ne ferait de mal à personne et c'est vers le Luberon, où nous étions la semaine précédente chez Garance, que nous nous sommes dirigés ! J'avais de grandes idées, un programme tellement vaste qu'il nous aurait fallu au moins trois jours pour n'en concrétiser que la moitié ... Mais je suis comme ça ... insatiable, en tout cas dès qu'il s'agit d'aller découvrir de nouveaux horizons. Bon, ces horizons-là ne m'étaient pas vraiment inconnus, car il s'agit là d'une région que j'affectionne tout particulièrement !

C'est ainsi qu'à 11 heures du matin, nous étions devant l'abbaye de Sénanque, un édifice roman magnifique niché au milieu de champs de lavande ! Ayant vu chez madame Garance que ces "bestioles" étaient déjà en fleurs, je me suis dit que l'arrivée sur l'abbaye noyée dans un flot de vagues mauves serait des plus impressionnantes pour Engracia. Râté, l'abbaye étant très encaissée au fond d'un vallon, le soleil, pourtant bien présent ces jours-ci, n'avait pas eu tout à fait le temps de faire son oeuvre, et c'est sur un fond mauve très, très pâle que nous sommes arrivés sur le site ! Regardez, c'est quand même bien beau, cette arrivée sur Sénanque. La route est étroite et un peu "laborieuse", mais ce que l'on peut voir en contrebas mérite bien qu'on s'embête un peu !

sénanque vue de haut.jpg

Seulement voilà, une arrivée vers 12 heures 30 dans une abbaye n'est pas très conseillée ... Car pendant que les moines mangent, l'Abbaye est fermée ! C'est donc devant une porte close que nous nous sommes dit que nous allions faire comme eux ... et aller nous restaurer un peu plus loin !

Un peu plus loin, ce fut à Gordes. Pas chez Elisabeth Bourgeois, cependant, du Mas Tourteron, un restaurant magnifique que je rêve de découvrir depuis des années ... Une espèce de fantasme -assez accessible, en plus- qu'il faudra bien que j'assouvisse un de ces jours ! ;o)

Un petit tour dans le village, pour découvrir le château ...

château de Gordes.jpg

La découverte d'une placette et de sa belle fontaine, à l'ombre d'immenses platanes ...

fontaine de Gordes.jpg

Après un recensement presqu'exhaustif de ce que l'on peut manger ici -recensement pas totalement convaincant, je vous le signale-, nous passons devant les " Cuisines du Château" ...

les cuisines du château.jpg

L'oeil de Clément est soudain attiré par cette jolie petite chose-là ...

menu à Gordes.jpg

Terrine de campagne, côtes d'agneau à la fleur de thym ... Il n'en faut pas plus pour nous décider à nous jeter sur la dernière table libre de cette bien mignonne terrasse, au beau milieu de la Place du Château !

Un joli couvert est dressé à notre intention ...

couvert à Gordes.jpg

Tout le monde a bien faim, et c'est un grand-père comblé qui s'installe entre ses deux petits-fils, en ce jour de fête des pères !

GPJ et les enfants resto Gordes.jpg

Grace est en grande discussion avec Paul, histoire de faire patienter le jeune homme qui a l'estomac dans les talons ... :o)

grace et Paulo au resto Gordes.jpg

La terrine de campagne arrive ... Parfumée, moelleuse, un délice !

terriine de campagne gordes.jpg

Un carré d'agneau de Sisteron cuit à la perfection pour les uns ...

carré d'agneau.jpg

Une fondante côte de veau surmontée d'une petite crème aux morilles pour les autres.

côte de veau aux morilles.jpg

Le repas terminé, on se prend à rêver d'une bonne sieste ... Qu'il doit faire doux derrière ces volets clos ...

volets et figuier à Gordes.jpg

Mais non, il est temps de repartir, si nous voulons arriver à temps pour la dernière visite guidée de la journée à l'abbaye de Sénanque. Nous quittons donc à regret ce pittoresque village (pas encore trop envahi en ce début d'été ...). Un dernier regard ...

vue de Gordes.jpg

La route est courte mais jolie, bordée de murets en pierre sèche, avec de temps à autre, quelques bories, ces cabanes toutes en rondeurs qui abritaient autrefois bergers, pâtres et vignerons lorsqu'ils voulaient se protéger des intempéries.

borie.jpg

Quelques minutes plus tard, la voici-donc, cette abbaye de Sénanque ! Encore une fois, je vous enjoins à aller jeter un oeil sur le site, très bien fait, en attendant de vous rendre sur place dès que vous le pourrez.
Deux mots d'histoire quand même ...

Notre-Dame de Sénanque est une abbaye cistercienne qui fut fondée en 1148 par des moines cisterciens provenant de l'Abbaye de Mazan, dans le Vivarais. L'abbaye de Sénanque fut un temps abandonnée, après avoir été partiellement détruite en 1544, durant les guerres de religion. Vendue sous la Révolution comme Bien National, elle fut rachetée et restaurée par Dom Barnouin en 1854 et vit alors le retour de quelques moines cisterciens qui furent expulsés en 1903 à cause de lois sur les congrégations religieuses. Ce n'est qu'en 1988 qu'une nouvelle petite communauté de moines issus de l'abbaye-mère de l'île de St-Honorat de Lérins, en face de Cannes, revint à l'Abbaye de Sénanque, renouant ainsi avec des siècles de tradition cistercienne.


sésnanque 1.jpg

Nichée au fond d'un vallon, elle est entourée de cultures de lavande dont l'exploitation rapporte quelques revenus à la communauté des moines de l'Abbaye.

sénanque 2.jpg

Un lieu on ne peut plus propice au calme et à la méditation ... aux belles photos, aussi !...

Sénanque dernière.jpg

La visite est obligatoirement guidée, on ne laisse pas les touristes déambuler à loisir dans les bâtiments ! Nos amis les chiens non plus, d'ailleurs ... :o))

désolé frère chien ....jpg

La visite est ultra-intéressante, on apprend énormément de choses. Les bâtiments sont somptueux, d'une rigueur toute cistercienne, on ne peut plus propice à la stricte observance de la Règle de Saint-Benoît.
Là, c'est l'ancien "dormitorium", remplacé à l'heure actuelle par des cellules, dans lequel dormaient les moines à même le sol, sur des paillasses, tout habillés, prêts à se lever et à rejoindre, par un étroit escalier ...

dormitorium.jpg

... l'église abbatiale, dépouillée à l'extrême pour que rien ne vienne troubler leur recueillement et leurs prières. Pas de sculpture ni de fioriture, des vitraux quasi- monochromes par lesquels seule la lumière, symbole de Dieu, parvient à moduler l'espace ...

chapelle sénanque.jpg

Un joli cloître invite à la promenade, à la méditation et à la lecture ...

Cloître Sénanques.jpg

On ressort de l'Abbaye au bout d'une heure d'une passionnante leçon à la fois d'histoire, de religion et d'architecture. Après un petit tour dans la très riche boutique-librairie de l'Abbaye, nous repartons vers Roussillon, un village surplombant d'impressionnantes carrières d'ocre. Un village chaleureux, aux ruelles et petites places croquignolettes, où il fait bon prendre le temps de vivre, et que je vous invite à découvrir ici ...

Roussillon .jpg

Un village où l'on peut s'imaginer sans grand effort dans les montagnes du Colorado ...

falaises Roussillon 2.jpg

Admirez ces gigantesques falaises aux teintes ensoleillées ...

falaises roussillon 1.jpg

En grimpant un peu dans le village, nous trouvons LA placette où il fera bon s'asseoir et boire un verre. Il fait encore très chaud et tout le monde commence à avoir soif ! Nous nous asseyons donc à la terrasse d'un petit café et, en attendant que nos boissons arrivent, je laisse mes yeux divaguer à leur aise le long des façades enduites d'ocres aux teintes chaudes.

Façades de Roussillon.jpg

Je crois que tout le monde apprécie le spectacle !

GPJ à Roussillon.jpg


Lorsque nous décidons de repartir, il est déjà sept heures. Il nous faut penser à rejoindre Cannes. Pour faire plaisir à mon papa, un petit crochet par le minuscule hameau de Saint-Pantaléon. Un souvenir de ses 16 ans, nous raconte-t-il, quand il était venu participer à des fouilles autour de l'église ... la découverte d'une nécropole rupestre ...

nécropole rupestre.jpg

Un site joli comme tout, une église toute simple, construite sur un petit rocher et entourée de tombes creusées dans le roc. Des tombes d'adultes et des tombes de nourrissons, nichées au milieu de roses trémières multicolores ...

rose trémière St Pantoléon.jpg

Un lieu d'une tranquillité incroyable ...

tombe adulte.jpg

... sous un ciel bleu profond ...

eglise St Pantoléon.jpg

... qui incite même les plus vifs d'entre nous à la méditation !

paul Saint Pantoléon.jpg

Après un tel voyage en pays provençal, que vous proposer d'autre qu'un petit repas aux accents du Sud ...

Pour commencer, un Tian "Courgette, chèvre et menthe" ...


Ingrédients :

- 2 belles courgettes bien fraîches, de taille moyenne, lavées,
- 3 cuillérées à soupe d'huile d'olive,
- 4 oeufs,
- 75 g de farine,
- 500 g de crème fraîche,
- Sel et poivre au moulin
- une quinzaine de belles feuilles dementhe,
- 100 g de chèvre frais ou, si vous préférez, de feta

Préparation :


Vous commencez par râper finement vos courgettes, dont vous aurez gardé la peau. Faites revenir quelques minutes dans l'huile d'olive.

Préchauffez votre four à th. 6

courgettes râpées.jpg

Dans un saladier, mélangez les courgettes revenues, la farine, les oeufs battus, la crème, du sel et du poivre.
Incorporez ensuite les feuilles de menthe ciselées et le fromage émietté. Remuez pour bien mélanger.


Tian + préparation.jpg

Versez dans un plat huilé ...

clafoutis feta cru.jpg

... et glissez au four, à th. 6, une trentaine de minutes. Le flan doit rester blond; On peut lservir ce tian chaud, par exemple en accompagement d'une viande grillée, ou froid, à la manière d'une quiche. C'est facile, rapide et délicieux.

clafoutis feta cuit.jpg


On poursuit avec un Clafoutis aux nectarines et au nougat de Montélimar ...

Une adaptation du très classique clafoutis aux cerises, dont l'idée m'est venue il y a quelques mois lorsque j'ai reçu, dans un énorme blogcolis envoyé par dame Kashyle, une barre de nougat tendre de Montélimar. Je l'ai conservé religieusement jusqu'à ces jours-ci, pour le transformer en un délicieux dessert ...

Ingrédients :

- 4 ou 5 belles nectarines bien mûres,
- 20 g de beurre pour le moule,
- 4 oeufs,
- 40 g de beurre fondu,
- 100 g de farine,
- 20 cl de lait,
- 100 g de sucre en poudre,
- 1 sachet de sucre vanillé,
- 1 pincée de sel,
- 1 morceau de nougat tendre de Montélimar ( plus ou moins gros selon combien vous l'aimez ... ;o)


Préparation :

Préchauffez votre four à th. 6.

Lavez et séchez vos nectarines, coupez-les en quartiers et déposez-les au fond d'un plat à gratin bien beurré.

clafoutis 1.jpg

Déposez ça et là quelques morceaux de nougat tendre ...

clafoutis 2.jpg

Préparez dans un saladier l'appareil à clafoutis, en mélangeant les oeufs battus, la farine, le sucre, le sucre vanillé, le sel, le beurre fondu et le lait de façon à obtenir une pâte sans grumeau. Versez cet appareil sur les fruits et enfournez pour une trentaine de minutes. Surveillez bien. Le clafoutis cuit plus ou moins vite suivant qu'il est préparé dans un grand moule ou dans de petits plats individuels, comme je l'ai fait ici.

clafoutis 3.jpg

Il doit être pris mais ne doit pas être trop sec ni trop coloré. Servez-le tiède ou froid, et savourez le contraste entre la douceur et le moelleux de l'appareil, la fraîcheur des fruits et le croquant des amandes, et puis cette petite pointe de miel apportée par le nougat.

clafoutis nectarine cuit.jpg

Prenez le temps de vous poser ... et de savourer ...




62 commentaires:

  1. Que de beaux paysages et de beaux mets, tes photos donnent vraiment envie de prendre un bon bol d'air!

    RépondreSupprimer
  2. Toutes ces images me rappellent de bons souvenirs ! Gordes, Roussillon, l'abbaye de Sénanque... Ce sont des lieux que j'ai visités de nombreuses fois pendant mes vacances !
    Très jolies photos !

    RépondreSupprimer
  3. merci pour ces petites vacances matinales...

    RépondreSupprimer
  4. je ne connais pas ce coin mais cela a l'air splendide avec le petit repas qui va bien avec... superbe

    RépondreSupprimer
  5. Pareil, tu penses, ce sont des endroits connus, une fois n'est pas coutume ! Quelle était cette auberge ? nous avons un souvenir mémorable d'un aïoli fort bien arrosé à Gordes chez un couple très sympathique...
    Ton clafoutis est fort appétissant!

    RépondreSupprimer
  6. j'adore cette région, j'y retourne dans un mois pour les vacances, merci pour ces adresses.

    Et le clafoutis : une merveille, j'en bave sur mon clavier et il n'est que 09h00 ;)

    RépondreSupprimer
  7. je prebds tout... Senanque, Gorde et Roussillon qui me rappellent de telement bons souvenirs... et puis les recettes aussi.
    Tes photos, comme toujours sont magnifiques.

    RépondreSupprimer
  8. Une région vraiment sublime, à en couper le souffle!

    Le repas et les recettes sont aussi vraiment beaux et appétissants...

    RépondreSupprimer
  9. tres belle promenade, ce WE nous avions mes beaux parents, mais nous sommes restés sur Fréjus, le marché, la plage...

    RépondreSupprimer
  10. Très jolies paysages que tu nous fait décrouvrir avec ces villages, l'abbaye, la gastronomie. Pas besoin d'aller très loin pour trouver de superbes coins.
    Au passage je te vole la recette du tian aux courgettes, chèvre et menthe qui me plait bien.
    Bisous, Doria

    RépondreSupprimer
  11. Superbes tes photos, de véritables cartes postales!
    Je ne connais pas bien le Lubé(/e?)ron....
    Et ce petit repas provençal, tian et clafoutis ensoleillé, hum......

    RépondreSupprimer
  12. Une belle ballade et un tian qui me plaît beaucoup et que dire du dessert ...

    RépondreSupprimer
  13. Ce p'tit coin est vraiment splendide !
    Je craque devant ton clafoutis :o)
    Bonne journée
    Bisous
    Sylvie

    RépondreSupprimer
  14. arrete de faire autant de pub pour le LUBERON (et pas Lubéron) on va être envahis de touristes...ah la la ....bon la prochaine fois on vient promis ,là j'ai encore du monde
    garance

    RépondreSupprimer
  15. voilà à quoi devraient toujours ressembler les vacances.....merci pour ces jolies photos...ce que j'aime c'est que tu me montres sous d'autres angles des choses que je connais déjà, ce qui me donne envie de les redécouvrir.
    kashyle

    RépondreSupprimer
  16. Je me souviens avoir déjà visité l'abbye de Sénanque c'est vraiment un coin sympa...le clafoutis aux nectarines et au nougat doit être super bon personellemet je suis fan des nectarines...

    RépondreSupprimer
  17. Après chaque passage par ici j'ai faim et j'ai envie de vacances!
    Il fait un temps gris souris sur Rennes depuis hier, ce n'est pas pour me déplaire mais quel contraste!

    RépondreSupprimer
  18. Là tu me remues le coeur !!
    Que de bons souvenirs j'ai, de ces villages !
    Des souvenirs vieux de 20 ans qui me tiennent chaud et ensolleilent ma journée quand j'y pense .
    Merci pour la piqure de rappel ...

    RépondreSupprimer
  19. Encore une fois tu nous emmènes faire une bien belle ballade et en plus tu termines avec deux recettes qui me tentent beaucoup, c'est toujours le bonheur chez toi, merci !

    RépondreSupprimer
  20. Tes reportages sont toujours un véritable plaisir ; et ton tian comme ton clafoutis me ravissent, je retiens l'idée !

    RépondreSupprimer
  21. Encore un splendide reportage et tes clafoutis me plaisent beaucoup !

    RépondreSupprimer
  22. Que de belles photos, quelle belle région. Et puis, je flashe pour les petits verres décorés d'arabesques. Enfin pour terminer tu nous offres deux recettes qui me font follement envie !

    RépondreSupprimer
  23. AAAh ce Luberon, c'est si beau. il faudra que je prévois quelques jours de vacances par là bas.
    j'ai tout ce qu'il faut pour faire ton tian, je goute demain.

    RépondreSupprimer
  24. jolie promenade ensoleillée. Moi je craque sur tes petits clafoutis de nectarine!! J'en ai tellement envie que je vais les faire avec ce que j'ai c'est à dire des oranges! Allez, je file essayer ça tout de suite!
    bisous

    RépondreSupprimer
  25. Je ne me lasse pas de tes reportages... Et tout ça c'est la France ? Elle est si belle !
    Dis, comment peut-on te joindre ? Je voulais t'envoyer un mail, mais je ne trouve pas ton adresse...

    RépondreSupprimer
  26. Quel plaisir cette belle promenade! je n'ai jamais visité l'abbaye de Senanque, ce coin est magnifique! Il faudra que je revienne faire un tour dans cette belle région!
    Tes deux recettes sont très tentantes; je fais quelquefois un clafoutis abricots et nougat, j'aime beaucoup!

    RépondreSupprimer
  27. Encore un autre paysage de Provence, je ne m'en lasse pas ! Dés que tu fais une ballade à Lacoste, tu me préviens ? J'adorerais revoir cet endroit. Mais bien évidemment, c'est si tu veux... Gros bisous et bravo encore pour ces magnifiques reportages.

    RépondreSupprimer
  28. Bonsoir Hélène,
    Un coin que nous connaissons bien car chaque fois que nous visitons Gordes, nous mangeons près de la grande place. Un très beau coin avec l'abbaye de Sénanque !
    Amitiés en vous souhaitant une bonne soirée,
    Christian

    RépondreSupprimer
  29. Je vais revoir mes gouts sur le clafoutis...lol
    Tres belles photos qui me rappellent bien des vacances passees dans cette region et j'adore. J'ai un mauvais souvenir des restaurants a Gordes, trop chers, trop touristiques et pas tellement bon. A Roussillon, il y a un petit restaurant/glacier qui fait aussi les meilleures glaces que j'ai mange de ma vie, notamment a la lavande et au romarin! Un delice....Ah, vivement que je puisse y retourner! Bises.

    RépondreSupprimer
  30. Comme toujours, on s'y croirait...quel bonheur! merci.
    et ce tian... chuuuutttt on déguste!

    RépondreSupprimer
  31. Et c'est reparti de week-end en week-end que de merveilleuses balades ou mes souvenirs se croisent avec tes splendides photos...Encore bien d'autres villages aussi magiques restent à decouvir aux detours de nos jolies collines... nous appellent à y revenir... a-m

    RépondreSupprimer
  32. Nousnous sommes régalées avec ton tian de courgettes, Mélodie et moi, ce midi.

    RépondreSupprimer
  33. Après le régal des pupilles...le régal des papilles.
    Superbe !

    RépondreSupprimer
  34. Merci pour ces minutes de bonheur, il y a tout ce que j'aime, cuisine, paysages, vieilles pierres, convivialité d'un repas en famille. Il fait bon vivre dans le sud de la France :) Si tu aimes les abbayes cisterciennes, il y en a une très réputée dans le Berry à Noirlac. Elle est splendide ;)

    RépondreSupprimer
  35. Tes photos sont magnifiques! Et tes recettes me donnent faim.
    :)

    RépondreSupprimer
  36. Engracia....quel joli prénom!
    et moi je suis touchée par la grâce à chaque fois que je viens visiter ton blog...
    difficile de faire un commentaire qui tienne "ta" route, tellement elle est riche , gracieuse et enjouée.
    Merci ma belle, c'est vraiment un grand plaisir.
    T'embrasse fort
    Di, tombée du lit

    RépondreSupprimer
  37. Cette première photo est ravissante. Sans contredit une de tes plus belles. La lumière?

    RépondreSupprimer
  38. chère hélène!! que de magnifiques photos!! tu prends au moins le temps de vivre toi!! c'est génial ça!! biiiises micky

    RépondreSupprimer
  39. Merci pour toutes ces belles photos, un voyage bien sympathique.Ton tian me plait beaucoup, je note ta recette.
    Bises.

    RépondreSupprimer
  40. Quel jolie région, superbe tout comme ces recettes. De quoi se sentir déjà au soleil, déjà en vacances. Encore un joli post, merciii

    RépondreSupprimer
  41. Tes photos m'ont projeté en vacances c'est incroyable

    RépondreSupprimer
  42. C'est agréable de venir te lire sur ton blog. Je pars en vacances sans bouger de chez moi, lol. Comme j'aimerais découvrir ces lieux autre qu'à travers l'écran.
    Bizzz, Alexie

    RépondreSupprimer
  43. Tout ce qu'il faut pour régaler les yeux, les papilles ... superbe !!

    RépondreSupprimer
  44. On dirait Bryce canyon! c'est certains, l'année prochaine en avril nous viendrons nous resourcer dans la région. Tes photos sont encore une fois splendides. Ici, il n'arrête pas de pleuvoir et chez toi le soleil est à son zénith, ce n'est pas juste. Ton cafoutis et ce tian vont vite finir dans mon assiette.
    Bises

    RépondreSupprimer
  45. quelles belles photos ! on s'y croirait !
    .. ton clafoutis est superbe !

    RépondreSupprimer
  46. Je me pose et je savoure à chaque visite....reportage , reettes...le tian est rehaussé dans votre plat en terre....merci hélène pour cette jolie ballade....Zohra

    RépondreSupprimer
  47. Deux recettes magnifiques : je vais essayer la 1ère avec de la féta : j'en ai et la 2ème me ravit aussi : quelle bonne idée le nougat.
    Je compte visiter ces 3 sites et je suis enchantée de mon choix et regardant ces photos : encore un billet de grande qualité !!!!

    RépondreSupprimer
  48. Le clafoutis manque à ma culture culonaire , j'essaie pas ce que j'attends.Je vois de belles recettes sur la blogosphère mais j'ai jamais encore essayé.Le tien à l'avantage d'être très originale....Comme ta cuisine!

    Bise:)

    Awoz:)

    RépondreSupprimer
  49. Chaque fois que je passe ici, je sais déjà que je passerai un bon moment!
    biz

    RépondreSupprimer
  50. Merci pour ce bol d'air pur et tes magnifiques photos! quant aux recettes, hum, quel régal!

    RépondreSupprimer
  51. Merci pour ton accueil Hélène!C'est un vrai plaisir chez toi,on se régale et on voyage!

    RépondreSupprimer
  52. Je suis passée dans le coin il y a quelques temps mais personne à l'époque pour me faire un tian et un clafoutis !!!

    RépondreSupprimer
  53. Belle balade! Je retiens ta recette de tian; avec elle, je réussirai peut-être à faire apprécier les courgettes que j'ai plantées à mes enfants???

    RépondreSupprimer
  54. Que de belels pierres et de couleurs. Decidement le sud a du bon. J'avais adore Roussillon. Et je prendrais bien du clafouti au nougat ma foi.

    RépondreSupprimer
  55. je suis en admiration devant ton clafouti, il a vraiment l'air delicieux!

    RépondreSupprimer
  56. Deux délicieuses recettes à tester de toute urgence et une magnifique journée. Ca fait un moment que ça nous "titille" de refaire un tour dans le Lubéron mais je crois que nous y resterons quelques jours.
    Et surtout je ne connais pas le village de St Pantaléon. Un site à rajouter dans nos prochaines découvertes !
    Merci pour toutes ces belles découvertes.
    Bises et très bientôt.
    Michèle

    RépondreSupprimer
  57. oh mais que c'est beau cet abbaye! j'adore l'impression de grande sérénité qui se dégage de ces pierres blanches.. encore une fois une balade bien agréable, et ton clafoutis parfumé au nougat.. j'en connais quelques uns chez moi qui ne seraient pas les derniers à apprécier!

    RépondreSupprimer
  58. Souvenirs souvenirs.....

    Ah ce que nous étions bien à Roussillon....

    RépondreSupprimer
  59. Helene, moi qui commence tout juste à construire ma vie, et bientot une petite famille, quand je vois tes photos et tes reportages, je me dis, certes que comme tout le monde vous avez du connaitre des difficultés mais à voir votre famille si unie je me verrais bien ainsi dans quelques années.

    tes paysages sont magnifiques

    RépondreSupprimer
  60. Je viens de découvrir ton blog. Splendide. Un compromis de promenades et de bonne cuisine. Une vraie réussite. bravo.

    RépondreSupprimer