03 décembre 2006

Quand la maison se pare des couleurs de Noël, on se prend à rêver... et on dévore truffes, chocolats et mannele de la Saint-Nicolas !

Amaryllis

Dimanche 3 décembre 2006

Chez nous, le premier dimanche de l'Avent marque l'entrée dans les festivités de Noël. Et même si, cette année, on a du mal à imaginer que nous allons bientôt pénétrer dans l'hiver, nous avons aujourd'hui, avec délectation, rouvert les boîtes dans lesquelles sont soigneusement emballées dans du papier de soie les fragiles décorations de Noël.
Chaque fois, c'est un ravissement total. On redécouvre de jolis objets dont on avait oublié l'existence. On se demande quelles merveilles on achètera encore cette année, peut-être une belle boule scintillante, ou bien de ravissants petits sujets.
L'année dernière, par exemple, j'ai déniché au Marché de Noël de Mougins une petite noix magique. La voici, enveloppée d'un mignon ruban rouge.

Noix-crèche

On l'ouvre avec moult précautions, et l'on découvre, nichée au milieu d'une toute petite touffe de mousse, dans les profondeurs de la coque, une minuscule crèche en terre, peinte de couleurs vives !


Noix crèche ouverte

C'est devenu mon objet de Noël préféré. Je ne me lasse pas de défaire et de refaire le noeud du ruban, et de contempler ma petite merveille... Vous n'imaginez pas ma joie lorsque je l'ai retrouvée !

Au fond de la caisse, j'ai aussi retrouvé les petits sujets en plâtre que j'ai fabriqués il y a quelques années pour décorer le sapin.

Sujets en plâtre

N'est-ce pas, qu'ils sont appétissants ? Ils le sont à tel point que Jean-Luc, un ami de Paul, voulait absolument en croquer un ! J'ai eu bien du mal à l'en dissuader. Il a alors voulu se rabattre sur...

Couronne de biscuits

ça !

Le premier dimanche de l'Avent, c'est aussi le jour où l'on fabrique la couronne du même nom, avec ses quatre bougies qui seront allumées, une par une, chaque dimanche jusqu'à Noël. C'est un privilège que mes enfants s'arrachent ! Pour rien au monde nous ne raterions ce rendez-vous du dimanche soir !
Cette année, blog culinaire oblige, sans doute, notre couronne allie nature, amour et gourmandise : Deux jolis oiseaux sont venus se poser, l'un à côté d'un appétissant biscuit de Noël, l'autre à côté de deux belles pommes rouges dans lesquelles on aurait bien envie de croquer ... La quatrième bougie est un cœur splendide, qui représente si bien Noël. De petits fagots de cannelle, entourés d'un fin ruban rouge, viennent donner à l'ensemble une touche odorante et colorée bien agréable !


Couronne de l'avent


Couronne balcon

Je suis assez fière du résultat ! J'adore, en créant des choses de mes mains, partir de rien, et avancer en tâtonnant, prenant les idées comme elles me viennent... C'est souvent en procédant ansi que je suis arrivée aux plus beaux résultats. C'est d'ailleurs un peu pareil en cuisine, et il m'est parfois difficile de noter tout ce que je fais pour vous restituer des recettes exactes dans mon blog. Mais je fais des efforts, je vous l'assure !

Mais je continue mon histoire... Dimanche, donc, nous avons paressé à la maison, et, après mon tour de marché traditionnel et un non moins traditionnel rôti de porc, avec des pommes de terre sautées et une excellente et acidulée compote de pommes reinettes, nous sommes allés flâner sur le port, où se tient comme chaque année le marché de Noël.

Marché de Noël sur le port

Évidemment, on est loin des marchés de Noël alsaciens- n'est-ce pas Mamina ?-, mais il y règne quand même une atmosphère de fête. Les gens s'y promènent tranquillement, pas de signe d'aggressivité. On y croise même des rennes...

Rennes de Noël à Cannes

... et des chiens ;o) (Celui- là, il est pour Rachel !)

Tout le monde fête Noël !

Même s'il ne fait pas bien froid, on se débrouille pour s'y retrouver à la tombée de la nuit, on achète une gaufre moelleuse, qu'une gentille vendeuse nous couvre d'un gros souffle de sucre glace, ou bien, comme moi, d'une belle cuillère de confiture d'orange amère...

Chalet de Noël +

Certains achètent dans un petit chalet joliment décoré un pain d'épice sentant bon la cannelle.

bonhomme de Noël

Puis, les mains pleines de ces douceurs, on se dirige joyeusement, nez au vent, guidés par les effluves épicées qui flottent dans l'air, vers la cabane du vendeur de vin chaud.

Gaufre et vin chaud

On se saisit alors d'un verre rempli de breuvage brûlant, et la première gorgée nous brûle la langue ! On fait semblant de se réchauffer les mains. C'est bientôt Noël !

De retour dans notre appartement douillet, nous nous sommes doucement activés avec Clément. La pâte de coings que j'ai préparée au mois d'octobre était prête, nous l'avons débitée en petites bouchée. Nous en avons roulées certaines dans du sucre cristallisé, comme des pâtes de fruits.

Pâte de coings

D'autres ont été conservées telles quelles pour être servies, lors d'un prochain apéritif, piquées sur de petites brochettes en bois avec un dé de fromage de brebis Manchego.
Quant aux dernières, elles ont été enrobées d'une fine couche de couverture blanche, après avoir été légèrement saupoudrées de poivre de Szetchuan fraîchement moulu.

Pâte de coings en coque de choc

Le résultat est excellent, même si le poivre n'est pas assez présent à mon goût; D'ailleurs, à la maison, personne ne s'est rendu compte de rien... La prochaine fois, j'en mettrai un peu plus, ou bien j'en parfumerai directement la pâte de coings. Mais là n'est plus le propos, la saison est passée...

Ensuite, Clément s'est enfermé dans la cuisine pour nous préparer des muffins aux griottes, ses préférés, moulés cette fois-ci en petits kouglofs. Voyez comme ils sont jolis !

Kouglof-muffin aux griottes+

Au sortir du four, avec une tasse de thé, ils étaient fantastiques...

Au passage,je glisse subrepticement pour Tatyval une vue de mon coin-repas. C'est l'endroit où nous dînons, le soir. C'est au salon, la table est assez basse, mais ça entretient la souplesse, parole de kiné :o) !

Mon coin repas

Lundi 4 décembre 2006

Le 4 décembre, c'est la Sainte-Barbe. C'est le jour où, traditionellement,en Provence, on sème quelques grains de blé dans une coupelle.
Les jeunes pousses vigoureuses viendront décorer la crèche, figurant les champs. Un dicton populaire dit que ""Quand lou Blad vén bén, tout vén bén" (quand le blé vient bien, tout vient bien). On veille à ce blé comme à la prunelle de ses yeux !

Dans le Var, autrefois, on gardait un peu de blé séché de la Sainte-Barbe et, lors de gros orages, on en jetait une pincée dans le feu en invoquant Sainte-Barbe, patronne des mineurs, des pompiers et des artificiers, pour qu'elle protège la maison de la foudre (le père de Sainte-Barbe, qui l'avait emprisonnée dans une tour parce qu'elle lui avait avoué s'être convertie au christiannisme, puis décapitée, aurait été frappé par la foudre !).

Voilà pour la minute culturelle... et voilà mon blé, dont vous suivrez la pousse en quasi-direct !

Blé de la Sainte- Barbe

Mardi 5 décembre 2006

Ce matin, en ouvrant mes volets, j'ai vu ça...


Ciel de matin

La journée serait bonne !

Et en arrivant dans mon jardin, au travail,-je fais toujours un petit tour en arrivant, pour saluer mes plantes... Non, non, je n'exagère pas !- j'ai vu ça...

hellebore

Les premières roses de Noël étaient sorties... Et juste à côté, j'ai vu ça...

Fraises des bois en décembre

Ces petites fraises des bois, les toutes dernières de l'année, je pense, je les offre à Garance. Quelle merveille que de voir côte à côte fraises et héllebores...

Je n'ai pas non plus résisté au plaisir de photographier ma gelée de coings, dont la lumière de la véranda révélait la transparence ambrée...

Gelée de coings 2006

Après une matinée de rééducation, nous nous sommes remises en cuisine, avec quelques-unes de mes patientes, pour préparer des tas de petites gourmandises que nous servirons demain, pour le départ en retraite d'un de nos hommes d'entretien. Je vous raconterai tout pendant le week-end. Mais je vous promets que ce sera le dernier buffet avant Noël ! J'ai l'impression de travailler à la chaîne, mais j'ai noté avec fierté cet après-midi que les jeunes femmes handicapées avec qui j'ai travaillé ont acquis de réelles compétences en cuisine, tant en ce qui concerne la théorie qu'en pratique. D'ailleurs, je vous les présenterai un de ces jours. Elles n'attendent que cela !

En rentrant du collège, Clément a préparé des truffes, d'après une recette de Gontran, qu'il a parfumées de quelques gouttes d'essence de bergamote. Le goût du thé Earl Grey dans une truffe au chocolat bien noir... Une explosion de saveurs en bouche !


gontran


<La recette des truffes "Earl Grey"

truffe Earl Grey

- 350 g de chocolat noir,
- 250 g de crème liquide,
- 25 g de beurre,
- 4 gouttes d'huile essentielle de bergamote (Goûtez, sachant que le goût est plus présent quand la ganache est froide),
- du cacao en poudre pour rouler les truffes

Chauffez la crème jusqu'à ébullition. Retirez du feu, et mettez le chocolat que vous aurez grossièrement concassé. Laissez fondre, puis remuez pour bien mélanger, en ajoutant le beurre. Ajoutez ensfin l'essence de bergamote. Mélangez-bien à nouveau.
Versez cette ganache dans un petit plat à gratin. Protégez avec du film alimentaire et placez une nuit au réfrigérateur.

Le lendemain, prélever de petites boules de ganache et roulez-les entre vos mains pour obtenir de petites boules bien régulières, de la taille d'un gros grain de raisin. Roulez-les ensuite dans le cacao tamisé, que vous aurez mis dans une assiette.

Réservez ces excellentes truffes au réfrigérateur.

Bento

Gourmandises de Noël, façon Bento


Mercredi 6 décembre 2006


Saint-Nicolas

Aujourd'hui, c'est la Saint-Nicolas. la tradition n'est pas très vivace dans le Sud de la France mais, une partie de ma famille vivant à Strasbourg, nous avons eu l'habitude, surtout depuis que mes enfants sont nés, d'accorder quelqu'importance à cette fête.

C'est le jour où je confectionne les Mannele, ces petits bonshommes en brioche que l'on déguste avec une bonne tasse de chocolat chaud bien épais, aromatisé d'un soupçon de cannelle.

Ce qui tombe bien, c'est l'idée de fidji, qui cette année a proposé un "KKVVBoulanger avec moi ?" spécial mannela. Voici donc ma contribution, un peu tardive, soit, mais, que voulez-vous, chez moi, les mannele, c'est le 6 décembre et seulement le 6 décembre. En tout cas, merci, Fidji, pour cette idée bien sympathique ! Allez, je m'y colle !

J'utilise la recette de Christophe Felder, issue du livre "Exquises pâtisseries pour les Fêtes". Le seul point négatif de cette recette est, à mon avis, la trop importante quantité de liquide. Je ne mets donc que 10 cl de lait, au lieu des 20 cl préconisés. Mais cet écart vient peut-être de la farine que j'emploie...

Exquises pâtisseries

Les Mannele de Christophe Felder

Pour une quinzaine de bonshommes bien moelleux...

Ingrédients :
-500 g de farine,
- 90 g de sucre,
- 10 g de sel,
- 30 g de levure de boulanger,
- 150 g de beurre,
- 2 oeufs,
- 10 cl de lait,
- 1 poignée de raisins secs (je mets plutôt des billes de chocolat !),
- Pour la dorure, 1 oeuf, 1 cuillérée à café de sucre et 1 autre de lait.

Pour le glaçage, 100 g de sucre glace et 2,5 cl d'eau.

Préparation :
Versez la farine, le sucre et le sel dans un grand saladier et mélangez le tout.
Préchauffez le four à 180°C.
Faites tiédir le lait, et versez-y la levure; mélangez pour bien la diluer.
Disposez la farine en couronne et versez le lait au centre. Incorporez les oeufs et commencer à mélanger cette pâte à la main en la battant énergiquement. Incorporez ensuite le beurre ramolli et recommencez à la travailler avec vigueur, pendant 10 minutes, en la soulevant pour l'aérer au maximum. Continuez jusqu'à ce que la pâte ne colle presque plus au saladier. Si la pâte vous semble trop liquide, ajoutez un peu de farine. Recouvrez le récipient avec un linge propre et laissez la pâte lever 1 heure à température ambiante.
Ce temps écoulé, détaillez la pâte en portions de 50 g environ; Façonner chacune en une boule de la aille d'un gros oeuf. laissez reposer 10 minutes.
Pour façonner un petit bonhomme, posez une boule de pâte sur le plan de travail fariné, roulez la en un petit boudin allongé, en prenant soin de garder la forme ronde de la tête à l'une des extrémités. À l'aide d'une paire de ciseaux, pratiquez 3 entailles sur le corps du bonhomme : La première pour former les jambes, les deux autres pour les bras. Réalisez ainsi une quinzaine de bonshommes.
Décorez les bonshommes avec les raisins ou les billes de chocolat, puis laissez lever 45 minutes.
Pour préparer la dorure, mélangez l'oeuf, le sucre et le lait. À l'aide d'un pinceau, badigeonnez chaque bonhomme de ce mélange. Recouvrez la plaque à pâtisserie d'une feuille de papier sulfurisé et rangez- y les bonshommes en les espaçant. Cuisez 20 minutes au four.
Préparez le glaçage en mélangeant le sucre glace et l'eau. Dès la sortie du four, badigeonnez les mannele pour leur donner un bel aspect brillant.

Mannele

Parfois, cependant, la Provence me rattrape et je glisse quelques gouttes d'une excellente eau de fleur d'oranger au coeur de ma pâte. Un peu comme dans nos fougassettes... Avec les yeux en chocolat, quel délicieux mélange ! Et oui, comme quoi deux régions pourtant fort éloignées peuvent se rejoindre dans la cuisine ! Le mélange des cultures, j'adore !

Bonne Saint-Nicolas, et à dimanche !

DERNIÈRE MINUTE ! : Les premières pousses de mon blé sont apparues. Elles vous saluent bien, moi aussi...

Blé 2

25 commentaires:

  1. Que de gourmandises et même le chien participe à la fête !

    RépondreSupprimer
  2. Quel billet. Ta crèche dans la coquille de noix est trop adorable, et côté gourmandise, on est gâtées...

    RépondreSupprimer
  3. j'ai presque l'impression d'être chez toi lol
    mais bon c'est aussi parce que je connais un peu le coin, je passe tous mes étés à grasse...

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour toutes ces jolies photos, les muffins aux griottes ont l'air divins !

    RépondreSupprimer
  5. waouh c'est super !!
    merci pour ta participation
    biz

    RépondreSupprimer
  6. Fabienne, le chien n'est pas à moi, même si nous sommes très festifs !!!
    Mamina, c'est vrai qu'elle est belle, hein?
    Kashyle, je t'interdis de revenir dans la région sans me faire signe ! ;o)
    Guylaine, ils sont effectivement très très bons...

    RépondreSupprimer
  7. Ca c'est du billet! J 'aime enormement ta decoration, il y a de quoi en etre fiere en effet! Les muffins, les truffes et les pates de fruit...genial! Et les photos sont tres belles.

    RépondreSupprimer
  8. tout ça!! mais c'est fou ce que tu as fait! et ton Clément, il est impressionnant, à peu près autant que sa maman! et ces couronnes, et ces truffes, et ces muffins aux griottes, je n'ai plus assez de mots pour décrire l'émerveillement que j'ai ressenti en te lisant ! c'est Noël chez toi, définitivement!! et que c'est bon!

    RépondreSupprimer
  9. Mais comment trouves tu donc le temps de faire tout ca? Tu m'epates. Je vais me faire adopter dans la famille Questcequonmange moi, ca a l'air trop bien chez vous.

    RépondreSupprimer
  10. Toi quand tu t'y mets, tu t'y mets!! c'est du sérieux!!! Quand je vois le peu de temps qu'il me reste disponible ne ce moment, je suis en admiration!!

    Bravo encore , quel joli moment de détente...j'ai bien noté ta recette de truffes....j'en fait à chaque Noël, tout le monde a sa petite boîte, cette année je ferais les tiennes!

    RépondreSupprimer
  11. tu fais de superbes choses!! tu as de superbes photos, tu as de superbes recettes!! et c'est vrai que les kouloff sont très beaux!! et bien!!! c'est parfait!! tes truffes et autres me plaisent ,je prend!! bises micheline

    RépondreSupprimer
  12. Je viens de passer un bon moment en ta compagnie.....bises

    RépondreSupprimer
  13. j'adore ta mini crèche, ma mère l'adorerait aussi certainement !

    j'ai aussi planté mon blé, le 6, mais bon, il est planté...du coup, je me suis remise à faire germer des graines (pour manger cette fois) !

    RépondreSupprimer
  14. Superbe billet, et que de belles décorations. Cette année, je n'ai rien préparé (nous ne serons sommes pas à la maison). Je te chipe une truffe au passage.

    RépondreSupprimer
  15. Mon blé et mes lentilles poussent aussi !!
    Bravo pour ce long billet, je viens de passer un beau moment de gourmandise. Avec un tel enthousiasme communicatif tes patients doivent avoir une pêche d'enfer !!!

    Quand à Clément je veux bien l'adopter, le prendre en vacances chez moi par exemple...... non? Bon tant pis !!
    En attendant les prochaines nouvelles de ton blé je ferais bien de m'activer un peu pour faire mon arbre de Noël et ma crèche.
    Ta crèche miniature est superbe !
    En plus de celle que nous nous nous sommes fabriqué j'en ai une dans un coucourdon. A voir prochainement dans mon blog !
    Bises
    MICHELE

    RépondreSupprimer
  16. toujours autant de gourmandises et de plaisir à lire tes billets ensoleillés. et je note la belle guirlande gourmande je reve de pouvoir faire de même mais je crois que je vais me rabattre comme l'année derniére sur celle du fleuriste beaucoup moins sympathiques que la tienne!

    RépondreSupprimer
  17. Whaow ! Je suis toujours épatée par tout ce que tu trouves le temps de faire seule ou avec tes fils. J'ai adoré tes décos (qu'elles se mangent ou non :o)), les petites douceurs,les fraises et les roses, la balade au marché de Noël... C'est génial de pouvoir partager nos façons de préparer les fêtes.

    RépondreSupprimer
  18. Quel plaisir de te lire!!! Tu as dû passer des heures à envoyer ce billet!!! Je craque complètement sur ta noix! C'est trop mignon! Juste une petite question, combien de temps conserves-tu ta pâte de coings?
    Bisous et bon week-end!

    RépondreSupprimer
  19. petite réponse pour Missval:
    la pâte de coings, non enrobée, bien sûr, est encore très bonne après 6 mois, si tu la conserves à l'abri de l'air. M'enfin bon, on la termine toujours avant !

    Bises et bon week-end à toutes. Merci d'être passées et d'avoir laissé un petit -ou grand, souvent- commentaire.

    Hélène

    RépondreSupprimer
  20. Joli billet comme toujours. Cette petite noix, je comprends que tu y tiennes, elle a un petit côté magique. Mention spéciale pour Clément et ses muffins qui me tentent beaucoup. Et puis les truffes aussi, et les pâtes de fruits... Mais comment fais-tu ? Bises.

    RépondreSupprimer
  21. Figures toi, que même ici , dans le Nord Est , il est TRES difficile de se dire que Noel est bientot là. Une seule nuit de gel !!!! Je n'ai jamis vu cela

    RépondreSupprimer
  22. ben dis donc j'en ai des choses a croquer , des fraisees des bois , Gontran le beau patissier ou la gauffre à la confiture d'orange , hummmm , j'hésite ..........
    Garance

    RépondreSupprimer
  23. Eh bien, quel billet!!
    J'aime particulièrement les petites bouchées de coing servies avec du Manchego... miam!!
    Mais tout le reste a l'air savoureux aussi!!

    RépondreSupprimer
  24. j'adore le thé à la bergamote alors tes truffes j'en fais qu'une bouchée !

    RépondreSupprimer