11 novembre 2006

Fondant au chocolat, sauce griotte, pour ma copine Christine !

Hier soir, j'avais invité à dîner deux copines, Rachel et Christine.
Rachel, je vous en ai déjà un peu parlé : Vous savez, c'est la copine que je peux vous louer pour vos dîners, fêtes et autres banquets. Véritable fée du logis, elle n'a pas son pareil pour aider en cuisine, servir à table, veiller à ce que chacun ait tout ce qu'il lui faut...et même bien plus -eh oui, une véritable Madame Plus !-. Elle débarrasse, change les assiettes comme personne, et si je ne l'en empêchait pas de façon très autoritaire, je suis certaine qu'elle me ferait la vaisselle, la sècherait, laverait le sol et à la limite, me repeindrait la cuisine... Une perle, je vous dis !

Barbara et Rachel
Mes 2 meilleures aides à table, Barbara et Rachel!

Christine, elle, nous l'avons connue lorsque les enfants étaient encore à l'école primaire. Elle est institutrice, sa fille Barbara a le même âge que Clément, et Pierre-Antoine, son cadet a été longtemps dans la même classe que Paul.
Et malgré le fait que nos enfants ne soient plus dans le même collège, nous sommes tous restés très bons amis et c'est avec un infini plaisir que nous les revoyons régulièrement. Ils sont très sympathiques, aiment bien manger et c'est une bien agréable chose que de cuisiner pour eux.
Je salue au passage le Sieur Dominique, mari de Christine et papa de Pierre-Antoine et Barbara, qui fait depuis plusieurs années la navette entre le Pas-de-Calais et Cannes,et que nous ne voyons que trop rarement ! ;-)

Christine, Barbara, P.Antoine
Christine, Pierre-Antoine et Barbara

J'aime bien recevoir le vendredi soir; la semaine est terminée (enfin, pas pour Philippe, qui travaille le samedi!), tout le monde est détendu, et on sait qu'on a ensuite tout le week-end à consacrer à la détente; Seulement, le vendredi, je termine de travailler à 17 heures et ensuite, il me faut une grande organisation pour ne pas me laisser déborder par les évènements. Ce sens inouï de l'organisation a oublié de se manifester hier soir. Alors que d'habitude, je tâche de préparer un maximum de choses la veille, et que je vais même jusqu'à dresser la table dès le matin, je suis rentrée hier avec rien de prêt -un petit coup de flemme la veille!-, le couvert pas mis, et les courses même pas faites !
Bon, je vous passe la cavalcade, ma course (à pied) jusqu'au Monoprix du coin, et puis ma séance cuisine, genre film qu'on passe en accéléré; Et puis aussi les noix de cajou qui ont commencé à brûler au fond de ma cocotte, le changement de récipient, le nettoyage incessant des instruments et des plans de travail, pour ne pas rouler mes petits feuilletés à la viande dans le chocolat et ne pas cuire le riz dans le beurre fondu. Enfin bon, un remake de l'Apocalypse !
Avec Clément, on a cru un instant que l'on ne s'en sortirait jamais. Et puis, comme cela arrive parfois, tous les éléments du puzzle ont commencé à s'emboîter comme par magie, et je pense que lorsque nos invités sont arrivés, nous n'avions pas l'air trop dans le jus...;-).

Comme tout était prêt, sauf le dessert dont Clem m'avait promis de s'occuper lui-même, on a passé une soirée délicieuse, dans tous les sens du terme. À refaire, très vite, hein, les copines !!!!!!!!

Pour l'apéritif, nous avions préparé de petits feuilletés en feuilles de bricks, avec une farce composée tout simplement de boeuf hâché, d'une pointe de cannelle et d'une autre de curry. Roulés en forme de petits cigares et justes passés au four, sans matière grasse, ils étaient délicieux.

Beurreck à la viande

On les a trempé dans une sauce composée de 2 yaourts dans laquelle j'avais dilué 1 grosse cuillérée à soupe de "lime pickle", un condiment assez piquant au citron vert, et une autre de chutney à la mangue et au gingembre, plus sucré. Une pincée de sel, et rien de plus !

Sauce indienne


Le plat de résistance était mon poulet Shai-Korma du billet précédent, avec un bon riz basmati, et puis un grand plat de naans, certains aromatisés de graines d'anis vert, et d'autres à l'ail et à la coriandre.

Et puis pour finir, les petits moelleux au chocolat, que Clément avait goûtés au Salon Cuisinez !



Le moelleux au chocolat du Salon Cuisinez !, sauce griotte-cannelle, glace vanille

Fondants 1

Une bombe calorique, mais aussi une bombe de moelleux, de saveur, peu sucrée et pas, mais alors vraiment pas écœurante pour deux sous, je vous le jure, surtout si on lui adjoint la petite sauce griotte-cannelle, doucement acidulée, concoctée par Chef Clément.
Ne vous effrayez pas, comme je l'ai fait, vous pensez bien…, devant la richesse en beurre de la recette ; Au goût, il n'est pas si présent… Et s'il vous est impossible, comme moi également, de mettre une plaque entière de beurre dans votre casserole, demandez à un gentil commis de cuisine de le faire à votre place et, pendant qu'il le fait fondre, fermez les yeux !!!! Quand le beurre sera liquide, vous aurez oublié qu'il y en avait autant et vous pourrez poursuivre vous-même la recette… Moi, j'ai eu de la chance. Durant la démonstration au Salon Cuisinez !, c'était sur le stand Kitchen Aid, je n'ai pas pu intervenir en quoique ce soit, dire que 250 g de beurre pour 6, ou même pour 8 personnes, c'était beaucoup. J'ai regardé poliment, pris des notes, en me disant que je ne le ferais sans doute pas souvent de retour chez moi. Et puis ces petits moelleux, je les ai couvés du regard pendant la cuisson, vu monter dans leurs petits godets sous l'effet de la chaleur du four, sortir fièrement en exhibant leur surface craquante. Et quand notre sympathique cuisinier a plongé sa cuillère dans le cœur d'une de ces merveilles, pour en retirer une bouchée littéralement mousseuse qu'il m'a donnée à déguster, j'ai fondu… J'ai su à cet instant que ce dessert deviendrait un classique de mes dîners !!!
Et ce sont mes deux copines qui ont profité de ce premier essai, réalisé par Clément, aidé de Barbara. Essai transformé, inutile de le dire ! Il n'en est pas resté une seule miette !

Le Moelleux,la Recette

Pour 6 à 8 personnes, selon la taille de vos ramequins :

- 5 œufs,
- 100 g de sucre,
- 250g de beurre,
- 250 g de chocolat noir, type Nestlé Dessert Corsé.

Pas de farine ; notre cuisinier nous a expliqué que ce petit gâteau cuisant trop vite, on resterait avec un goût de farine pas cuite pas très agréable en bouche !

La réalisation ne peut pas être plus simple.
Vous faites fondre le beurre et le chocolat, au micro-ondes ou au bain- marie.
Dans un saladier, vous fouettez au batteur électrique les œufs entiers et le sucre, jusqu'à ce qu'ils soient un peu mousseux; Vous y ajoutez ensuite le mélange chocolat-beurre fondu bien amalgamé. Vous versez cette pâte dans les ramequins que vous aurez beurrés au préalable. Vous alignez vos petits pots dans la lèchefrite, dont vous aurez tapissé le fond de quelques centimètres d'eau, façon bain-marie, pour une cuisson sans dessèchement Et vous enfournez pour une dizaine de minutes, dans un four préchauffé à 250°. La surface des gâteaux va croûter, monter légèrement. Vous devrez les retirer du four alors que le centre de la croûte n'est pas encore bombée; il reste comme un petit cratère. À ce stade, il est ultra-fondant. Quelques minutes plus tard, la surface du moelleux est entièrement bombée; Il est encore très bon, bien mousseux, mais au- delà de cette cuisson, il va sécher. Je ne donne donc pas de temps de cuisson précis, on reste devant son four et on regarde; 10 minutes de repos forcé, mais quel bonheur que cette contemplation des miracles de la chimie…
Ensuite, on les sort…, et on les sert, par exemple avec une boule de glace à la vanille de très bonne qualité, pour le contraste chaud-froid, et puis quelques cuillères de sauce à la griotte, réalisée en mixant une grosse poignée de griottes congelées-en tout cas en cette saison-, avec un peu de poudre de cannelle et quelques grains de sucre, pour le contraste doux-acidulé. Dès la première cuillérée de fondant dégustée, chaque convive pourra combler le puit ainsi réalisé avec un peu de ce délicieux nectar !
Laissez-vous envahir par cette explosion de sensations. Profitez de l'instant… Bonne soirée…

26 commentaires:

  1. Le fondant au chocolat, mon dessert préféré ! J'ai ma version à laquelle je reste fidèle, tu ne m'en voudras pas j'espère ;-). En tous cas, j'aimerais bien avoir plus de détail sur tes petits roulés en feuilles de brick, ils m'ont l'air tout simplement succulents ! Bon week-end.

    RépondreSupprimer
  2. ahh!! les fameuses bombes caloriques, moi je n'y résiste jamais, c'est ma philosophie!! et le tien me promet monts et merveilles! à faire avec la saucre griotte, évidemment!

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, je visitais le blog. Pour les images les nourritures et les boissons que je pense délicieux.

    RépondreSupprimer
  4. Les bombes sont forcément les desserts qu'on préfère...
    Tu es très attentionnée pour tes amis, c'est super

    RépondreSupprimer
  5. c'est vraiment mon dessert préféré le fondant au chocolat !

    RépondreSupprimer
  6. comment ça j'étais pas invitée??;) j'en aurais bien mangé moi du fondant

    RépondreSupprimer
  7. Un vrai festin, je viens quand tu veux. Tu sais recevoir tes amis. Le fondant au chocolat est une vraie tuerie.
    Hélène, tu me m'envoyais un rayon de soleil car moi je n'ai plus de basilic dans le jardin.

    RépondreSupprimer
  8. Nous avons fait bonne lecture de ton blog ce soir.Merci pour la bonne soirée et le merveilleux repas que vous nous avez préparés.Nous prenons note des recettes et espérons en faire autant(mais c'est moins sur!!!)
    Gros bisous à vous quatre.A très bientôt...
    Famille Della Franca

    RépondreSupprimer
  9. Griottes et chocolat, c'est délicieux. J'y pensais, justement.

    RépondreSupprimer
  10. Après 2 jours d'absence, c'est trop long de mettre un long commentaire, mais le fondant au chocolat avec la sauce griotte, c'est pour moi.

    RépondreSupprimer
  11. Fondant au chocalat, sauce griotte, j'arrive tout de suite. A quelle heure est le prochian train?

    RépondreSupprimer
  12. Quelle belle façon de clore un repas avec ce fondant au chocolat...je suis une maniaque de chocolat...
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  13. Pas de farine!! je suis 1000% d'accord!!! J 'essaye de l éviter toujours et encore!! Tu verras, mon pavé aux poires....sans farine...résultat...une merveille aussi..
    Je garde ta recette fondante...je suis très très accro de chocolat!!!Fallait il encore le rappeller???
    J'en mange tous les jours!! mais shuuuut...faut pas le dire...remarque je compense mes écarts choco-inévitables en courant....si possible tous les jours aussi!!
    Bisous et bravo pour ta recette!!!

    RépondreSupprimer
  14. Chocolat / griottes / amies : trio gagnant !!

    RépondreSupprimer
  15. Décidément!! J'en vois partout des coulants!! C'est aussi un de mes desserts favoris! Celui de Véro "cuisine métisse" a l'air fabuleux aussi!! Tous ces fondants me font fondre!!!! Slurp!

    RépondreSupprimer
  16. Je suis ravie que les makis te plaisent. Et j'attends de voir tes déclinaisons avec impatience. A très vite ! Amitiés.

    RépondreSupprimer
  17. Quelle belle recette, tellement gourmande..!

    RépondreSupprimer
  18. quel repas !!! le fondant au chocolat et le poulet j'imagine l'apocalyspe dans la cuisine puis finalement le trés trés bon repas et du plaisir! rien qu'à lire message on sent que vous êtes régalés et bien amusés.

    RépondreSupprimer
  19. Tu pourras me "prêter " ton gentil commis de cuisine s'tplait pour faire fondre le beurre. Je suis comme toi...... j'aurai du mal à regarder la plaquette envahir le fond de la casserole.
    Mais je suis sûre qu'après je n'aurais aucun mal à plonger ma cuillère dans le moelleux.
    Merci de nous faire partager tes soirées entre ami(e)s...on se surprendrait à regretter de ne pas en faire partie !!! lolll !!!
    Bises

    MICHELE

    RépondreSupprimer
  20. Shai korma plus fondant au chocolat, vous n'avez pas eu trop de mal a digerer tout ca? Ils sont superbes tes fondants Clement.

    RépondreSupprimer
  21. ben dis donc tu as combien d'heures dans tes journées ? je viens de tout lire je suis crevée mais le POulet KHorma m'a donné faim....
    GARANCE

    RépondreSupprimer
  22. Je ne sais plus ou donner de la tête, c'est super!!!
    Ca devait être une joie d'être à votre table

    RépondreSupprimer
  23. Rachel (la copine à louer !!!)vendredi 17 novembre 2006 à 09:54:00 UTC+1

    Tout était parfait, comme d'habitude ! Bravo à vous tous et merci encore pour cette délicieuse soirée et ce divin dîner. Au fait, je viens de te piquer ta recette de fondant au chocolat ... mais ça, tu t'en doutais !
    Bisous à vous 4 et félicitations à Hélène et Clément pour leur travail.

    RépondreSupprimer