02 novembre 2006

Paris, la fin...jusqu'à la prochaine fois !

JEUDI 2 NOVEMBRE 2006

statue Muséum

La journée de jeudi a été plus calme. La matinée s’est passée tranquillement, coiffeur pour les trois enfants, blog pour moi. L’après-midi, nous sommes partis vers le Jardin des Plantes. L’automne n’est peut-être pas la meilleure saison- une fois n’est pas coutume !- pour s’y promener, mais on voulait prendre l’air et, fait non négligeable, il y a, à l’entrée, la Librairie du Muséum d’Histoire Naturelle.

Librairie Muséum

Nous avions promis à Paul d’aller y faire un tour (encore les livres !!!). À peine arrivé, il s’est engouffré dans la boutique, et en est ressorti avec une splendide affiche de classification d’oiseaux.
Il faisait encore bien frais, et Zoé nous a suggéré (c’est une fine « gourmette » aussi, celle-là, vous savez !) d’aller se réchauffer à la Grande Mosquée de Paris, dont l’entrée est juste en face de la Grande Galerie de l’Évolution.
Ce superbe endroit est un de nos grands classiques. Il renferme une multitude de petites pièces richement décorées, de patios à la végétation luxuriante –un peu moins en automne, je vous le concède-, et les gens viennent s’affaler sur les banquettes de velours devant un bon thé à la menthe et, pour les gourmands, quelques pâtisseries orientales. Beaucoup fument le narghilé.

mosquée 2

mosquée 3

C’est Zoé qui est allée nous choisir ces douceurs. Elle est revenue et a déposé avec fierté sur le grand plateau de cuivre qui fait office de table des cornes de gazelle, des tartelettes aux noix, des loukoums et d’autres choses délectables dont j’ignore le nom !

Mes garçons ont picoré, mais Zoé a attrapé d’une main un loukoum, de l’autre son verre de thé à la menthe, et elle a commencé la dégustation.

mosquée 4

Deux cornes de gazelle plus tard, elle était enfin prête à lever le camp et à aller faire quelques emplettes avec moi dans la petite boutique attenante.

Emporté par l’ambiance de l’Orient, j’ai profité de la promenade pour m’offrir une belle théière, un stencil à henné en forme de main, qui me servira de pochoir pour décorer la nappe de mon prochain repas marocain, et deux poufs en peau très jolis.

théière

Notre dame

La fin de l’après-midi s’est poursuivie au Quartier latin, avec arrêt obligatoire –pour moi, donc pour les autres ;-)-à la librairie Shakespeare et Co..

shakespeare

Cette petite librairie anglaise, située sur les bords de Seine, possède un charme extraordinaire ;

librairie Shakespeare

Les livres couvrent la totalité des murs, bien rangés sur leurs étagères en bois, il n’y a presque pas de place pour circuler mais l’endroit est conçu comme un appartement, délicieusement vieillot avec partout des chaises, des tapis sur lesquels les gens se posent pour lire un peu, ou beaucoup !. Il y a même un lit… On s’y promène à son aise. C’est là que j’ai trouvé plusieurs fois des ouvrages culinaires que je cherchais, des volumes d’une collection Time Life sur les cuisines étrangères, épuisés depuis bien longtemps. Allez-y faire un tour, c’est un endroit unique, totalement hors du temps, où il fait bon vivre un moment !

On a continué par la rue de la Huchette.

rue de la Huchette

De l'Angleterre nous sommes arrivés en Grèce, dans cette rue si animée, emplie de bonnes odeurs de viande grillée. En passant, on cotoie les "aboyeurs" qui nous invitent à entrer dans des restaurants aux vitrines chargées d'énormes brochettes, sur lesquelles se cotoient gambas, côtelettes et autres délicatesses. Entre ces restaurants, les vendeurs de "gyros" découpent avec dextérité de fines lamelles d'une viande délicatement épicée. Mummm ! Tout ça a donné faim aux plus jeunes de la troupe, qui n'ont pas dit non quand leur grand-mère leur a proposé de goûter à un de ces beaux sandwiches.

chawarma 2

Ils les ont tous choisis remplis de frites, avec une sauce blanche légèrement aillée (bonjour les calories !!!), et les ont dévorés à belles dents...

chawarma

Et regardez ces deux gentils garçons si attentionnés envers leur petiite cousine ! Ils essaient en fait de la soudoyer pour qu'elle leur cède la fin de son dîner ! Heureusement, Zoé connaît les lascars ;-).


Après, il nous a fallu rentrer car j’avais promis à Zoé que nous confectionnerions les douceurs d’Halloween que Diane nous a présenté aujourd’hui dans son blog GOURMANDiane ! Halloween à retardement, mais Halloween quand même ! Ma petite poulette de nièce s’est régalée à fabriquer toutes ces splendeurs !

main ensanglantée

Main ensanglantée 1

Hache ensanglantée

Fantômes


VENDREDI 3 NOVEMBRE

C'était le grand jour pour Clément : SA grande balade dans Paris. Il en rêvait en effet depuis des mois. Son rêve : Partir à 9 heures le matin et ne rentrer qu'à la nuit tombée ! En fin de séjour, bien fatigués, on a eu du mal à se décider à concrétiser la chose. Mais là encore, une promesse était une promesse, et je dois avouer que celle-là avait un petit quelque-chose qui me plaisait bien.
Nous avions prévu de rencontrer la bloggeuse Gracianne, de Un dimanche à la campagne, dans le quartier de la Concorde à l'heure du déjeuner.

On a donc décidé de se promener entre la Concorde et le Marais.
Nous sommes partis tous les deux, les autres n'étant pas très courageux, ou tout au moins bien endormis à cette heure-là. Nous avons pris le métro jusqu'au Châtelet.
Comme il était un peu tôt, nous avons passé un moment dans le quartier des Halles, avec leçon d'histoire à l'appui et longue évocation du "Ventre de Paris" de Zola, un de mes livres favoris quand j'avais l'âge de Clément.
On en a profité pour visiter la majestueuse église Saint-Eustache. Je n'étais jamais entrée dedans et j'ai donc ainsi appris que Colbert y était enterré, et plein d'autres choses... !

st-eustache


colbert

Après cet arrêt-culture, on s'est dirigé vers des quartiers plus gourmands... Une photo devant le "Pied de Cochon", dont Clem ferait bien sa cantine.Il m'a dit que leurs profiteroles étaient somptueuses ! Moi, je n'y suis jamais allée mais mon père m'a raconté qu'il y était serveur pour payer ses études de pharmacie, il y a déjà quelques années !

pied de cochon

On a fait du lèche-vitrines, presqu'au sens propre du terme ;-).

comptoir

Et puis nous sommes enfin arrivés devant LA boutique, G.Detou, bien-sûr. Là, je dois vous dire qu'on s'est un peu lâché, mais un peu seulement car nous gardions à l'esprit qu'il faudrait "coltiner" tous nos achats jusqu'au soir...
Nous sommes donc repartis, après avoir été conseillés et servis par des gens absolument charmants, avec de la fève Tonka, un gros pot de fondant pour nos futurs éclairs et confiseries, du chocolat de couverture (beaucoup !), et puis de ces petites perles de chocolat qui trouveront bien une place dans mes cakes et autres cookies... On a quand même été raisonnables !

Ensuite, un petit tour par Dehillerin, un autre par Mora, mais juste pour regarder, hein !

dehillerin

clem dehill

Et puis nous avons filé, à pied, en passant par la jolie rue Montorgueil, puis les jardins du Palais Royal, jusqu'à la Concorde, en fait rue du Mont Thabor, où nous avions rendez-vous avec la charmante Gracianne pour déjeuner;

Palais royal 1

Palais Royal

clem fontaine palais royal

Elle avait réservé dans un excellent restaurant, "Au coin des gourmets, saveurs d'Indochine ". Le repas fut très fin (ah, la salade de papaye verte et le filet de cabillaud en feuille de bananier !), la compagnie de la dame, charmante. C'était la première fois que je rencontrais une bloggeuse et j'ai trouvé cela bien agréable. Après le repas, nous sommes partis avec elle chez W.H.Smith, puis nous l'avons laissé repartir travailler..., cependant que nous restions à dévaliser le rayon cuisine de cette superbe librairie anglaise. Quel dommage qu'il n'y ait plus ce délicieux salon de thé au premier étage, où nous allions déguster quelques scones , il y a bien longtemps là encore, quand nous allions y faire nos emplettes.

Mais la journée n'était pas finie; Il n'était que deux heures, aussi nous avons décidé d'aller voir au Musée Picasso l'exposition "Berggruen, une collection particulière". Philippe et Zoé nous y ont rejoint, cependant que Paul allait avec sa grand-mère voir deux expos, ayant pour thème l'ethnologie (Gabonnaise au musée Dapper et "Papouasienne ;-)" à la Fondation Mona Bismarck). On sent bien cette frénésie des derniers jours à Paris, cette crainte de ne pas tout voir, de ne pas tout faire, dont je parlais il y a quelques jours !

Hôtel de Sens
L'Hôtel de Sens

En les attendant Clément et moi sommes entrés chez "Mona lisait", la chouette librairie de la rue Pavée.

Librairie Mona Lisait

Immense, organisée un peu comme un entrepôt, des tonnes de livres de tous les genres, à prix très très réduits ! J'ai ainsi trouvé "C'est le Sud", de Guy Martin (on était justement passé devant le Grand Véfour le matin, et j'avais parlé de ce grand cuisinier à Clément !), en grand et beau livre, pour la modique somme de 15 €, au lieu de 45,50€ ! Une affaire ! Mais un poids, au sens propre du terme, à coltiner en plus...

Affiche musée Picasso

Entrée Musée Picasso

Jardin du musée Picasso

lanterne

L'exposition était magnifique, et regroupait les oeuvres de Picasso collectées par ce Monsieur Berggruen. Il y avait donc plein de tableaux que je n'avais donc jamais vus, puisque n'appartenant pas à des musées. Et Picasso, on connaît bien, chez nous ! Je ne sais pas si c'est parce qu'il a beaucoup vécu dans le Midi, et tout particulièrement à Cannes, mais j'ai une tendresse toute particulière pour ce qu'il a fait. Ou est-ce à cause de son éclectisme exceptionnel, qui lui a fait toucher à tout, et exceller dans tout ce qu'il touchait ! Enfin bref, on ne rate jamais une exposition le concernant !

Les deux enfants, armés de leurs audioguides, sont partis avec nous à l'assaut du Musée, et je dois dire que j'ai été bluffée par leurs connaissances concernant l'Art Moderne ! Zoé m'a époustouflée !
Et ils m'ont demandé, à la fin du parcours, si l'on pouvait aller jeter un oeil dans les collections permanentes, puis dans le jardin...
Grand succès, donc !

Et tant d'activité donne faim ! Comme il fallait quand même songer à rentrer, nous sommes passés par la rue des Rosiers. Arrêt pour déguster quelques bonnes petites choses chez Marianne, vatrouchka pour moi, corne de gazelle pour Zoé, falafels pour Philippe et brick à la viande pour Clément.

Clem et Zoé devant Marianne

Boulangerie Marianne 2

Un crochet chez Sacha Finkelstein pour acheter une hale au sésame pour le petit déjeuner du lendemain, ainsi qu'une part de strudel au pavot pour ma mère, et déjà, ce petit bout de femme qu'est Zoé nous réclamait "une petite brick à la viande, j'ai encore un peu faim !" !

Boulangerie Marianne 1

Boulangerie Marianne

Re-la queue, la brick dégustée de bon coeur, et nous voilà repartis ! Vous imaginez dans quel état de fatigue nous commencions à être, Clément et moi. Mais cela ne nous suffisait sans doute pas, puisque nous nous sommes attardés ensuite chez Izrael, cette sublime petite épicerie de la rue François Miron, le temple des épices, et de bien d'autres choses...

épicerie

épicerie 2

épicerie 1

Plus que raisonnable, je n'ai acheté qu'un sachet de poivre long. mais j'ai eu plein d'explication quant à l'utilisation d'épices que je ne connaissais pas trop.
On a ensuite traversé la Seine, été écouter les cloches de Notre-Dame qui sonnaient six, non, peut-être sept heures, je ne sais plus bien !
Clem et Zoé sur pont

Et puis nous avons sauté dans le métro, qui nous a bien gentiment ramené à Boulogne, où nous attendait Carole, la maman de Zoé, juste arrivée de Rennes.
Et c'est bien fatigués que nous avons terminé cette "riche" journée !

lampadaire


SAMEDI 4 NOVEMBRE 2006

chinois 3

Journée hyper-calme, en comparaison de ce que l'on a vécu ces jours-ci !
Juste une grande balade chez Tang l'après-midi, pour acheter au départ des petites cuillères chinoises, bons supports pour servir de petites choses à l'apéritif. On était partis pour pas grand-chose, et on est revenus avec ça...

chinois 1

Heureusement que nous sommes venus à Paris en voiture ! Nous aurions été beaux, en avion, avec notre chargement !

chinois 4

vous les voyez, les nouilles... ?

DIMANCHE 3 NOVEMBRE 2006

Il est dix heures, c'est l'heure du départ, si nous ne voulons pas arriver trop tard à Cannes. Je vois le soleil qui commence à poindre. Vraiment, l'automne est magnifique, cette année, à Paris...

18 commentaires:

  1. superbes visites et que d'activités j'espére que vous aviez de bonne chaussures.:_) c'est extra tous ces endroits que vous avez visité. J'en reconnais pas mal mais bien qu'habitant à paris il y en a beaucoup que je ne connais pas encore.

    RépondreSupprimer
  2. Je devrais revisiter Paris avec toi. Quelle semaine ! Pour le pied de Cochon, c'est très touristique.

    RépondreSupprimer
  3. Tout mon passé de Parisienne me remonre à la tête...
    J'ai un faible pôur l'hôtel de Sens et aussi pour Izraël...
    Bon dimanche, les vacances sont finies...

    RépondreSupprimer
  4. et bien ce voyage est tout bonnement démentiel! on peut dire que vous n'avez pas chomé, j'en reviens pas de tout ce que vous avez fait et j'aurais été comme Zoé, j'aurai trop craqué pour les délicieuses patisseries!

    RépondreSupprimer
  5. Quel plaisir de te lire, et toujours de si jolies photos!

    RépondreSupprimer
  6. Me voilà parisienne pour une semaine, je vais donc aller sur vos traces
    Gracianne est retenue de longue date et "Mona lisait" m'attire sournoisement !!
    Je reprendrai bien un loukoum en pensant fort à la jolie Zoé

    RépondreSupprimer
  7. Ah quel plaisir d'etre touriste a Paris. J'aurais bien continue la ballade avec vous, mais vous avez fait en quelques jours ce que je mets des mois a faire. J'espere que vous etes bien rentres, bon courage pour la reprise.

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour cette belle visite de Paris ;o)

    RépondreSupprimer
  9. Un merveilleux séjour et tu sais PARIS j'adore cette ville..

    RépondreSupprimer
  10. Je vois que tu n'as pas eu le temps de t'ennuyer !

    RépondreSupprimer
  11. merci d'être passée par chez moi, ça m'a permis de découvrir ton blog. merci pour cette virée à Paris en images, je connais pas mal certains endroits, moins d'autres, puisque moi aussi je suis une exilée ds le sud depuis 1 an ;-) à bientôt !

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour la visite.
    Tu as de beaux enfants!

    RépondreSupprimer
  13. Je vais finir par être jalouse de ses belles balades

    RépondreSupprimer
  14. Ah, je t'ai peut-être croisée sans le savoir vendredi, j'étais vers les Halles à l'heure du déjeuner ...
    N'hésite pas à me contacter quand tu reviens à Boulogne, nous nous organiserons une rencontre. Nous habitons non loin de l'église et je suis sûre que vous reviendrez avant que je ne descende à Cannes. Biz
    Laurence

    RépondreSupprimer
  15. comment ça on traite ses enfants de nouilles merci pour la suite de la balade ;)

    RépondreSupprimer
  16. J'adore tes photo-reportages.Tu me fais voyagé à travaers ton blog.Je suis jamais allé en France mais c'est un pays que j'aimerais bien voir.
    Aussi je voudrais félicité celle qui a préparé les gourmandises ensanglantés de l'halloween...
    Bonne soirée:)

    RépondreSupprimer
  17. Très très très très
    flattée!!!
    Tu t'en doutes!!!
    quand j'ai vu ma main de sorcière sanguinolente j'ai poussé un cri de joie!! puis quelle surprise de découvrir que tu avais fait aussi les mashmallows et les petits fantômes!!! Le tout parfaitement réussi!!! Je suis fière et flattée et heureuse que ma petite recette aie servie à rendre tes petits choux heureux!! Et merci aussi pour cette somptueuse balade !! Tu devrais être reporter!!!
    Merci encore Hélène et gros bisous pour toi!!

    RépondreSupprimer