16 octobre 2006

Balade gourmande d'automne sous les châtaigniers de Collobrières... et un gâteau !

IMG_8977


Chaque année, c'est devenu un de nos classiques, nous allons nous promener aux Fêtes de la châtaigne de Collobrières.
Ce dimanche matin, nous roulons au milieu des vignes déjà rousses, la température est très douce, le soleil brille et la délicieuse voix de Corine Bailey-Ray distille "Just like a rainbow in the sky…". Le bonheur…

Après une bonne heure, nous arrivons : le village de Collobrières est niché au cœur du massif des Maures, entouré d'une immense forêt de chênes-lièges et d'une châtaigneraie plusieurs fois centenaire.

marrons

Trois dimanches par an, Collobrières accueille les fêtes de la châtaigne, une manifestation très pittoresque qui rassemble producteurs de châtaignes, apiculteurs, viticulteurs, fabricants de charcuteries, pains et pâtisseries de toutes sortes, dans une atmosphère de fête, au son des galoubets et des tambourins.

IMG_8975

C'est une vraie débauche de nourriture, chacun voulant faire goûter sa spécialité, la meilleure de toutes ! la Corse est évidemment bien représentée ici.
Partout, ça sent bon le marron chaud. Et ça sent tellement bon… que j'achète très vite 4 kg de châtaignes pour organiser, d'ici quelques jours, une castagnade pour mes patients. Châtaignes grillées à la braise et cidre, jus de pommes artisanal, un festin en perspective !

La visite du village nous ouvre l'appétit. Les enfants grapillent, ici, un bout de saucisson de sanglier , là, un morceau de fromage, de la crème de châtaigne, un peu de fricandeau aux marrons;
fricandeau
Clément bave devant le sauté de sanglier aux châtaignes, on essaye des biscuits corses, et même une confiture d'olive (il faut goûter; c'est bizarre, mais je suis sûre qu'en condiment, avec une belle tranche de terrine, ce doit être un délice ! Ce n'est pas l'avis de mes enfants, néanmoins, qui n'ont pas apprécié plus que ça. Il faut dire qu'ils s'attendaient tous deux à avoir en bouche une tartine de tapenade !…).

paul et la confiture d'olives

Un petit bout de pain à la farine de châtaigne, un autre de fondant aux marrons… C'est encore et toujours le bonheur !

Un passage devant un étal de livres, de la littérature régionale principalement, attire mon œil. Arrêt prolongé… et achat d'un ouvrage… de cuisine, bien-sûr !
Le libraire connaît bien son sujet et se montre très persuasif; Et comme vous le savez, mon seuil de résistance à l'achat d'un livre de cuisine est très très très très bas ! Lorsqu'il me raconte que les recettes de ce "Cuisine de tradition du Var et des Alpes du Sud" sont issues de la mémoire collective, recueillies auprès des anciens, je craque .
De fait, il est dense, bien documenté et plein de recettes appétissantes. La cuisine provençale est une cuisine simple et rustique, appétissante et savoureuse. Sûr, on va se régaler, cet hiver…
Clem et marrons

Pour terminer cette journée riche en saveurs, un petit tour dans les châtaigneraies de Collobrières -là-bas, on dit "exploitations castanéicoles, avec des castanéiculteurs pour s'en occuper- (voilà pour la minute culturelle du jour !), pour un ramassage de feuilles et de bogues entrouvertes, de quoi faire une belle nature morte en rentrant.

La route du retour, avec Saint-Tropez dans le soleil couchant, de l'autre côté de la baie, n'est pas mal non plus.
Il est 19 heures, il fait encore très bon. C'est l'été indien. Ah, que la vie est douce…


Pour vous mettre l'eau à la bouche, une petite recette facile ...


Gâteau à la farine de châtaigne


Gâteau aux châtaignes


- 1 yaourt
- 1 pot (de yaourt) d'huile
- 1 pot de farine de blé
- 3 pots de farine de châtaigne
- 2 pots de sucre
- 4 œufs
- 1 pincée de sel
- 1 sachet de levure chimique
- Beurre pour le moule

Glaçage :

100 g de chocolat noir,
1 noisette de beurre

Séparez les blancs des jaunes et battez les blancs en neige ferme, avec une pincée de sel. Mélangez tous les ingrédients ensemble pour obtenir une pâte et ajouter les blancs en neige. Versez dans moule beurré et enfournez dans un four préchauffé durant 30 à 40 minutes à 200° (Vérifiez la cuisson avec la pointe d'un couteau; la cuisson est plus longue dans un moule à cake que dans un moule à manqué !). Quand il est cuit, démoulez le gâteau. Laissez-le refroidir.
Préparez le glaçage en faisant fondre le de chocolat dans un bain-marie, avec la noisette de beurre.
Versez sur le gâteau refroidi. Décorez avec les cerneaux de noix.

Et pour finir, mon panier...bien rempli, de marrons glacés au cognac, de crème de marron, de miel de châtaigner, de saucissons aux figues, au sanglier, et bien sûr aux châtaignes, de marrons à griller, d'1 kg de marrons glacés de la fantastique Confiserie Azuréenne, de farine de châtaigne bio et enfin, du très beau livre de cuisine, qui m'a finalement été offert par mon grand Clément !!!

IMG_9000

22 commentaires:

  1. hum, la gourmande avec son beau panier !
    chaque année, je vais à Toulon pour la fête de la chataigne, je reviens moi aussi chargée de douceurs...
    cette année j'ai loupé Collobrière, c'était quand ?

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Reinefeuille,
    Merci pour ton message !
    Je ne savais pas qu'il y avait aussi une fête de la châtaigne à Toulon mais celle de Collobrières, c'est encore les 2 prochains dimanches.
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  3. Beau gâteau, vraiment une gormandise. les chataîgnes font des choses délicieuses.

    RépondreSupprimer
  4. Quelles jolies couleurs tous ce produits autour de la chataigne. Vous avez de la chance d'habiter une si belle region, ou les traditions locales sont encore vivaces.

    RépondreSupprimer
  5. comme je te l'ai dit, j'ai vu une fête du même type il y a quelques années à Cagnes sur mer et c'était aussi chouette que ce que tu décris, merci pour ce beau reportage!

    RépondreSupprimer
  6. J'aime beaucoup ce genre de manifestation. Cela a beaucoup de charme. Merci pour cette balade !

    RépondreSupprimer
  7. Quelle belle balade! Il est superbe ce gâteau.
    je veux déménager et partir dans le sud! Sniff.

    RépondreSupprimer
  8. Une jolie promenade gourmande..merci .bonne journée

    RépondreSupprimer
  9. Je suis totalement accro aux "marrons". Alors je prends tout : ton reportage, les photos, et la recette ! Merci

    RépondreSupprimer
  10. tu pousses un peu plus loin à gonfaron et j'avais fait des macarons (encore) fourrés à la crème de châtaigne ce week-end c'est quand tu veux

    RépondreSupprimer
  11. Je te pique la recette, il est merveilleux ce cake.

    RépondreSupprimer
  12. Miam, la farine de chataigne!!!!
    Ton gâteau est magnifique, fais encore beaucoup de ballades comme celle-ci, si c'est pour faire un super gâteau après, je ne suis pas contre!!
    Bises

    RépondreSupprimer
  13. Superbe ta balade Helène!!!!
    Je ne savais m^me pas qu'il existait une farine de chataignes!!
    Chat alors....il m'en reste des choses à apprendre!!!
    Je me ssuis régalée tout le long de ton post...et l'apothéose en superbe gâteau, à faire absolument!!!
    Bonne soirée!!
    Je passe hyper tard....

    RépondreSupprimer
  14. Ici(à Montréal) la farine de chataigne ce n'est pas facile d'en toruver.Ton gâteau a l'Air délicieux:)

    RépondreSupprimer
  15. Il est beau, ton gâteau. Je ne connais pas la farine de châtaigne. QUand tu dis 1 pot, c'est quelle quantité, à peu près?

    T.

    RépondreSupprimer
  16. C'est un vréritable plaisir de découvrir ton univers culinaire grace à tes ballades gourmandes! e suis ravie que tu sois venue me laisser un commentaire chez moi, ce qui m'aura permis de faire ta connaissance! Bonne journée et à bientôt!

    RépondreSupprimer
  17. J’y suis allée l’année dernière durant mon séjour à Bormes-les Mimosas. Je suis rentrée avec un bagage conséquent… de la crème de marrons… à mon avis, la meilleure parmi toutes celles que j’ai eu l’occasion de goûter en France…

    RépondreSupprimer
  18. Vos petits messages sont toujours aussi sympathiques, et je les attends toujours avec autant d'impatience !
    Et quel plaisir, en plus, quand je vous vois revenir régulièrement !
    Bon, Hélène, si tu viens un jour dans le Sud, je te ferai connaître tous les bons endroits du coin !... Et comme je suis gentille, je t'enverrai en attendant une photo du ciel dès qu'il sera bleu (autant dire, une par jour :-)) !
    Tarzile, l'unité est le pot de yaourt, vide, bien sûr ;-). C'est pratique, on n'a pas besoin de verre doseur ! C'est d'ailleurs le principe de notre bon vieux gâteau au yaourt, le grand classique de tous les enfants, déclinable à l'infini et jamais raté !
    Diane, tu peux passer hyper-tard. Je suis en général devant mon ordi hyper-tard aussi ! D'ailleurs, ça énerve tout le monde, chez moi ! ;-)

    A bientôt Mesdames, et bonne journée !!!!

    RépondreSupprimer
  19. Quel agréable dimanche et quel beau panier ! Et je te pique la recette du gâteau qui me tend les bras au passage :o)

    RépondreSupprimer
  20. Je découvre tout juste ton blog... quelles belles balades ! Je découvre pleins de choses ! Merci !!

    RépondreSupprimer
  21. Moi aussi j'ai loupé Collobrières.
    Mais je me console j'ai le livre de cuisine que tu as acheté..... et il est super bien. J'y ai retrouvé bon nombre de recettes traditionnelles de ma région !
    Magnifiques photos. Merci pour la balade.
    Bises
    MICHELE

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour,
    j'ai envie de essayer ce joli cake, mais une question se pose..quel huile utiliser?olive ou tournesol, ou...
    merci et bonnes fêtes!

    RépondreSupprimer