31 octobre 2006

Ahhhh, Paris....

statue Paris

Chaque fois que j ‘arrive à Paris, c’est la même chose : j’ai envie de tout faire, de tout voir, de me replonger dans ma vie parisienne passée. En mieux, quand même, car je ne suis plus pressée, et donc désormais insensible au métro bondé, aux rues embouteillées,…et aux gens de mauvais poil !!!!
Marcher, traverser mes quartiers préférés, boire un verre à une terrasse, et puis une petite expo, un tour dans un square sympa, m’asseoir sur un banc au milieu des moineaux sans rien faire d’autres que regarder autour de moi…
Voilà mes journées parisiennes, maintenant que je suis partie m’ « exiler » à Cannes !
Mais voilà, une semaine reste une semaine et je n’ai jamais le temps de tout faire…
D’autant que, cette année, se sont déroulés deux évènements de choix : Le Salon « Cuisinez », au Carrousel du Louvre, et le désormais célèbre « Salon du Chocolat », au Parc des Expositions de la Porte de Versailles. Inutile de vous dire que j’avais bien l’intention de fréquenter assidûment les deux !
Reprenons donc :

VENDREDI 28 OCTOBRE 2006

Notre première journée s’est passée tranquillement. Zoé nous a préparé pour midi, en apéritif, un exquis « velouté de betterave au poivre de Szetchuan », dont elle vous confie la recette (sortie du numéro en cours de Marie-Claire Idées, et mise en forme par la jeune fille et sa tante ).

Velouté de betterave au poivre de Szetchuan


Velouté Betterave 2

Pour 4 petites verrines (pour l’apéritif) :

Ingrédients :
- 1 belle betterave cuite,
- 2 yaourts veloutés,
- 1 trait d’huile d’olive,
- Poivre de Szechuan fraîchement moulu,
- 1/2 citron,
- 2 branches d’aneth fraîche,
- Sel

Dans le bol du mixeur, versez les 2 yaourts ainsi que la betterave coupée en morceaux ainsi que 8 glaçons. Mixez. Assaisonnez du poivre de Szechuan et du sel. Ajoutez un trait d’huile d’olive et de jus de citron. Versez dans les verrines, décorez d’une petite branche d’aneth. Zoé a ajouté une décoration supplémentaire : une goutte de yaourt déposée délicatement au milieu du verre, étirée avec un petit bâton de façon à former des volutes (voir photo).

Velouté Betterave 9

Velouté Betterave 8

Velouté Betterave 5

Velouté Betterave 4


J’avais promis depuis longtemps à mes enfants de les emmener au Cimetière du Père-Lachaise au moment de la Toussaint, car c’est là que je le trouve le plus beau . Ces dernières années, le temps à cette période était assez affreux. Autant dire que là, quand on a vu que le soleil était bien présent, on s’est précipité !
Le cimetière était splendide, avec ses allées jonchées de feuilles rousses. Eh oui, à Paris, l’automne est bien là. On peut donner des coups de pieds dans les marrons, traîner nos chaussures dans les feuilles mortes. Tout ça me replonge des années en arrière !…

Père Lachaise 1

J’ai organisé un petit jeu de piste pour intéresser les enfants. Qui trouverait le premier un musicien, un écrivain, un Président de la république, la tombe de Molière ou encore celle d’Alfred de Musset ? On a récité les poésies dont on se souvenait… Un goûter gourmand, à la terrasse d’un café, a clôturé cet après-midi de bien agréable façon.

goûter terrasse

Eclairs

Parmentier et Zoé

Ah, oui, Zoé a repéré la tombe de Parmentier, notre bienfaiteur à tous et toutes ! Et pour la peine, une petite tourte que je fais parfois avec du fromage de chèvre, mais que j'ai adaptée après avoir lu il y a quelques jours la recette de Gracianne, les pommes de terre sautées au roquefort :

Tourte aux pommes de terre et au Roquefort

Tourte

Pour 6 à 8 personnes :

- 1 kg de Pommes de terre
- 2 rouleaux de pâte feuilletée
- 10 cl de crème entière liquide
- 150 g de roquefort
- 1 jaune d’œuf dilué dans 3 cuillérées à soupe d’eau
- Sel, poivre

Épluchez les pommes de terre et les couper en tranches d’1/2 cm d’épaisseur.
Cuisez-les à la vapeur et arrêtez la cuisson alors qu’elles sont encore un peu al dente.
Égouttez-les.
Préchauffez le four à th. 6-7.
Tapissez un moule à manqué en silicone d’une des abaisses de pâte.
Garnissez des tranches de pommes de terre et répartissez par-dessus le roquefort coupé en petits morceaux. Arrosez de crème. Couvrez de la deuxième abaisse de pâte et veillez à bien souder les deux pâtes ensembles.
Découpez à l’aide d’un couteau bien aiguisé un petit cercle de pâte, gros comme une pièce de 2 euros, sur le dessus de la tourte, pour que la vapeur puisse s’échapper.
Badigeonnez la tourte avec le jaune d’œuf.
Enfournez pour 30 minutes environ, ou jusqu’à ce que la pâte soit cuite. Si elle colore trop vite, couvrez-la d’une feuille de papier d’aluminium.
Servez cette tourte tiède ou à température ambiante, avec une bonne salade aillée.

SAMEDI 29 OCTOBRE 2006

Samedi, c’était l’anniversaire de Paul. 11 ans déjà ! JOYEUX ANNIVERSAIRE PAULO !!!
En mère indigne, je suis partie avec Clément et Philippe, mon mari, au Salon « Cuisinez ! ». La journée fut un véritable régal, vous pensez bien !


moelleux au chocolat


moelleux au chocolats cuits

Entre deux dégustations d’antipasti et de fromages sardes, de bons cocktails et de fondants au chocolat, nous avons appris un certain nombre de petits tours de main, particulièrement au stand de « L’Atelier des Chefs ». Nous avons assisté, et participé, à la partie intitulée « Les brunches ». Plein d’idées pour nos réceptions à venir. De succulents blini sans levure, bien moelleux et surtout beaucoup plus rapides à réaliser que ceux que je tiens d’une vieille amie russe. On a pu trancher le saumon, on a fait des sushis, dégusté des pancakes fourrées de chocolat et de purée de framboises. Les petits raviolis chinois au chocolat, cuits à la vapeur, n’ont plus de secrets pour nous !

Clem crêpes


crêpes


Les petites brochettes de radis, jambon et grains de raisin , ainsi que les œufs que l’on assaisonne de tomate séchée hachée et que l’on cuit en les faisant flotter dans l’eau (voyez plutôt la photo, car j’ai bien conscience que la description que j’en fait est assez limite !!!), tout cela nous a enchanté.

œufs


brochettes

Un bémol toutefois : Le lieu était sans doute un peu étroit pour recevoir cette déferlante de cuisiniers et cuisinières amateurs. Mais bon, c’était très réussi quand même, et nous y reviendrons sans faute l’année prochaine…

Lorsque nous sommes sortis de cet endroit de « perdition », nous avons longuement arpenté la rue Saint-Honoré, visité quelques boutiques –la déjantée « Colette », et surtout l’excellentissime chocolatier Jean-Paul Hévin !-. Un peu plus loin, nous avons salivé devant chez Ladurée, mais je dois avouer que la longue file de japonais faisant la queue pour goûter un macaron m’a un peu refroidi. Pourtant, cela fait bien longtemps que je rêve de mordre dans une de ces divines religieuses vert pâle ! Une autre fois, peut-être…
Ladurée
J’ai ensuite emmené Clément visiter Fauchon, place de la Madeleine, et nous avons tous les deux craqué sur un magnifique éclair BLEU, en fait, bleu, blanc et vert, à la vanille avec une couverture de fondant à la menthe. Nous l’avons dégusté sur les marches de l’église de la Madeleine. Philippe en avait pris un plus classique, chocolat- praliné. Très bon aussi, mais moins drôle !!!

Eclairs Clem


Eclairs Fauchon
Petit repos dans l’église, avant de réintégrer, fatigués et repus, nos pénates boulonnaises.
Nous n’aspirions qu’à un repos somme toute bien mérité !
Mais c’était sans compter Zoé et Paul qui, après une visite du Musée de l’Homme, ou plutôt de ce qu’il en reste, avec leur grand-mère, ne demandaient qu’à fêter en grande pompe l’anniversaire du jour.
Le gâteau avait été commandé chez Dalloyau, une « Croquante-agrumes », un vrai délice.
gâteau bougies

Mais en farfouillant dans mes sacs, Zoé a découvert les petits moules silicones que j’avais rapportés du Salon. Mini-pyramides et mini-financiers lui ont immédiatement tapé dans l’œil, et devant sa mine gourmande, je lui ai demandé si elle aimerait fabriquer de petites choses pour son cousin ; Et voilà comment, après une journée de cuisine, j’ai remis ça en rentrant à la maison !
La cuisine s'est alors retransformée en une véritable ruche, chacun apportant sa contribution à la confection de mini- financiers à la pistache et à la framboise, ainsi que d'autres au chocolat.

Mini-financiers pistache-framboise

Pour un peu plus d'une plaque de mini-financiers :

- 2 blancs d'oeuf
- 35 g de poudre d'amandes
- 70 g de sucre glace
- 35 g de farine
- 1 cuillérée à soupe de pâte de pistache
- 75 g de beurre fondu, noisette.

Préchauffez votre four à Th. 6.
Mélangez tout simplement tous les ingrédients, de façon à avoir une pâte bien lisse.
Dressez dans les moules graissés.
Cuisez une dizaine de minutes à th. 6.
Démoulez dès la sortie du four.

Zoé en cuisine

Financiers crus

Financiers au chocolat

Pour deux plaques de mini-financiers, ou mini-pyramides :
- 75 g de beurre noisette,
- 80 g de chocolat fondu au bain-marie,
- 50 g de sucre glace,
- 60 g de poudre d'amandes,
- 25 g de farine,
-3 petits blancs d'oeufs

Là encore, mélangez tous les ingrédients de façon à avoir une pâte lisse; Dressez dans les moules beurrés et cuisez une dizaine de minutes au four, Th. 5. Surveillez la cuisson, les temps pouvant changer suivant le four utilisé.
Démoulez dès la sortie du four.

Financiers chocolat


gâteaux Zoé

La suite, dès demain soir !!!

18 commentaires:

  1. J'attends la suite, ta semaine a été bien remplie, les ventres aussi... je dois dire qu'on parle assez peu de Dalloyau qui est aussi une excellente maison, sdes macarons y sont très bons aussi; Donc à demain.

    RépondreSupprimer
  2. très chouette ta visite parisienne, Paris à bien des charmes que l'on oublie vite vite vite quand on y vit vite vite vite ;)

    RépondreSupprimer
  3. Les éclairs sont sensationnels. Tout comme toi j'aime me promener dans les cimetières quand ils sont aussi beaux qu'à cette période de l'année.

    RépondreSupprimer
  4. Merci Hélène pour cette belle balade parisienne. Je suis un peu fatiguée de vous avoir suivis pas à pas........ je vais me coucher !
    A demain pour la suite.
    Bises
    MICHELE

    RépondreSupprimer
  5. Ton séjour à Paris fut très actif ... Bravo, tu as très bien sûr associer : culture, gourmandise et activité manuelle !

    RépondreSupprimer
  6. Hélène, j'ai faim !!! Tout ce que tu décris est fabuleux. J'ai envie de l'éclair turquoise de Clément !
    Encore bon anniversaire à Paul et félicitations aux 3 cuisiniers en herbe pour leur travail qui est vraiment. Mais dis donc, on ne voit pas beaucoup Lala à la cuisine .... !!!
    Bisous à vous tous.

    RépondreSupprimer
  7. Un excellent week end ,et tout comme toi j'adore PARIS ,j'habitais pas loin du Père Lachaise;Que de bonnes préparations..

    RépondreSupprimer
  8. Ce fût un week-end bien chargé !
    Merci pour cette bien agréable balade gourmande ;o)
    Je craque totalement pour les mini-financiers !

    RépondreSupprimer
  9. Paris, j'adore. C'était super !!! Il est très rigolo cet éclair bleu et blanc, vraiment original.

    RépondreSupprimer
  10. Quel week-end ! Paris est une belle ville. Trop de chose à faire, voir. Super les éclairs.
    Moi, j'en ai un peu marre des gens de mauvais poil. Vite la suite.

    RépondreSupprimer
  11. Quelle jolie semaine!

    PS: moi aussi, je suis une ancienne parisienne pur jus! :-)

    RépondreSupprimer
  12. Quelle production dis moi! J'adore tes photos de Paris. Je me dis souvent que je devrais penser a apporter mon appareil photo, mais je me contente de regarder, c'est une si belle ville.
    Et ta tourte au roquefort, mamma mia!

    RépondreSupprimer
  13. Bon anniversaire à mon Paulo

    Et bonnes fins de vacances pour les autres. Je vois qu'on ne s'ennuie pas à Paris!

    Un anonyme (je vous aide : il habite Labège)

    RépondreSupprimer
  14. J'ai fait ta tourte Pomme de terr et Roquefort. Ayant peu de Roquefort sous la main, j'ai rajouté des tomates sèchées.
    J'ai accompagné le tout d'une salade bien aillée comme tu l'avais suggéré.

    RépondreSupprimer